AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un dangereux clown ?



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 Un dangereux clown ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Danjuro Clowney
THIS IS BLACK PARADE.
THIS IS BLACK PARADE.

▌Petits Mensonges : 1



MessageSujet: Un dangereux clown ?    Jeu 29 Sep - 23:01

Hold 'em Like They Do in Texas Plays...




The Hot Issue


F e a t : Baggy One piece
NOM - Clowney
PRÉNOM - Danjuro
ÂGE - 48 ans et des poussières ~
DATE DE NAISSANCE - Quelque part dans l'année
PROFESSION - Ex-Chirurgien. Plus boucher qu'autre chose. Et vendeur d'organe sur le marché noir.
QUARTIER DE RÉSIDENCE - Déménagement après plaintes des voisins pour bruits suspects.
GROUPE - Circus. Parce que la vie est un cirque qui se doit d'avoir son clown.

Let You Speechless





The Geek Inside

PSEUDO - DC
ÂGE - DC
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? - DC
DES SUGGESTIONS ? - DC
LE CODE - MIAM Love

Sweet Dreams

Trop vieux pour ces conneries. Laissez un grand-père en dehors de ce monde d'ados boutonneux.





Could We Fix You If You Broke ?



The Very Bad Reputation

« Arrière mécréant ! Toi qui a l'habitude de te foisonner sur les chemins de traverses et voler les bourses de vils personnages aux faciès d'amphibiens qui ne demandent qu'un baiser pour se transformer en prince charmant ! Mes poches saignent et mes pièces dorées se sont éparpillés pendant que je les astiquais ! Que dois-je faire pour me faire pardonner pendant que je me fais voler ? Si je savais nager, je chercherai cette rivière du temps et commencerais à remonter le contre-courant pour effacer mes erreurs. Mais malheureusement, ma prof de natation était trop sexy pour que je me concentre sur la bonne chose. Alors, toi au regard perfide et mesquin, laisse-moi une chance de me racheter et passer une belle journée. Allé me remplir le cœur pour qu'il atteigne des kilos d'argents aux poids hors catégorie et payer les plus belles femmes que la terre a accouchée. Non, non ! Ne m'arrêtes pas ! Je veux continuer d'exprimer ce que ma langue a gardé en le bloquant avec un nœud de silence. . . Je veux continuer d'exercer mon métier de boucher et faire des z'heureux ! Oh ! J'ai une idée. Laisse moi pratiquer une opération sur toi ! Oui ! Toi le prolétaire de seconde classe sans un sous et mendiant pour pouvoir vivre. . . »

Comme certains l'auraient compris ou en fin de compte pas du tout. Ce qui est écrit ci-dessus est du hors sujet. Mais pas seulement, ça montre aussi l'incroyable imbécillité de notre héros, qui préfère user sa langue plutôt que d’abîmer ses phalanges qu'il affectionne et bichonne avec amour, réglant son problème par un service de boucherie. Un traître comme il est rare d'en voir. On en fabrique plus des comme ça. Et pourtant sur l'étiquette, il n'y a pas écrit "Made in China." C'est plutôt du "made in Judas." Mais assez de blabla inutiles et un peu plus de blabla pratique et informatif. Est-ce que vous connaissez les caméléons ? Ces lézards étranges au regard qui peut tourner à trois-cent-soixante degrés, qui s'accroche aux branches avec leurs pattes crochus et quand ils avancent semblent suivre le rythme frénétique du hip-hop, au ralentie et avec classe tellement qu'il se sent frais. Si je saurais dessiner, je ferai une bande dessinée avec un caméléon comme "pimp" qui donnerait des claques au talc pour bébé à des gazelles prostitués. Et sans oublier cette capacité unique à ce camoufler, changer de couleur pour échapper aux prédateurs les plus horribles et méchants, avec des crocs aiguisés et aussi bruyants et stupides que ces méchants de "Walt Disney". Je ne suis pas vraiment fan des caméléons, j'ai une préférence pour les pingouins, ils sont plus mignons. Donc pour revenir à nos moutons, ça fait pleins d'animaux ça. Danjuro ressemble un peu à cette bestiole au sang-froid. Plus au niveau du caractère ou pour être précis à sa capacité unique. Le jeune homme peut changer et non pas de couleurs, mais de caractère. Une explication s'impose afin de dissiper tout ce brouillard. Peu importe avec qui il se trouve, la première chose que notre "bad boy" fait, c'est d'analyser en gros le caractère du nouvel ami qu'il s'est fait. Pour ensuite adapter les réponses et son caractère. Pour faire simple et compliquer la chose par la même occasion avec des métaphores. Il revête des masques que la majorité des humains mettent pour tromper son prochain. Mais lui ce couvre la face avec pour plaire et faire bonne impression afin de mieux s'approcher de sa victime et de l'arnaquer ou bien tout simplement l'opérer comme il le souhaite. Cerner le cœur des gens, c'est un peu son job. Enfin leur prendre leur cœur, les soigner. Une belle arnaque pour des patients bien crédules. Soutirer de l'argent à de pauvres âmes, leur faisant croire à un rêve afin de mieux les dépouiller. Que c'est mal et vilain. Mais il faut bien gagner son frique pour rouler sa bosse. Tant d'organes qu'il revend au marché noir. Oui, oui, c'est le personnage. Qu'il est vilain.

Nous allons maintenant procéder à une fouille plus profonde. Si un jour un flic vous dit une chose pareille, croyez-moi, craignez pour votre popotin. Nous allons mettre Danjuro à nue, en faisant bien attention à pixeliser ses parties et ses seins. Le téton est un aphrodisiaque étonnant. Comment est notre homme au naturel, quand il n'essaye pas de plaire à personne. On peut dire que c'est une personne mystérieuse qui ne parlera jamais de son passé, mais qui garde quand même son histoire terrée au fond des bars et bien cachée, qu'il recrache parfois quand il a trop bu. Alcoolique, il l'est, même s'il possède une certaine résistance aux liqueurs, elle arrive à abattre tous les hommes et femmes confondus et lui aussi est compris dans le lot. C'est un joyeux luron qui pense plus à s'amuser qu'à être sérieux. Mais quand les moments ne sont plus à la plaisanterie, il peut devenir incroyablement sérieux. Il n'y a pas de juste milieu. C'est soit l'un, soit l'autre. Vous connaissez le paresseux cet incroyable animal tout mignon tout pleins, qui ne fait que dormir à longueur de journée ? Cette chose au sourire béat et cette grimace d'imbécile. Et bien on peut en retrouver quelques qualités chez Danjuro. C'est la paresse. Tout travaux manuel, hors d'intérêt devient une plaie pour notre gentleman. Feignant à souhait. Dormir c'est le paradis, marcher c'est l'enfer. Dormir c'est le paradis, travailler c'est l'enfer. Dormir c'est le paradis, opérer c'est l'enfer. À non, ça c'est le paradis, parce qu'il est question de gagner de l'argent facilement. En parlant de paradis, vous voulez ce qu'est le paradis pour notre homme. C'est simple, le paradis serait un bar, simple et ancien. Lumières tamisés et pianiste. Et dans ce bar il y aurait plusieurs célébrités. Le gloire est le rêve de chacun. Même s'il est inavoué. Ainsi que les plus belles nymphes de notre terre, qu'il pourrait draguer facilement. Ô oui que c'est un pervers. Mais assez différent. Il vous séduit de mots doux et sucrés, déclarant son du moment, aussi passionnel soit-il. Mais ce ne sont pas des mots en l'air, mais bel et bien de l'honnêteté envers les beautés qu'il admire. Séducteur oui, fidèle, je sais pas, mais loyal aussi. Sans oublier dans son petit coin de paradis des hommes sur le billard avec tous les outils qu'il faut pour les dépecer en beauté. Les mensonges, doux mots qui sortent facilement par la bouche et qui pénètrent dans les oreilles avec délicatesse. Fin orateur et aussi rusé que maître renard, Danjuro est passé maître dans l'art du mensonge. Il peut vous faire croire en l'impossible tout en créant cet atmosphère du possible. Enfin, il est bon quoi. Un peu grognon sur les bords et légèrement égoïste avec une pointe de narcissisme. Une ponte très grande et pointue. On se demande comment un type comme lui a pu être marié. Pauvre petite chose qui s'est unie à cet horrible machin qui sert d'homme. Voilà, le gros de son caractère a été dit. Il y a toujours des choses qu'on oublie. La liste serait trop longue et ce forcer à trop réfléchir fait mal au cerveau. Déjà qu'il n'est pas très gros.


INDISCRÉTIONS



DIRTY LITTLE SECRET - Le fait qu'il soit un tueur n'est-il pas un secret en lui-même ?
SEXUAL ORIENTATION - Tout ce qui a un trou !! Et vivant si possible !!!
PROJECT - Heu, faire sauter le monde ?
DREAM - "Viser la lune, ça ne me fait pas peur... ~♫" Non je déconne
ALWAYS CLOSE - Quelques trucs ~
QUOTE - Tout ce qui lui passe par la tête !

BANG BANG: Beautiful & Dirty Rich

Loin d'être un chef-d’œuvre, il se rapproche de la perfection masculine et sans grande modestie enfin de ce qu'il pense de sa personne, son sale côté narcissique va s'élever à son paroxysme. Il reflète un nouveau genre d'art. Un art unique né à partir d'une plume régulière et à la fois impeccable, laissant derrière elle des traits ineffaçables et magiques. Mais qui parfois, laisse des pâtés monstrueux. Aux traits parfois fins, proches de l'élégance féminine aux courbes élancées reflétant une légèreté angulaire qu'on trouve sur le physique de Narcisse. Ou bien parfois, l'opposée contradictoire avec des traits lourds qui s'approchent plus de l'ours mal léché un matin d'hiver, qu'on retrouve sur le physique de Mars dieu de la guerre. Mais ne nous emportons pas sur les qualités physiques ou pas, du jeune homme, Car la réalité peut parfois être dur.

Une tête possédant une forme plus ovale que ronde, dessiné avec des traits appuyés, mais néanmoins assez fins entourant son visage à la teinte pêche. Un derme soyeux, qui au toucher vous donne la sensation de sentir au bout des doigts, cette fibre unique qu'est la soie. Grâce à de l'entretien régulier. Vive le Dove. Ses pupilles noires semblants êtres pris au piège dans des saphirs, proche d'un bleu très clair qui a l'éclatante lumière lui donne cette couleur ciel, sont posés au centre de ses petits yeux amendes. Des yeux pleins de convictions et remplis d'assurances. Laissant parfois paraître un regard hautain, moqueur et supérieur, parfois ardent et énigmatique, semblant vous hypnotiser de par son sens de la déduction. Ou alors le genre de regard lasse de la vie en général. Monotone et sans une once d'esprit. Un peu plus haut, on peut apercevoir, au-dessus de la courbure sombre de ses cils hâlés, lui servant de protection. Ses sourcils azurés à la faible courbure peint sur son mince front plat. Ses pommettes sont élevées, ses joues sont subtilement sillonnées, son nez le centre de son visage, est légèrement retroussé et sa bouche aux lèvres accortes, fines et pâle qui servent souvent à maintenir une quelconque clope. Enfin, sa mâchoire est angulaire aux coups de crayon délicat qui suit le même schéma jusqu'au menton. Une tête maintenue par un long cou légèrement robuste à la pomme d'Adam marquante.

Le corps est dessiné sous le même coup de pinceau que le visage. Tout en longueur, Danjuro est assez robuste, avec des muscles légèrement épais qui forment malgré tout d'agréables courbes de chaires. Des clavicules marqués et rigidement tracés. De larges épaules trapus, son dos vigoureux qui donne une impression de sécurité, de longs bras plus graissés que musclés qui se terminent par de grands doigts fins, baladeuses et agiles. Sur son annulaire gauche trône une alliance, qu'il cache parfois avec du sparadrap pour faire ses coups foireux. Un torse subtilement dessiné de lard et autre petit bourrelet. Des hanches rigoureuses et de grandes jambes. Un corps qui laisse paraître une solidité ferme, rigide et forte. Si s'en est pas plus, pour sa force physique. Un grand gaillard qui vous donne une sensation certaine de sécurité.

Dans la globalité, sa silhouette est élancée et humble, laissant place à une démarche précieuse, originale et recherchée. Ce qui lui donne une prestance et une forte assurance. Laissant parfois jouer l'impertinence dans son tableau. Des pas qui peuvent sembler dans un premier abords lourd et disgracieux. De par sa tenue lourde. Mais qui n'en reste pas moins agile, toujours à l’affût du moindre danger. Comme un animal, il guette.

Nous avons omis de parler d'une dernière chose. C'est à ce moment que le pinceau devient plus doux. Faisant des courbes effilés avec un crayon des plus raffinés. À commencer par ses mèches droites qui viennent s'entremêler jusqu'au milieu de son dos. lui donnant un style de cheveux plutôt long. D'un bleu clair soyeux au soleil et d'un bleu plus foncé à l'ombre, qu'il coiffe souvent en arrière avec en passant ses mains dessus, les attachants avec un élastique. Mais parfois, il les laisse ébouriffés sur sa tête.





Popped My Heart On My Bubble Dreams...



The Story Of Morning Glory


Notre histoire comme toutes les histoires de contes de fées. Par un gros et big, il était une fois. Donc on va commencer cette histoire, je crois que je l'ai déjà dit ça. On s'en fout, donc encore un donc. Bref, il était une fois dans une chaumière délabrée et sale, vivait une vilaine sorcière qui se grattait la tête quand elle avait des soucis. Un beau jour, un vilain crapaud avec la gueule d'ange de Brad Pitt croassait et fit quelques bons à côté de la fenêtre de la sorcière. Et celle-ci, sur un élan de charme et de compassion et pendant qu'elle se grattait la tête. Eu l'idée du siècle. Attraper la grenouille, la tremper dans l'eau bouillante, la faire tremper dans l'huile et l'assaisonner et la manger. C'est ce qu'elle fit. Quand elle fut repue et qu'elle balança les restes à son cerbère des enfers à l'allure de caniche, elle poussa un énorme rôt. Tellement violent que la terre entière ce mit à trembler. Et d'un coup, un, elle tomba enceinte. D'un énorme et jolie clown qu'elle abandonna aussitôt tellement qu'il était laid. .................................... FIN

Je devrais vraiment arrêter de fumer la moquette de la CB. Surtout que s'il y en a plus, je serai en manque. Donc reprenons. Et tout depuis le début. La véritable histoire de notre cher allumé de la cervelle. Et essayons d'être un minimum sérieux.

Danjuro ne connaît pas ses parents. Il ne les a jamais connus, même étant bébé. Il faut dire aussi que c'est dur d'avoir des souvenirs quand on est qu'un nourrisson. Pourquoi cet abandon soudain ? Était -il trop laid ? Sa mère a-t-elle prit peur quand elle accoucha d'un Bozo le clown ? En même temps, il n'a pas toujours été ainsi peinturluré. Reprenons un peu cette histoire avant qu'elle ne dérive vers d'autres eaux. Il fut donc adopté par des gens généreux et pleins de bons cœurs. Et élevé dans atmosphère chaleureux, prêt des animaux, dans un endroit qui tantôt puait la sueur et tantôt puait le fauve. C'est dans un cirque !!! Oui, il a été élevé dans un petit cirque ambulant qui faisait le tour du Japon et de l'Asie par la même occasion. Son père était un clown. Enfin, son père vous me comprenez. C'est dans cette ambiance festive et coloré. Dans cette ambiance de carnaval et de spectacle. Dans cette ambiance amusante et à la fois sévère. C'est dans ce mélange que le petit bonhomme a grandi. Je pense qu'une phrase du genre a déjà été dite. Ma mémoire est défaillante comme toujours.

Au bout de quelques années, le pauvre clown débutant ne voulait plus faire partie du cirque et il était triste, oui très triste. Tenez-vous bien les enfants ! Le pauvre clown adopté par son papounet clown lui demanda pourquoi il ne pouvait pas faire des études comme tous les enfants. Pourquoi devait-il voler les gens quand ils profitent du spectacle. How j'ai oublié de vous dire que ce cirque était une grosse arnaque ? Bon bah voilà c'est dit. Devant un tel spectacle d'innocence. Les yeux du jeune garçon pétillants de pureté. Devant le petit garçon, le grand clown versa une larme. Oui, une larme. Il n'était pas si vilain. Une larme de bonté suivie d'une énorme claque au visage. On peut dire que le petit Danjuro en est devenu tout jaune. Et c'est ainsi qu'il devint asiatique !!! /PAN/.

Embarqué dans ce joli mélimélo de couleur obligée. Il resta le gamin clown que tout le monde connaît. Ses études furent prises par correspondance et son excellent niveau éveilla la curiosité insolente de son père qui l'inscrivit dans les meilleures écoles. Et à partir de là, on peut dire qu'il vécut une vie des plus banals et des plus simples. Comme il l'a toujours souhaité. Enfin jusqu'à son premier meurtre. Si jeune et déjà meurtrier. Pauvre de son âme pécheresse qui ira bouillir dans les eaux infernaux des enfers. Si je devais décrire le pourquoi de son meurtre. C'est juste parce qu'il avait été poussé à le faire par ce père adoptif. Une larve qui voulait faire fermer le cirque ne mérite pas de vivre. Elle doit-être écrasée avec mépris. Quelques semaines plus tard, le cirque ferma ses portes et les responsables furent envoyés à l'ombre pour un bon moment. Quant à Danjuro, il fut placé dans une famille d'accueil. Et put par la suite terminer ses études où à l'âge de 28 ans, il fut enfin reconnue comme un grand chirurgien. Mais on peut dire que cette part d'ombre qui avait grandi en lui. Le grand méchant loup dévorait d'innocents chaperons rouges dans l'hôpital où il était interne. Tout allait pour le mieux. Les meurtres passaient comme simple mort, accident ou autre. Il ne laissait aucune trace derrière lui.

La seule lumière qui arrivait à pénétrer son coeur, était une femme malade. Elle avait l'une de ces maladies rares et uniques qui étaient apparurent récemment. Les docteurs ne lui donnaient pas beaucoup de temps à vivre. Et l'ex-clown était tombé éperdument amoureux d'elle . Quel drame. C'est encore une histoire dont on connaît la fin. Il finit par avoir une relation avec elle. Et jusqu'à même l'épouser. Pour quelques années plus tard, rendre l'âme. Cela l'avait infecté et depuis ce jour, il multipliait les erreurs médicales jusqu'à se faire virer à l'âge de 35 ans. Aucun autres hôpitaux ne voulaient de lui. Malgré ses compétences, ces fautes étaient tout bonnement trop grandes. Pauvre criminel qui a connu une fin précoce dans le monde de la chirurgie. Personnage dont personne n'a découvert qu'il était un serial-killer tuant parfois quelques patients. Des fautes professionnelles ? Vous vous foutez de sa gueule ? Il l'a mal prit très mal prit. Il en a voulu au monde entier et encore aujourd'hui. Il en veut aussi à Dieu. Il sombra dans l'alcool, la drogue et toutes ces conneries qui devaient le détruire. Il remit même son masque de clown et repris du métier. Il était officiellement sans emploi. Mais officieusement, il exerçait son métier de boucher heu... de chirurgien dans l'ombre. Le plus souvent, ses victimes, je veux dire patients étaient des yakuzas, des personnes avec de gros problèmes. Mais alors qui étaient les victimes de notre tueur ? De faibles proies qu'il découpait. Il prélevait leur organe pour les vendre au marché noir. La plus jeune victime n'avait que 10 ans. Alors, méfiez-vous des clowns qui vous donnent des ballons dans la rue. On ne sait jamais ce qui peut se cacher derrière un gros sourire.

Il finit par rejoindre Circus, car partageant leur idéaux et leur manière de faire les choses. De toute façon, il n'avait rien à perdre. Autant en terminer avec ces vermines.

Le rideau se ferme dans cette lecture à chier de l'histoire, je peux même dire de la fiche de présentation complète. Un énorme bordel mal écrit ! Je dois aller chercher mon oscar... Si vous voulez bien m'excuser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un dangereux clown ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Show Me Your Teeth :: Dawn Of Your New Life :: Circus ー サーカス-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit