AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fujiwara Kenji



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 Fujiwara Kenji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kenji Fujiwara
DARKER THAN BLACK.
DARKER THAN BLACK.

▌Petits Mensonges : 21

Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Fujiwara Kenji   Mar 19 Juil - 0:39

Hold 'em Like They Do in Texas Plays...




The Hot Issue


F e a t : Johnny Rayflo - VASSALORD
NOM - Fujiwara
PRÉNOM - Kenji
ÂGE - 33 ans
DATE DE NAISSANCE - 02/02
PROFESSION - Directeur d'une sale de Panchiko.
QUARTIER DE RÉSIDENCE - Yurakucho
GROUPE - Yakuza, oyabun du clan Toraguchi-gumi, rallier au Yamamoto.

Let You Speechless





The Geek Inside

PSEUDO - Aucune idée !!!!
ÂGE - 1X ?! Mystère, mystère !
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? - On va dire Top-site
DES SUGGESTIONS ? - Aucune
LE CODE - {KANONISED} >.>

Sweet Dreams


Aucun pour l'instant
PSEUDO - XXXX
CLASSE - XXXX
ARME - XXXX

PRESQUE MOI - XXXXX





Could We Fix You If You Broke ?



The Very Bad Reputation

Une cigarette maintenue par la fente du cendrier. Se fumant, se consument dans les airs. Des jambes croisées dans une pièce sombre. Des costumes luxueux semblant sortir d'un film noir. Des visages ternes, comme sinistres. Les mots se camouflent, invisibles pour le genre humain. La communication se fait par le regard. Quand enfin, une voix roque brise le silence. Il semble parler d'affaire, de business. Quelque chose de louche se trame. À la fin de la discussion, les deux parties sembles avoir trouvé un accord, la tension qui était papable baisse et chacun s'en va comme il était venu, s'enfonçant dans la nuit noire.

Une nouvelle fois un crime restera impunie. Quelque chose s'est passé, mais le mystère restera entier. Est-ce que ça change quelque chose pour les ignorants ? Non, rien ne changera. Au final, le crime paie. Qui est l'imbécile qui a dit qu'il ne payait pas ?

Fujiwara Kenji. L'ignorance peut-être fatal pour les personnes qui en sont dotés. Qui ne connaît pas cet individu ne connaît personne. Une certaine réputation s'est formée autour du personnage. Encore un vieux de la vieille. Une personne tellement vieux jeu qu'on dit de ses méthodes, qu'elles sont dépassées. Le genre Gangster des années 30. Avec comme grande figure emblématique Al Capone. La violence, il en use avec finesse, parfois brutal et tape à l'oeil, il copie ses modèles italiens qui ont tant fascinés son enfance. Il a un goût prononcé pour les vieux modèles de voitures. Les vieux films en noirs et blancs. La trilogie du parrain étant son préféré. Même si c'est en couleur. Et le pire, c'est quand il prend un bain, en écoutant du Edith Piaf sur son vieux sonophone. Est-ce qu'il comprend ? Non, rien de rien. Il aime tout ce qui est old school et il ne s'en cache pas. Ce qu'il cache, c'est son côté tendre et romantique, enfouit au plus profond de son être.

De nature aimable, courtoise et séductrice. Il est l'homme de ses dames. Laissons s'envoler les cœurs, vous voilà maintenant mains dans la main, dans une folle farandole. Simple d'esprit avec un tempérament doux. C'est ainsi qu'il s'affiche et qui fait de lui l'homme qu'il est. Intelligent, il ne manque pas d'humour. Taquinant ses proches, parfois avec des blagues douteuses. Ou encore pour alléger l'atmosphère quand l'occasion ne s'y prête pas. Ne jamais le contrarier et encore moins lui manquer de respect. Au risque de se retrouver avec une longue et éternelle discussion avec les poissons qui nagent dans la baie de Tokyo. Mais il n'est pas aussi mauvais qu'il le montre. Il peut se montrer généreux, enfin, en contre-partie d'un service qu'on pourrait lui rendre. Rien n'est gratuit en ce bas monde. Et pour Kenji, ça à une importance majeure. Lui qui est si matérialiste, si cupide. Lui qui aime tant l'argent, lui, qui court aux côtés de millions d'autres personnes après le gain. C'est l'argent qui fait tourner le monde. Un simple morceau de papier peut faire plier les gens, les pousser à commettre l'irréparable. Souiller corps et esprits. Et ça, Kenji le sait. Sans argent on ne peut rien faire. Notre vie consiste à amasser un maximum de ces coupons du bonheur pour pouvoir vivre. Celui qui dira le contraire n'existe pas.

L'égalité ? C'est bon pour les faibles. Depuis les temps reculés de la préhistoire, depuis le début de la création, les forts bouffaient les faibles. Et depuis tout ce temps, il est étrange comme on peut constater que rien n'a changé. Les forts sucent le sang d'autrui et autrui suce le sang des faibles. Un état ou un gang, c'est la même chose. Une autre vérité comprise par Kenji. Pour lui, qui est orgueilleux et narcissique, il se sait fort. Et en use pour essayer de corrompre le pouvoir. Une future domination.

Comme tout Yakuza, il possède des principes. Il suit à la lettre le gokudō. La voie chevaleresque. Étant une personne très conservatrice, il prend tout ça très au sérieux. Et fait en sorte de le faire appliquer autour de lui.

Malgré la violence dans laquelle il baigne et il fait preuve. Kenji est loin de cette racaille sans cervelle qui sévi inutilement, rampant comme des larves dans les rues sombres de la ville aux mille lumières électroniques. Loin de là. On ne le croirait pas, mais le monsieur a fait des études de droits à Todaï. Et il en est sortie avec son diplôme des félicitations plus que mérité et un « à jamais ». Car son ancienne nature violente était plutôt violente. Mais quand Papi est influent, les gens se plient aux bonnes volontés.

Il a soif de pouvoir. Et le pouvoir attire les vautours les plus voraces. Et les chacals sont souvent les premiers à s'en repaître. Kenji est un chacal, l'un de la pire espèce. Jaloux de ce que les gens ont et de ce qu'il ne possède pas. Trop ambitieux pour une personne de son âge. Trop fier pour courber l'échine sans arrière pensée. Et trop imprévisible pour lui donner une confiance aveugle. Il veut ce qu'il convoite et il l'aura. Créer un état, gouverner sur un pays, voir le monde. Gouverner ce monde souterrains où les maîtres ont les mains couvertes de sangs, laissant cadavres et désolations derrière eux. Donnez-lui une main et il vous prendra le bras. Mais en retour il vous donnera le double. Un homme de parole qui n’oublie jamais ses promesses. Ce genre de type on en voit à tous les coins de rues. Ils aboient, mordent, pour finalement faire la Une des journaux. Avec pour gros titre, un autre cadavre retrouvé en pleine rue criblé de balles.


INDISCRÉTIONS



DIRTY LITTLE SECRET - C'est le genre d'homme à vouloir cacher ses sentiments. Quand il tombe amoureux, il ne le dira pas, le cachera et laissera le temps effacer ce qu'il ressent. Le seul secret qu'il cache, ce sont les secrets de ses futurs plans.
SEXUAL ORIENTATION - Hétérosexuel.
PROJECT - Regagner la réputation de son clan. Prendre le pouvoir et créer une famille.
DREAM - Aucun rêve qui soit plus beau que celui de bien dormir.
ALWAYS CLOSE - Un briquet, un paquet de cigarette. Un arme blanche, son porte-feuille contenant du liquide et quelques cartes inutiles qui trainent toujours au fond, une canne et des lunettes de soleil colorés.
QUOTE - « Fait chier. » ; « Putain... » ; « Enfoiré, je vais te faire la peau » ; « Je suis ce que je suis et les chiens qui ne veulent pas me sucer crèvent avec douleur. » etc....

BANG BANG: Beautiful & Dirty Rich

Une tête possédant une forme plus ovale que ronde, dessiné avec des traits appuyés, mais néanmoins assez fins entourant son visage à la teinte pêche. Un derme soyeux, qui au toucher vous donne la sensation de toucher de la soie. Ses pupilles noires semblants êtres pris au piège dans un rubis, proche d'un brun très clair qui a l'éclatante lumière lui donne cette couleur rouge, sont posés au centre de ses petits yeux amendes. Des yeux pleins de convictions et remplis d'assurances. Laissant parfois paraître un regard hautain, moqueur et supérieur, parfois ardent et énigmatique, semblant vous hypnotiser de par son sens de la déduction. Un peu plus haut, on peut apercevoir, au-dessus de la courbure sombre de ses cils hâlés, lui servant de protection. Ses sourcils noirs à la faible courbure peint sur son mince front plat. Ses pommettes sont élevées, ses joues sont subtilement sillonnées, son nez le centre de son visage, est légèrement retroussé et sa bouche aux lèvres accortes, fines et pâle qui servent souvent à maintenir une quelconque clope. Enfin, sa mâchoire est angulaire aux coups de crayon délicat qui suit le même schéma jusqu'au menton. Une tête maintenue par un long cou légèrement robuste à la pomme d'Adam marquante.

Le corps est dessiné sous le même coup de pinceau que le visage. Tout en longueur, Kenji est assez svelte, avec des muscles légèrement épais qui forment malgré tout d'agréables courbes de chaires. Des clavicules marqués et rigidement tracés. De larges épaules trapus, son dos vigoureux qui donne une impression de sécurité, de longs bras musculeux que se termines par de grands doigts fins, baladeuses et agiles. Un torse subtilement dessiné, athlétique prenant la longueur de son corps méticuleusement travaillé. Des hanches rigoureuses et de grandes jambes. Un corps qui laisse paraître une solidité ferme, rigide et forte.

Des parfums chics, des vêtements élégants, aux vêtements à la mode, jusqu'aux costards de luxe et extrêmement chères. Kenji est une personne qui aime se montrer. Les vêtements qui logent dans sa garde-robe brillent. Les produits cosmétiques dans sa salle de bains sont peu nombreux, mais tous de qualités.





Popped My Heart On My Bubble Dreams...



The Story Of Morning Glory


Des draps blancs couvrants le couple de cadavre qui avait trouvé la mort quelques heures plus tôt. Asphyxiés par le gaz volontairement ouvert. La raison de se suicide, les dettes. Encore une journée banale pour les policiers. Ils en étaient à combien ? Peut-être le 3ème suicide de cet après-midi. Chose banale. Le taux de suicide n'a jamais été si élevé au cours de ces dernières années. Le lendemain, ce charmant petit couple, qui pour les voisins était parfait, sera au milieu de tant d'autres personnes dans la rubrique chronologie du journal. Un couple qui laisse derrière lui un enfant à peine âgé de six ans. La seule famille qui lui reste est son grand-père. Le père de sa mère. Un mafieux endurcie et pour le moins respecté par ses compères. Mais comment un couple qui a pour père un gangster pour le moins aisé, finit par se suicider pour dette ? Un mariage non reconnut par l'ancêtre. Sa fille désinvolte a préféré fuir les responsabilités familiales. Déshonorant ses proches, fuyant ce mariage qui était censé réunir deux familles de l'ombre. C'est ainsi que les ponts furent coupés entre les deux êtres.

La seule famille que l'enfant possédait, était son grand-père. Attristé par la mort de sa fille, il recueillie son garçon, avec l'ambition de faire de lui quelqu'un de craint et de reconnut. Il était comme une page vierge, une page sur laquelle on pourrait écrire tout ce qu'on le voudrait. Dévotion, devoir, respect, responsabilité. Son éducation était similaire à une éducation militaire. Une enfance ? Il n'en avait presque pas. À la place il devait écouter des sermons, l'histoire de sa famille, du gang. Une histoire qui remonte aux début de l'ère Edo ? Mensonge ou réalité ? En tout cas Kenji y croyait dur comme fer. Fier descendant des Bakuto, le clan Toraguchi-gumi était à l'époque l'un des plus influents et l'un des plus craints. Mais les temps qui avaient changé laissèrent ces marginaux sur la touche. Pour finalement regagner leur respect au 21ème siècle. Célèbre dans le Kansai, le gang fut finalement dissous par les forces de l'ordre à la fin de ce siècle, pour se reformer à Tokyo. Erreur monumental, les gangs qui étaient sur place n'allaient pas laisser faire ça sans rien faire. Une guerre froide commença donc dans l'ombre. La défaite du clan était prévue et peut-être écrite. Et finalement sous le règne du grand-père de Kenji, il signa une trêve avec les Yamamoto, leur jurant allégeance et promettant ainsi une fusion dans les règles entre les deux clans. Une promesse bien amère qui laisserai présager à une future revanche.

C'est dans cette atmosphère tendue, où le sang coule à flot, où l'argent est sale et semble tomber du ciel. Et où les femmes sont utilisées non pas comme des êtres humains, mais des objets, qu'a été élevé Kenji. Sa rentrée se fit au collège, il n'est plus retourné à l'école quand ses parents sont morts. Son éducation était faite à la maison en compagnie de professionnels compétents. Quand il arriva au collège, il fit l'effet d'une tornade. L'influence de son grand-père le mettez hors de danger. Et sa force de caractère et celle de ses poings lui avait donné les rennes du collège comme étant le délinquant le plus craint des environ. Il n'a jamais perdue un seul combat. Mais cette force qui le suivait jusqu'au lycée, le laissait seul. Sans aucun réel amis. Il était bien entouré. Mais le miel attire plus les mouches que de réelles personnes. À la fin de ses années lycées, poussés par son grand-père et après avoir réussi le concours d'entrée grâce à un travail acharné, il intégra la prestigieuse université de Todaï. Quelques années plus tard il en sortie, promis à un grand avenir d'avocat pour le clan, afin de le faire patienter pour qu'il prenne plus tard la tête de la famille. Mais les choses ne se passent jamais comme ont les prévois. Une maladie prie rapidement la vie du grand-père qui propulsa Kenji à la tête du clan. Sur son lit de mort les dernières volontés de son grand-père étaient qu'il continue la lignée de la famille et qu'il redonne au clan sa valeur d'antan. Une promesse qui le liera toute sa vie. Les derniers vœux d'un vieillard souffrant sont plus importants que sa vie.

Mai 2104. Dans un avion à destination de Tokyo. Les jambes croisées, le journal de la veille froissés sur ses cuisses, les yeux rivés vers l'extérieur. À côté de lui, une femme curieuse. Qui n'a de cesse que de regarder les gros titre de ce journal. Le jeune homme la remarqua. Il feint un sourire affectueux et de sa voix roque lui propose si elle veut le lire. Gêné, elle rougit légèrement, baisse les yeux, à défaut de détourner le regard. Un peu comme une gamine après s'être faite attrapée après avoir volé des bonbons. Suite à un raclement de gorge, elle refuse poliment, prétextant qu'elle connaissait déjà les événements de ce jour. L'homme prend ensuite la parole.

-Des terroristes au Japon. C'est bien la dernière chose que le pays voulait. Mais si vous voulez mon avis, ce n'est qu'une bande d'illuminer qui prône une certaine justice et qui veulent changer les choses. Ce qui me fait penser à du communisme, on peut défendre l'inverse. Des gamins pourris gâtés qui veulent changer la donne d'un monde qui n'a pas changé depuis le début de l'humanité. Sérieusement, ils semblent vouloir défendre les opprimés, renverser le pouvoir actuel. L'humanité est déjà condamnée. Nous vivons pour mourir. C'est ainsi que va la vie. Je sais que mon petit discours peut sembler pessimiste. Mais ce genre de terroriste qui veulent le bien des autres et qui au final sèmeront le mal, le regretteront à coup sûr. Vous savez ce qu'on disait de l'Amérique ? De ces grandes puissances ? Des pays libres. Mais un état est toujours contrôlé par un chef et un chef n'est ni plus ni moins un dictateur que le peuple ne veut pas ou plus voir sur le trône. Désolé, désolé, je parle, je m'éloigne du sujet.

Le jeune fille détourne son regard, écoutant son discours avec attention, pour finalement sourire. Elle ne semblait pas d'accord avec ce qu'il disait. Un hochement négatif de la tête le confirmait pendant qu'elle écoutait cette narration au combien pessimiste.

-Je ne suis pas d'accord avec vous. Je pense que ces terroriste apporteront un vent de fraîcheur au Japon. Et qui sait peut-être au monde. Il y aura des victimes. Le changement ne peut opérer sans sacrifices. Mais je pense que c'est une bonne chose que ça change dans cette direction.

-Vraiment ? Des sacrifices ? Je ne suis pas d'accord avec vous, mais c'est une question de point vue. En espérant que vous ne soyez pas l'un de ces sacrifices.

-Oui, c'est une question de point de vue. Personnellement, si l'occasion se présente, j'aimerais bien lutter contre la société. Vous savez, j'ai toujours eu cet esprit de rebellions.

-Je le conçoit. Personnellement, je préférerais que ce genre de groupe disparaisse. Ils sont comme une plaie qu'il faut vite désinfecter avant qu'elle s'infecte. Pour ma part je n'ai rien contre eux, mais ils pourraient rapidement gêner.

La discussion bat son plein. Et semble tourner autour de ce nouveau groupe Circus. Quand finalement l'avion se pose, ils se séparent en parfait inconnu et reprenne leur activité normale. L'une des nombreuses discussions sur Circus qui continuait de faire parler les gens. Mais pour Kenji, ils pourraient devenir réellement dangereux dans un avenir proche.





Dernière édition par Kenji Fujiwara le Mar 18 Oct - 21:40, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kanon Masukawa
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 328
▌Music : FICTION ♛ BEAST
▌Quotes : A philosopher once asked, -Are we human because we gaze at the stars or do we gaze at the stars because we are human?- Pointless really. Do the stars gaze back? Now that's a question.

Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Re: Fujiwara Kenji   Mar 19 Juil - 1:11

    What else ?
    J'avais même pas envie de poster pour pas salir la fiche mais bon quand même *__* Le perso qui roxx (rien que le début avec la descendance ancestrales oyabun & Toraguchi-gumi *_*), la salle de Pachinko (ça le fait tellement en tant que yakuza xD) & ton style se laisse lire tout seul.
    Donc un GRAND oui *__*

    Rp bien surtout ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net
 

Fujiwara Kenji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Show Me Your Teeth :: Dawn Of Your New Life :: Yakuza ー 極道-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit