AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Hiro Tanaka
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 64
▌Quotes : Gromph

Got a Secret ;
■Pseudo : Kuroneko
■Classe Sur Frenesis: Stalker



Got a Secret ;
■Pseudo : Kuroneko
■Classe Sur Frenesis: Stalker

MessageSujet: Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]   Dim 21 Aoû - 18:33

Fuck You Very Very Much




The Hot Issue


F e a t : NOM DU PERSONNAGE
NOM - Tanaka
PRÉNOM - Hiro
ÂGE - 26
DATE DE NAISSANCE - 1er Avril 
PROFESSION - Agent spécial de la brigade anti-terroriste
QUARTIER DE RÉSIDENCE - Ikebukuro
GROUPE - Tokyoïte

Let You Speechless





The Geek Inside

PSEUDO - YumYum/Wolffette
ÂGE - 18
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? – J'ai suivis la voie.
DES SUGGESTIONS ? – Faut ramener du monde !!
LE CODE - {KANONISED}
Sweet Dreams


CE QUE JE SUIS LA OU JE NE SUIS PAS.
PSEUDO - Kuroneko
CLASSE - Stalker
ARME - Un naginata des plus simple lui sert d'arme. La hampe tout comme le reste de l'arme est fait d'un métal noir et qui semble absorber la lumières alentours. Sur la lame qui est élargi en croissant de lune on peut admirer un corbeau gravé ainsi qu'un motif de vague sur le tranchant, preuve de sa qualité.

 
PRESQUE MOI - L'avatar de Hiro se présente sous la forme d'un homme de grande taille entièrement vêtue d'une armure de plaque d'un métal blanc albâtre et luisante comme si en permanence humide. Si on étudie de plus près celle-ci on remarque qu'elle est finement ouvragée et décoré de divers fleurs grimpantes en argent qui montent jusqu'à son casque, possédant une forme rappelant vaguement un visage; où deux orbites noire fixe le vide. Celui-ci se termine d'ailleurs par une point sur le crâne d'où tombe une petite crinière argentée. Le tout donne une apparence massive qui contraste avec la vitesse et la fluidité des mouvements de l'avatar.
En réalité l'armure est l'avatar de Hiro, si on enlève le casque par exemple on découvrira qu'il n'existe strictement rien en dessous de celui-ci tandis que Kuroneko se mettra à bouger au hasard en demandant qu'on lui rende sa tête. Cet idée lui est venu en raison qu'il n'avait guère envie de se faire un deuxième corps et qu'il venait de redécouvrir une vieille série de son enfance dans un carton de manga. Elle appartenait à son père qui lui avait donné lors d'un de ses anniversaires.





Could We Fix You If You Broke ?



The Very Good Reputation


Hiro Tanaka est un homme-ours. Le matin il se lève en grognant, il se douche en grognant, il mange en grognant, il grogne en grognant … Bref ! Je ne vous fait pas la description de tout ce qu'il fait en grognant car cela prendrai beaucoup, beaucoup trop de temps. Il est comme ça cet inspecteur. Il aime la tranquillité et le travail bien fait. Deux choses qui nécessite que l'ont en soit pas dérangé toutes les cinq minutes.

Pour faire une description plus structurée que ''c'est un ours donc « graaaaooowww » du matin au soir.'' M.Tanaka est un homme plutôt renfermé, amateur de calme et pourtant sociable. De cette drôle de combinaison contradictoire est né son caractère. La plupart du temps renfrogné et de mauvaise foi, il aime aussi pourtant la compagnie lors de ses temps libres et en dehors de ses quelques heure de tranquillité hebdomadaire. A vrai dire les gens qui le connaissent bien savent qu'il ne mord jamais même si il grogne toujours et n'hésite donc pas à le déranger à n'importe quel moment, certain y prennent même un véritable plaisir.

On peut cependant se poser des questions sur la manières dont Hiro se fait des amis si il ne fait que râler dès que quelqu'un approche. A vrai dire si la personne ne fait attention qu'aux apparences ou est superficielle elle même, celle-ci ne se sentira jamais apprécié par notre homme et finira immanquablement par partir. Mais au contraire, si l'intéressé prend le temps de faire plus ample connaissance avec l'ours et fait attention à ce qu'il y au delà des apparences poilus de notre homme. Alors, celle-ci finira par se rendre compte que M.Tanaka est quelqu'un de profondément gentil et compréhensif, surtout lorsqu'on parle de sentiment, est finira sans doute par se lier à lui.

Ce petit coté observateur et compréhensif, on le retrouve aussi dans le travail d'inspecteur d'Hiro. C'est d'ailleurs ces deux traits avec son amour du travail bien fait et l'assiduité dont il fait preuve pour chaque tâche qu'il entreprend qui lui on fait acquérir sa réputation d'excellence au sein du ministère de la justice. Du moins qui aurai du lui faire acquérir cette réputation. Car M.Tanaka a d'après un rapport d'un supérieur, « tendance à s'emporter lors de certaine situation ou la parole serai préférable à l'usage de la violence. » Il est vrai que notre ours à parfois tendance à agir en coup de tête et se lancer dans l'action plutôt que d'utiliser les facultés mental dont la nature à jugé utile de le pourvoir. Impulsif, voilà un mot qui correspond bien à ce défaut, parfois réfléchir et agir vaut mieux que agir, Hiro lui même le sait bien, mais une fois sur le terrain il lui arrive trop souvent d'oublier cette règle d'or, ce qui lui a valut et lui vaut toujours de nombreux blâmes.

En dehors de ça, M.Tanaka est très attaché a son nouveau coéquipier même si leurs caractères rentre parfois en … désaccord. Pour lui la réussite dans leur travail passe par la confiance absolu entre les deux partis et il n'hésiterai pas à mettre sa vie entre les mains de son partenaire. De toute façon il viendra forcément un jour où ce sera le cas.

Les deux derniers points à aborder sont la passion de la cuisine et du rangement qui habite Hiro. Celui-ci aime l'ordre, que ce soit dans les rues, dans les bureaux, ou chez lui. Il aime faire le ménage et ranger tout ce qui traine pour trouver rapidement ce qu'il cherche et surtout admirer la propreté de l'endroit. C'est comme ça. Quand il range un tas de feuille en vrac dans un classeur, une sorte de fierté l'habite alors.

Exactement la même fierté que quand il mange ou fait goutter un plat qu'il a lui même préparé et qui se révèle excellent. La cuisine c'est son moyen de détente, quand il rentre énerve et fatigué du boulot, il prend une poêle, se fait un petit plat et tout de suite se sent mieux pour aller déguster celui-ci devant un documentaire sur les chats.

Ah oui ! Les chats ! Dans un monde où il n'existe que grognement, les chats sont les exceptions faisant la règle. Ces petites boules de poil font fondre notre grand gaillard et il en adopterait bien un si seulement ils n'en mettaient pas partout … des poils.

INDISCRÉTIONS



DIRTY LITTLE SECRET - Hiro ne peut supporter la mort de son coéquipier. Cela le ronge de l'intérieur comme le pire des acides, jamais il n'en parlera ou abordera le sujet de lui même tout comme il se refusera à avouer que la mort de celui-ci n'est pas entièrement de sa faute.
SEXUAL ORIENTATION - Hétérosexuel
PROJECT - Faire son boulot et éviter les problèmes dans sa vie privée.
DREAM - Participer à la création d'un monde juste et mourir paisiblement.
ALWAYS CLOSE - Les clés de l'appart, son portefeuille, son téléphone portable et enfin un amuse-chat.
QUOTE - ''Gromph'' Hiro Tanaka

BANG BANG: Beautiful & Dirty Rich


Tanaka Hiro se remarque d'assez loin pour la simple et bonne raison qu'il est plus grand que la majorité japonaise. Approchant des 1m90 il est d'une constitution assez fine, la plupart de ses muscles étant taillés en longueur plutôt que largeur.
Son visage est assez fin, plus triangulaire que d'une autre forme. Des cheveux noir ébène souvent coiffé en arrière mais laissant retomber deux petites mèches, de long sourcil de la même couleur, deux yeux d'un rouge sanguin et une bouche ne souriant presque jamais sont les traits qui définissent le mieux son visage.
Niveau vestimentaire, notre Hiro national se complait dans deux style. Plutôt sérieux et classe quand il s'agit du travail ou de sortie le soir, il porte souvent un costard noir et chic ainsi qu'une cravate rouge dans ce genre de situation, autant pour la classe que pour le cotés ''uniforme'' obligatoire au boulot. Cependant partir sur des vêtements largement plus pratique et agréable à porter lorsqu'il est chez lui ou en promenade ne le dérange pas le moins du monde, après tout il reste un pantouflard dans l'âme. Ainsi vous pouvez souvent le voir trainer chez lui dans des sweet et des tee-shirt en laissant tomber la chemise et tout le bazar.






Popped My Heart On My Bubble Dreams...



The Story Of Morning Glory



Bien qu'il soit né le 1er avril il y a longtemps, l'histoire de Hiro Tanaka commença réellement un 23 Août. Dans la demeure familial à Osaka, un petit garçon regarde un vieux DVD que lui a offert son père. Sur l'écran de télévision on peut voir des hommes dans des costumes de diverses couleurs se battre contre des méchants et leurs faire mordre la poussière grâce à leurs attaques surpuissantes et surtout leurs sens de la justice. Les yeux de l'enfant s'illuminent tandis qu'il reste sans voix devant un tel spectacle. Hiro, car c'est bien lui, se promet alors de lui aussi devenir un justicier et de traquer tous les méchants afin que la justice triomphe toujours du mal.

Les années passent, le garçon grandit, appréhende le monde. Premiers amis, premier amours mais aussi premières désillusions, premiers ennemis. Il passe la primaire et se rend compte qu'il n'existe pas de justicier masqué, que ce sont plutôt les méchants qui le porte le masque. Il passe le collège et se rend compte que tout n'est pas blanc ou noir. Que le crime peut-être forcé, nécessaire, passionnel ou encore vengeur. Il passe le lycée. Et se rend finalement compte que son enfance a disparu, tout comme son envie de mettre un masque, des collants et de combattre par la force les méchants. Toutefois, il se rend aussi compte que sa volonté d'apporter la justice et de punir les criminels reste la même et décide donc de déménager à Tokyo pour faire ces classes dans la plus prestigieuse des académie policière.

C'est à 22 ans que Hiro Tanaka sorti majeur de sa promotion et choisis la brigade criminelle du district de Tokyo comme lieu pour débuter sa carrière. Pourquoi Tokyo et non Osaka, ville de sa naissance ? La plupart de ses collègues de l'époque vous dirons que c'est par désir de revenir vers ses parents uniquement lorsqu'il serai haut placé pour qu'ils soient fière de lui, ce fut effectivement l'excuse qu'il utilisa durant toutes ces années à la crime. Mais ce n'était qu'une excuse. En réalité si il avait choisi Tokyo c'était pour réaliser un espoir un peu fou. Durant ses quatre années de formation, Hiro avait toujours était un solitaire, occupant son temps libre à réviser le droit, s'entrainer au tir ou se reposer en regardant le ciel. Autant dire qu'il ne c'était fait strictement aucun amis, ni n'avait gardé ceux du lycée resté à Osaka. Il n'en éprouvait même pas le besoin à l'époque, mettant tout son cœur dans l'apprentissage de son rêve et trouvant le peu de contact social dont il avait besoin en rendant visité à sa grande-sœur et sa nièce qui avaient elles aussi emménagées à Tokyo.

Cependant une personne avait dérogé à règle tacite qui était de ne pas fréquenter le jeune homme. D'abord intrigué par ce jeune homme à l'allure solitaire, puis compagnon d'étude et finalement amie. La demoiselle s'appelait Masamune Sakurai, tout comme Hiro elle voulait devenir policière dans la crime et apporter un peu de justice dans ce monde, non par passion comme le jeune homme mais par vengeance. Il y a quelques années de cela Tokyo avait avalé son grand-frère pour le recracher sous la forme d'un cadavre flottant dans l'eau. C'est d'ailleurs à ce moment là que Hiro entendu parler pour la première fois du prix à payer à la ville pour réaliser ses rêves. Le frère de Sakurai était tombé dans la drogue, petit à petit la cité l'avait avalé. Quand il avait commencé à manquer d'argent, il c'était lui aussi mis à dealer. Le reste est une histoire comme il en arrive tous les jours dans la ville. Un bête règlement de compte entre mafia dont il avait fait les fraies et ça avait était le plongeon avec la pierre autour du cou. « Elle était juste mal attachée » décréta le policier qui les fit examiner le corps pour l'identification.

« Elle était juste mal attachée. » C'était toujours dans ses termes là que Sakurai parlait de son frère; avec ce petit sourire triste et ses yeux regardant le vide. Hiro pense que c'est à la fin de cette histoire, lorsqu'elle pris pour la première fois cette pose, qu'il en tomba amoureux. Et lui aussi pour la première fois de sa vie il ressentit quelque chose de nouveau, une envie de la prendre contre lui et de faire disparaître la douleur de son âme, mais cela était juste trop soudain pour lui. « Tu n'as pas à te forcer à sourire tu sais. » Dire une phrase était son maximum. Alors il se contenta de le faire et elle lui répondit en riant, leur véritable relation débutant alors.

Ainsi se déroulèrent deux autres années d'apprentissage pour Hiro. Chacun avec ses petites habitudes et sa manière de vivre. Le jeune homme se savait profondément amoureux de Sakurai, mais n'éprouvait en aucun cas le besoin de lui dire. Les sentiments était son fort chez les autres, pas chez lui et sa petite vie tranquille lui allait très bien. Cependant à l'approche des résultats du concoure des dernières années, il fut pris pour la première fois d'inquiétude. Que se passerai-t-il quand elle partirai après avoir eu son diplôme ? Finirai-t-elle par l'oublier ? Il avait pris goût à cette relation quelque peu ambiguë et la perdre ne le tentait pas, cependant c'était cela ou la perdre elle dans l'immensité de la ville. Ainsi, deux jours avant la date fatidique, il se déclara. La scène eu lieu dans un restaurant, pas un pour riches, ce n'était pas du tout leurs genres d'ambiance à l'un et l'autre, mais plutôt dans un de ses petits restaurants qui vous font agréablement sentir chez vous. Ainsi il lui avoua son amour, depuis quand il l'aimait, pourquoi il l'aimait, pourquoi il ne lui avait jamais dit avant aussi. Il se déclara entièrement, sans en oublier une miette, y mettant tout son cœur comme jamais il ne l'avait fait auparavant, parlant encore et encore jusqu'à n'avoir plus rien à raconter, savourant les derniers instants de cette relation qui allait basculer …

Elle l'écouta sans broncher. Toujours avec ce même regard et ce sourire, n'en perdant pas une miette, ne changeant pas d'expression, ne touchant même pas à son assiette. Quand Hiro arrêta enfin de parler à bout de souffle et de parole, elle attendit sagement qu'il reprenne contenance puis, enfin, parla à son tour. Elle rejeta alors Hiro, de sa voix douce mais ferme. Quelque part elle l'aimait elle aussi, mais il était arrivé trop tard, sa vie, elle l'avait déjà donné lorsqu'on avait retrouvé le corps de son frère. Sa vie, c'était le prix que la ville lui avait demandé en échange de son rêve. Sa vie, elle ne l'avait juste plus pour lui. Hiro lui demanda alors si ils pouvaient juste recommencer comme avant. Secouant tristement la tête, elle déposa un léger baiser sur sa joue et parti, sans même avoir touché son assiette. Il ne la revit pas le lendemain. Ni même l'après lendemain. Il se résigna donc, elle devait l'éviter. Mais au fond de lui, Hiro s'y refusait, il refusait que ce restaurant soit le lieu de leur séparation, il refusait que ces mots soient leurs mots d'adieux, il refusait tout simplement qu'elle parte ainsi, le laissant juste en arrière comme d'autre laisse un paquet de clope ou une bouteille de bière vide.

L'année suivante fut la plus dure du cursus de Hiro. Il c'était toujours dit qu'après son diplôme il retournerai chez lui à Osaka, la région n'était pas la plus prisé et il avait donc toute ses chances même si il n'était pas dans les premiers. Cependant quelque chose lui avait fait changer ses plans. Sakurai avait choisi Tokyo, il y irai dont lui aussi et pour cela il devait finir dans les premiers de sa promotion. Révisions, entrainement, repos furent les seules choses qu'il s'autorisa cette année là, allant même jusqu'à s'entrainer le week-end et quelque part son rêve en fut décuplé. Lui qui était peu sociable avant, il devint carrément associable et compris la dureté de cette situation, se promettant qu'après cette année, il ferai en sorte de changer cela.

Enfin, après une révolution complète de l'astre terrestre, Hiro fut diplômé à son tour en tant que majeur de sa promotion. La cérémonie dura toute la journée et à la fin de celle-ci, le jeune homme pu choisir son premier district. Ceux qui le connaissaient quelques peu furent surpris de son choix tandis qu'il inscrivait la criminelle de Tokyo dans la première case et ce fut quand il retourna à sa place qu'il dut pour la première fois inventer et employer son excuse. Son taux de popularité avait subitement augmenté avec ses résultat spectaculaire et nombreux furent les personnes qui l'interrogèrent sur ce choix jugé étrange. Le district de Tokyo était certes très prisés dans cet académie, mais tout simplement car de nombreux étudiants venaient de la cité elle-même, et souhaitaient donc y travailler, pour le peu de place disponible. Lui venait d'Osaka et avait clairement fait comprendre quelques années auparavant qu'il souhaiterai y retourner, le voir changer d'avis ainsi fut encore une fois une grande surprise.

Hiro débarqua dans sa division de la crime un jeudi 4 Septembre. Alors que les portes de l'ascenseur s'ouvraient, le jeune homme put admirer les bureaux dans lequel il travaillerai pour ses premières années d'enquête. Une jeune femme était appuyée contre le premier box, elle avait les cheveux court, un léger maquillage, un tailleur stricte mais pourtant chaleureux et des escarpins assortis. Seul son regard n'avait pas changé, pourtant au premier regard Hiro la reconnu et su qu'il était toujours aussi amoureux. « T'en a mis du temps. » C'est ce qu'elle lui avoua avec un petit sourire satisfait, en guise de bienvenu, pour sa part Hiro s'inclina comme on lui avait appris et utilisa la traditionnelle phrase « J'espère que vous prendrez soin de moi. » Rien de très romantique, mais l'un et l'autre n'avait pas besoin de romantisme. Toutefois quand elle lui annonça qu'ils étaient partenaires Hiro en fut profondément soulagé et heureux. Il avait espéré durant tout ce temps que ce miracle arrive, tout en ayant conscience que ce genre de chose ne se produisait pas. Cependant ce que Sakurai omis de lui dire ce jour là était qu'elle avait elle même fait la démarche et insisté pour se retrouver dans cette situation, c'est ainsi que le meilleur binôme de la crime de Tokyo fut formé.

La vie de Hiro semblait parfaite, son travail était ce qu'il rêvait de faire depuis son enfance, sa relation avec Sakurai avait retrouvé cette ambiguïté qui lui plaisait tant et il pouvait même espérer ne plus jamais être séparé d'elle. Le temps passa ainsi. Hiro avait emménagé à Ikebukuro, Sakurai lui avait proposé, à sa grande surprise, de faire de la collocation, les rumeurs sur les deux allaient donc bon train et la plupart de la brigade croyait qu'il étaient ensembles et qu'ils se marieraient un jour prochain. La réalité était cependant un peu différente, les deux vivaient à leurs rythmes qui étaient toujours aussi différent, le seul moment de réunion fixe était les repas, Sakurai avait toujours acheté sa nourriture toute faite, contrairement à Hiro, que se faisait donc une joie de cuisiner pour partager un moment quotidien avec elle. En dehors de cette intimité nouvelle avec la jeune femme, Hiro réalisait son travail à la perfection, toujours assidu dans la recherche de criminel, lui et Sakurai détenait à leur actif une dizaine de meurtrier en tous genre arrêtés, on lui faisait bien quelques blâmes pour ses méthodes musclés mais les résultats étaient toujours là. De plus, Hiro était devenu populaire dans son bureau et avait lié un certain nombre d'amitiés avec ses collègues de travail, sortant parfois le soir avec eux. Il était toujours un peu renfrogné et grognon, mais à force de le côtoyer, ses camarades avaient compris que ce n'était qu'une apparence et que derrière cela se cachait un homme des plus sympathique, ils se contentaient donc de rire devant sa mine renfrogné et lui levaient alors leurs verres dans un bruyant toast.

Une autre année passa ainsi. Hiro allait sur ses 24 ans, Sakurai sur ses 25. Tout allait pour le mieux lorsqu'une affaire retentissante éclata. Un groupe de narco-trafiquant sévissait depuis plusieurs années en ville, pour le moment les leader n'avaient toujours pas été identifiés et les seuls arrestations avaient été sur des petits dealer de quartier. Pire, ce groupe avait déjà commis plusieurs homicides durant des affrontements entre bande ou sur des retard de paiement. Le ministère avait donc décidé de monter un grand coup de filet pour attraper les chefs, voulant non seulement mettre fin à leurs exactions mais aussi désirant faire un exemple pour les autres gang présent dans la ville et les banlieues. Les services de renseignements chargés de cette affaire avait trouvé un moyen de rendre cela possible. Une rumeur c'était propagé dans les bas-fond de la cité de Tokyo. Les chefs du groupe allaient réunir entièrement leurs troupes en raison d'un changement de politique de leurs parts. Ces chefs se dissimuleraient dans la foule présente jusqu'au moment du discoure avant de disparaître de nouveau. Une attaque trop tôt ou trop tard ou encore sans repérage des cibles ne serviraient donc à rien en raison du nombre de personnes présentes et des sorties disponibles.

La mission était donc simple. Un binôme en civil se joindrait au groupe de criminel et utiliserait le subterfuge des chefs contre eux. Dès que ceux-ci apparaitraient en public, les deux agents donnerai le signal du début de l'intervention avant de marquer les chefs avec un laser persistant portatif. Le groupe d'interventions procéderait alors à l'intervention avant d'arrêter immédiatement les cibles marqués puis les autres. La zone serai entourée par plusieurs autres véhicules afin de limiter les fuites des complices, mais les cibles principales restaient les chefs. Les deux agents ne devaient en aucun cas briser leurs couvertures pour ne pas être la cible de représailles de la part des autres membres du gang, l'utilisation d'armes létales n'était pas autorisé sauf en cas d'autodéfense. En raison de la jeunesse des criminels on proposa la mission sous couverture à Hiro et Sakurai. Avant même que celui-ci puisse ouvrir la bouche pour poser certaines questions, sa compagne accepta. Conscient que cet empressement n'était pas naturel, Hiro questionna immédiatement la jeune femme après être sorti du briefing. Tout ce que celle-ci répondis était qu'elle était rentré dans la police pour ce genre de mission, que c'était ce genre de personne qui avait tué son frère et qu'elle ne voulait pas que la responsabilité de leurs arrestations incombent à un autre, puis, coupant court aux protestations de Hiro, elle s'éloigna, le laissant seul ici. Le jeune homme compris alors pour la première fois ce que c'était qu'avoir un mauvais pressentiment.

Le jour J arriva rapidement. Après avoir eu un dernier briefing, ils se dirigèrent vers le lieu de rendez vous dans un véhicule banalisé. Le trajet fut silencieux et calme, ils n'échangèrent même pas un mot pour se souhaiter bonne chance en mettant leurs équipements, des écouteurs, un léger gilet par-balle camouflé et un pistolet de 9 mn règlementaire et chargé. Sakurai semblait différente, comme possédée, sa démarche en sortant de la voiture était loin d'être normal et Hiro du la reprendre pour qu'elle se tienne de manière plus détendu. Le jeune homme savait que sa carrière dépendait en grande partie de cette intervention, il savait que si il annulait l'opération parce que sa coéquipière se ''sentait mal'' il pouvait dire adieu à ses rêves et son futur d'enquêteur. Pourtant il lui fallut toute sa volonté pour s'empêcher de demander à une autre équipe de les remplacer. Quelque chose n'allait pas chez sa coéquipière, il ne le savait que trop bien, mais il lui avait toujours fait confiance. Cette fois encore il le ferai donc encore.

Pour éviter tout soupçon ils devaient rentrer par deux point opposés. Hiro laissa donc Sakurai franchir la première porte visible tandis qu'il faisait le tour. Le lieu de rassemblement était un vieux hangars abandonné dans la zone portuaire de Tokyo. En ce moment même, il était entouré par divers groupes de la police qui se rapprocheraient uniquement une fois qu'il aurai lui même franchis la porte. Après avoir fait le tour du bâtiment, Hiro trouva enfin un entré qui lui convenait, il s'agissait d'une vieille porte situé en haut d'un vieil escalier de service rouillé. Le jeune homme grimpa quatre à quatre les marches avant de rentrer à l'intérieur. Cependant, alors qu'il ouvrait prudemment la porte, il entendit un bruis provenant de derrière lui. Se projetant en avant, il évita un morceau de gravât relié au plafond par une chaine qui s'écrasa bruyamment contre la parois opposé.

A la vue du piège, Hiro sentit son cœur défaillir. Se précipitant à l'intérieur du bâtiment il arriva très vite dans la salle centrale de l'entrepôt où tous les membres du gang étaient réunis devant une estrade. Depuis son poste en hauteur il pouvait voir Sakurai, en sang, maintenu par un homme, le policier su alors que ses craintes étaient fondées. Elle avait été attrapé, ils avaient prévus que des hommes s'infiltrent dans leurs groupes et pris des mesures contre cela … Hiro eu l'a désagréable sensation que quelqu'un venait de lui verser un seau d'eau froide dans le dos.

L'homme du centre se mit alors à parler, enfin, plutôt à crier pour se faire entendre dans la salle surpeuplée. « On connait vos manières de poulets ! On sait qu'il y en a un deuxième dans la salle ! Alors qu'il se montre immédiatement où on fait sauter la cervelle de sa copine ! » Pour appuyer ses propos il posa un pistolet sur la tempe de celle-ci en ricanant. Hiro sentit son sang bouillir dans ses veines alors même que ses tripes devenaient plus froide que la glace. Devenu incapable de réfléchir correctement, il dévala l'escalier en donnant le signal de début d'opération. Surpris, l'homme de la scène se tournât vers lui. Hiro dégaina et lui logea une balle en plein torse et une autre dans l'épaule. Profitant de la vague de panique provoqué par la mise au sol de leur chef, le jeune homme se hissa alors sur l'estrade agrippant Sakurai de toute ses forces.

Celle-ci lui sourit alors, quoi que blessée par le nombreux coups qu'elle avait reçu. Une vague de soulagement parcourue Hiro qui l'attira doucement contre lui. Profitant de ce geste elle prit la parole. « Ca vas, ca vas, je n'ai rien, enfin pas grand chose, occupe toi plutôt des autres ... » Elle ne put jamais finir sa phrase, une détonation sèche se répercuta dans la salle tandis qu'une balle traversait la tête de Sakurai qui retomba, inerte. Tétanisé par ce qui venait de se passer, Hiro tourna son regard vers la foule. L'agitation c'était arrêtée, un homme habillé en tenu chic tenait un pistolet à la main, le bout encore fumant du coup qu'il venait tirer. Hiro se rappela alors de ce qu'on lui avait martelé lors du briefing. La plus grande difficulté de la mission restait que les chefs étaient plusieurs … plusieurs. Une autre balle traversa l'épaule du jeune homme tandis qu'au dessus d'eux les vitres de l'entrepôt volaient en éclats.

Hiro était assis dans sa chambre d'hôpital, un bandage entourant son épaule et descendant pour maintenir son bras. La blessure était superficielle, la balle n'avait même pas traversé d'os, il serai rapidement remis, diagnostique des médecins. La missions avait porté ses fruits, Sakurai avait marqué les cibles avant de se faire capturer, tous les chefs avaient été arrêtes ainsi que 75 % du gang, diagnostique de la crime. Le projectile avait traversé le cerveau de Sakurai avant de ressortir par le cotés droit de son crâne, creusant un trous d'une trentaine de millimètres au passage, elle n'avait pas souffert, diagnostique de la morgue. Hiro était seul, personne à retrouver à son appartement, personne avec qui rire au boulot, personne avec qui manger, personne avec qui dormir, personne avec qui vivre … Diagnostique de lui-même. Pour la première fois de sa vie Hiro se plia en deux, seul dans sa chambre, laissant sortir les larmes qu'il avait toujours retenu auparavant. La femme qu'il aimait était morte par sa faute. Diagnostique de sa vie.

Hiro ne se présenta pas à l'enterrement de Sakurai, elle n'aimait pas les adieux, il l'avait compris depuis le temps. A la place il alla aux bureaux, désertés de tout ses collègue partis pour assister à la cérémonie, il déposa donc sa lettre de démission sur la table de son supérieur dans un silence de mort, rendis son insigne et son arme de fonction, pris ses affaires personnels et sorti pour ne plus jamais revenir.

Le temps passa de nouveau. Hiro guérit de sa blessure, rendis les clés de son appartement et retourna dans la maison familial à Osaka. Là-bas il ouvris un petit restaurant de spécialité culinaire, passant son temps à cuisiner ou à s'occuper de ses parents vieillissant. Cependant au fond de lui, la culpabilités le rongeait toujours. Au début de cette nouvelle vie il reçut des lettres de ses collègues, même une de son supérieur lui demandant de reprendre le travail, qu'agir ainsi était gaspiller le sacrifice de Sakurai. Il ne répondit jamais et petit à petit celle-ci se tarirent pour finalement ne plus exister.

Deux ans passèrent ainsi. Hiro n'était pas triste, mais pas non plus heureux. Son ancienne vie lui manquait tout comme la culpabilité le rongeai intérieurement. Son restaurant était devenu très populaire et figurai même parmi plusieurs guide touristique. Ses parents étaient ravis de voir leurs fils aussi souvent. En clair, il était partagé entre son passé et son présent, n'arrivant plus à se retrouver lui même, allant même jusqu'à ce saouler pour tout oublier. Cependant la vie lui destinait un autre changement.

Celui-ci se présenta sous la forme d'une femme en tailleurs noir et stricte qui sonna un matin à la porte de la demeure familial. Hiro fut réveillé par sa mère lui annonçant qu'il avait de la visite, s'habillant en vitesse, il rejoignit donc l'invitée dans le salon. La femme se présenta comme étant une agent du gouvernement envoyé à la recherche de M. Tanaka Hiro afin de lui faire intégrer une nouvelle brigade anti-terroriste, appuyant sur ses états de service remarquable dans la brigade de la criminalité du stricte de Tokyo pour son jeune âge, ainsi que sur ces capacités d'enquêteur et d'agent de terrain qui lui avait valu de nombreux lauriers. Alors que l'agent recruteur dévoilait son dossier de manière très professionnel, Hiro compris que c'était le genre de proposition où l'on ne vous demandait même pas votre avis. Le soir même il mettait ses valises dans la voiture banalisé de l'agent et disait au revoir à ses parents.

Alors que la voiture roulait en direction de Tokyo on lui remis sa nouvelle insigne, demanda quel arme il désirait utiliser et lui donna un dossier comprenant les clés de son appartement, une plan du quartier général de sa nouvelle brigade, une carte de sécurité pour y accéder et le profil de son nouveau partenaire. Alors qu'il lisait celui-ci, il se demanda dans quel embrouille il s'était encore fourré.





Dernière édition par Hiro Tanaka le Sam 27 Aoû - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Hiro Tanaka
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 64
▌Quotes : Gromph

Got a Secret ;
■Pseudo : Kuroneko
■Classe Sur Frenesis: Stalker



Got a Secret ;
■Pseudo : Kuroneko
■Classe Sur Frenesis: Stalker

MessageSujet: Re: Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]   Mer 24 Aoû - 18:54

Terminé, tout beau tout propre le kuroneko !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kanon Masukawa
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 328
▌Music : FICTION ♛ BEAST
▌Quotes : A philosopher once asked, -Are we human because we gaze at the stars or do we gaze at the stars because we are human?- Pointless really. Do the stars gaze back? Now that's a question.

Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Re: Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]   Jeu 25 Aoû - 0:16

Validée of course *__*
Je n'ai vraiment rien à dire à part perfect ♥
Alalala la mort de Sakurai, c'est triste ;A; C'est encore pire parce qu'il était amoureux d'elle en fait...sadique va ! D8 /PAN/

J'espère que tu t'amusera bien en tout cas 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Hiro Tanaka
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 64
▌Quotes : Gromph

Got a Secret ;
■Pseudo : Kuroneko
■Classe Sur Frenesis: Stalker



Got a Secret ;
■Pseudo : Kuroneko
■Classe Sur Frenesis: Stalker

MessageSujet: Re: Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]   Jeu 25 Aoû - 0:21

Yahouu ! En avant pour l'aventure et merci Tsubasa pour le compliment, ça fait plaisir. *-*

PS: Pis j'ui pas sadique D= enfin si mais un tout petit peu, pis c'est de l'amour d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Takeshi Toriyama
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 130
▌Music : Escape The Fate ~ There's No Sympathy For The Dead
▌Quotes : Not having any souvenirs isn't that different from Death, which is just another way, another journey ~

Got a Secret ;
■Pseudo : Spade
■Classe Sur Frenesis: Blaster



Got a Secret ;
■Pseudo : Spade
■Classe Sur Frenesis: Blaster

MessageSujet: Re: Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]   Jeu 25 Aoû - 5:59

Oh éh mais c'est quoi ça ? Du plagiat de nom ? Je vais te poursuivre en justice là ! è____é //CAMION//

Enfiiiiiin... Bienvenue à toi Hiro, même si j'te l'ai déjà dis, c'pas grave hun hun. xD
En espérant que tu passeras un très bon séjour en notre compagnie, t'as déjà commencé de toute manière. Fufufuh.
Et pour terminer, j'aimerais te faire un p'tit cadow' :

Spoiler:
 

P.S : Kankan, tu as oublié de Kanonisé le code ! Vilaine ! èé

Kankan::Exact 8D Merci Kiki ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Hisaé Takayama
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 287
▌Music : What's This | Flyleaf
▌Quotes : As I said before, I've allowed you to keep your wicked life for two reasons. And the second reason is so you can tell him in person everything that happened here tonight. I want him to witness the extent of my mercy by witnessing your deformed body. I want you to tell him all the information you just told me. I want him to know what I know. I want him to know I want him to know.

Got a Secret ;
■Pseudo : Alice
■Classe Sur Frenesis: Saltimbanque



Got a Secret ;
■Pseudo : Alice
■Classe Sur Frenesis: Saltimbanque

MessageSujet: Re: Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]   Jeu 25 Aoû - 9:42

La vengeance de Kikinou pour la bataille de polochons xD
Et pour faire style mon message c'est pas du flood : Bienvenue Hi-San ! o/ Heart



RP' EN COURS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-travelers.forumotion.com/


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hiro Tanaka alias Kuroneko [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Show Me Your Teeth :: Dawn Of Your New Life :: Tokyoïtes ー 東京人-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit