AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Guerre du Trône [Story HS DLLQT] /////!\\\\\



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 Guerre du Trône [Story HS DLLQT] /////!\\\\\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kenji Fujiwara
DARKER THAN BLACK.
DARKER THAN BLACK.

▌Petits Mensonges : 21

Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Guerre du Trône [Story HS DLLQT] /////!\\   Dim 9 Oct - 16:42

Je suis le Roi de la CB. Ce qu'il y a de plus haut. Cette CB est divisée en trois terres que je domine. Kanon'land ! Amberiosse ! Et Inconnujamais ! Des terres que je domine et laisse ces princesses ce foutre dessus ou bien politiquer. Sur mon trône de fer je regarde ces fourmis qui se disputent le pouvoir. Bientôt, de grandes batailles auront lieux pour se disputer le trône. Des princesses impitoyables vont se battre, se trahir, se détester et finir par s'entre-tues. Une seule pourra gagner le titre de Reine. Des chevaliers prêts à tout pour que leur amour de princesse soit reine. Mais le prix à payer, est une longue route semée de cadavre de sangs. Le jeu du trône n'est que le début ~


La première bataille allait avoir lieu dans les marais de patates, là où la brume ne semblait vouloir partir. Les deux camps ennemis se regardaient avec rage et colère. À la tête de la première armée, la princesse Kanon. Du haut de son trône immaculé, aux ailes dessinés sur le côté. Semblant représenter la pureté de son âme. L'ange qu'elle semblait-être et le paraissait de par son doux visage. Un visage au léger sourire innocent et aux yeux pétillants de bontés. Son regard se posa sur l'horizon et sur cette armée qui les défiait. L'air qu'elle avait dessiné sur son visage était celui du pardon. Elle ne voulait combattre cette armée, prête à fermer les yeux à la première effusion de sangs. Voilà comment se décrivait son faciès. Posté aux pieds de l'a princesse et dans son armure étincelante, Hiro le regard aigri par la peur et l'amour. La dévotion, l'honneur et la mort se devait de gagner cette bataille. Pour le bien de la femme qui l'avait hébergé alors qu'il n'était qu'un orphelin. Il ne tremblait pas, il ne respirait presque pas. Son coeur battait violemment dans sa poitrine. Et comme tout homme qui était étreint par la mort, il savait que sa fin allait peut-être se passer sur ce champ de bataille. Il se retourna une dernière fois vers sa princesse. Sous un petit sourire chaleureux, digne de confiance et tendre, Kanon regarda son homme. Elle le savait. Il pourrait mourir pour elle, et elle le redoutait. Elle ne voulait pas voir ce jour arriver. En face de l'armée étincelante et clinquante d'hommes rangés impeccablement. Se dressait une bande d'Orcs malfamés. Robustes et sans aucune valeur. Tous aussi répugnants les uns que les autres. Ils sévissaient dans le royaume depuis plusieurs semaines. Laissant derrières eux des villages en cendres, cadavres de femmes violés, d'enfants éventrés et d'homme dépecés. Assise sur son trône blanc, portée par des esclaves. Elle ordonna la charge. Un cor doré retentit au loin, signalant le début de la charge. La première vague de fer déferla sur ces ignobles bêtes. Inflexibles et invincibles, les épées taillant la chair nauséabonde de ces êtres démoniaques, sous une pluie de flèches. Le spectacle réjouissait la princesse. Mais rapidement la tendance s'inversa. Les Orcs de leur massue, écrasèrent le crâne en ferraillé de ces hommes un peu trop proches. Après plusieurs heures, les Orcs disparurent. Sous la violence des coups et le rire machiavélique de Kanon qui a la vue de ce sang semblait se réjouir. Son visage qui dans le passé semblait si angélique, formait un rictus démoniaque. Appréciant le spectacle sanglant qu'elle avait devant-elle. Le mariage des chairs humaines et d'Orcs sur le sol du marais. La vue de ce panorama ensanglanté, rempli de boyaux et cervelles étalés à même le sol. Hiro se retourna après de longues épreuves, son armure grise recouverte de rouge, il leva sa claymore dans les airs et poussa un cri victorieux. Et rapidement d'autres crient se firent entendre. Malgré les morts des camarades, aucune larme ne coulèrent.

Des bruits, du chahut, cette bonne ambiance joyeuse qu'on trouve festif qu'on retrouve dans les marchés habituellement orientales. Au milieu de ces personnes aux visages festifs pour certains, bouffés par la maladie pour les autres, ou encore marqué par la famine et la pauvreté, se trouvait une petite fille, pied nu essayant de vendre des allumettes, September. Elle était suivie de près par son amie d'enfance June. Elles essayaient de vivre une vie normal dans la capital de Inconnujamais. Mais la vie n'était pas facile. Orphelines et élevées dans un monastère, elle devait vivre de ce qu'elles apportaient. Les moines avaient envoyé les deux jeunes filles vendre des allumettes. L'argent qu'elles amassaient servait à les nourrir et les habiller. Elles n'étaient pas autorisées à rentrer si elles n'avaient rien vendues. Et malheureusement, ce jour-là, personne n'avait voulu leur prendre la moindre allumette. Les pauvres avaient faim et le vole était hors de question. Au risque de se faire couper la main. La chaleur du soleil venait taper les pauvres jeunes filles déjà meurtrie par la faim. Tant bien que mal, dans leur vêtement sales et troués, elles suppliaient les gens de leur acheter une petite allumette. En réponse, des coups étaient donné et finalement, des gamins avaient volé les allumettes. La peur avait remplacé la faim. Les deux filles n'osaient pas rentrer au risque d'être punis. Mais finalement elles décidèrent de rentrer. Elles rentrèrent toutes les deux au monastère, là où elles devaient rendre des comptes à des moines pervers et sans scrupules qui avaient juré fidélités à Satan. Les moines en colère pour cette mauvaise journée, frappèrent June qui serrait les dents et subissait sa punition et celle de son amie à cause de sa faible consistance. Malgré les efforts de June, pour protéger September, cette dernière fut conduite dans une pièce close. Une pièce qui servait, pour comme d'habitude assouvir les bas instincts des moines. Impuissante, et les quelques larmes coulants le long de ces joues, June ne pouvait rien faire. Et à la fois ne pouvait laisser faire. Dans un élan de courage, elle réunit toutes ces forces bondit sur les moines avant de les frapper en traître derrière la tête. Un coup violent asséné avec une vulgaire babiole en or. Elle se dirigea vers September avant de le lui prendre la main et sortir du monastère. Derrière les deux filles et à travers les dédales de la ville, les moines en colères et tous armés. Dans leur escapade en direction du port, elles réussirent à semer les crânes rasés et tombèrent sur un grand homme, balafré de la tête au pied. June supplia l'homme de les laisser monter à bord de son navire. L'homme regarda les jeunes filles et tout souriant il accepta avec des arrières pensées un peu déplacés... Mais c'était mieux que de mourir au monastère...

« Des bruits de chairs déchirées, une foule excitée. Bienvenue à Amberiosse. La cité des nains barbares. Au centre de l'arène se tient notre bien aimée princesse, qui va affronter notre héros local !! Il fait deux mètres trente de haut !!!! Que va faire notre princesse qui lui arrive jusqu'au genou ? Le premier coup est porté par notre géant local, magnifiquement esquivé par l'agile princesse. Et voilà, la voilà en train d'escalader la jambe du monstre avant d'atteindre la tête et lui exploser son crâne avec sa massue, elle vient de dominer son propre record. Déjà son 666ème crâne fracassé. On peut l'applaudir et bien fort ! »La princesse Amber, naquit entre les mains de la Mort, au cœur du sang et dans les tripes de la peur. Malheureusement, petite de taille, elle a tué toutes les personnes qui lui en faisaient la remarque. Après cette bataille dans l'arène, la principale activité du pays et la plus médiatisé, elle remit sa couronne d'os sur la tête avant de rejoindre son fidèle ami et protecteur Nao. Chevalier ou barbare ayant toujours accompagné sa princesse, bien que son aide ne soit pas très utile pour la protection de son amie. Il est actuellement le guerrier le plus fort du royaume. Nul ne peut résister à son immense hache. Un couple qu'on décrit de Géant et de nain. Incompatible par la taille, mais compatible par le même esprit de barbarie. La neige venait frapper le visage impassible et peinturluré de sangs d'Amber. Elle savait ce qu'elle voulait, dominer ce monde. Sa soif de pouvoir n'allait pas s'arrêter tant qu'elle ne montera pas sur le trône. Un trône qui d'après elle doit lui revenir de droit. Elle se prétend légitime héritière et fera tout pour y accéder. Et son fidèle Nao suivant les petites traces de pas de la miss, se demandait ce qu'il allait pouvoir manger ce soir. Pourquoi pas ce dernier-homme que la princesse a fracassé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kenji Fujiwara
DARKER THAN BLACK.
DARKER THAN BLACK.

▌Petits Mensonges : 21

Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Re: Guerre du Trône [Story HS DLLQT] /////!\\\\\   Dim 9 Oct - 22:06

Voguant sur les vagues des eaux claires et limpides de la mer, les deux jeunes filles qui avaient fuient le monastère étaient enfermées dans la cale du navire. Entassées avec plusieurs autres hommes et femmes. Certains attachés et d'autres de corpulences faibles. On pouvait voir dans un coin sombre, un tas de corps morts bouffés par les vers. À la vue de cet ignoble acte, September joignit ses mains et se mit à prier. Tandis que June, d'un air sérieux, les sourcils froncés, levait regardait toutes ces personnes et se demandait dans quel galère elle avait entraîné son amie. Elle donna un coup de coude à September... « Je crois qu'on est dans la merde, je ne sais pas où va nous emmener ce navire, mais nous serons vendus comme esclave. » Le regard triste dans les yeux de la pauvre June vous racontait toute la misère du monde. Le sourire compatissant de September en guide de réponse et son patpatage rassurait June. « Je suis sûr que Dieu, saura nous récompenser pour toutes ces épreuves. Quelque chose de bien nous arrivera sans doute... » Au même moment les portes de la cale s'ouvrirent. Et comme un sac de patate, une jeune fille à la tignasse rousse et à la peau bronzée fut balancée. September, témoin de ce spectacle, se jeta sur la pauvre fille. Dans l'intention de lui délier les cordes qui attachaient ses jambes et ses bras. Bien qu'elle réussie à libérer ses jambes. Impossible de lui enlever le reste. Sa peau bronzée disait clairement qu'elle venait de l'autre continent. Et d'après les sons qui émanaient de sa bouche, elle ne parlait pas la langue connut sur ces terres. Ce qui fit sourire September. Tandis que June restait à l'affût. Devant une telle chaleur, la petite sauvage, le visage crasseux et à la tignasse ébouriffé, affichait aussi un grand sourire sincère. Après plusieurs semaines de navigations, les trois jeunes filles qui avaient appris à faire connaissances, avaient liées une certaine amitié. La sauvage se disait s'appeler Jude et avait en ce laps de temps à comprendre et à un peu près parler cette langue qui lui faisait défaut. Le navire fit enfin escale. Un crieur sur le port annonça la destination. Kanon'land....

Une énorme tempête de neige avait frappé le pays d'Amberiosse. Tellement violente que personne ne pouvait sortir dehors. Enfin aucun mortel. À ce moment dans le palais royal, sur l'immense trône en bois décoré de crânes humains et des statues des dieux vénérés par ce peuple, se tenait l'impartial et terrible Amber. Sourcils froncés, couronne glauque sur la tête et cape de chair humaine sur son dos. Sur ce tas de bois et dos, était assis Nao. Suçant un os humain et le balançant avec le reste. Aux pieds de tout ça, sur le bordel d'ossement et autour des tables en bois étaient assis les plus puissants guerriers d'Amberiosse. Un débat politique allait avoir lieux sous la tyrannie d'Amber. Et comme d'habitude, du sang allait couler et des têtes voler. Les armes en main, personne n'osait commencer à prendre la parole. La situation du pays était au plus mal. Au fond, une grosse voix s'éleva. « Princesse !! Nous ne pouvons continuer ainsi, l'hiver arrive et frappe à nos portes ! Moi Olaf le grand je suis pour une conquête des territoires plus au sud et s'y installer en attendant que tout soit réglé. Et ensuite revenir ! » Un silence mortel régna dans la salle après que ce gros bonhomme blond ai prit la parole. Le silence se cassa après que Nao balança sa hache directement sur sa tête. Accompagné d'un cri e joie, pour aucune raison. « Nao pourquoi t'as fait ça ? !! » Cria Amber... « J'avais pas fini de digérer. » Voilà ce qu'il lui répondu d'un ton calme et d'un air légèrement endormi. Elle ignora son ami et pendant le silence qui avait suivi ce moment d'agitation, Amber prie la parole. « Nous allons attendre la fin de la tempête. Et à la fin de celle-ci, nous allons réunir les troupes et nous diriger au sud et annexer le royaume de Kanon'land et par la même occasion mettre sur un piquet la tête capricieuse de cette satanée princesse ! » Les barbares et acquiescèrent pendant que Nao piquet sa sieste de digestion. Quand une personne fit une remarque sur le fait que cette tempête pouvait durer pendant des semaines. Sans vivres et nourritures pour survivre. Enfin presque, une incroyable battle royale de cannibale allait avoir lieu. Manger ou être mangé. Quelques semaines plus tard, les portes du petit palais royal à une pièce s'ouvrirent. La tempête était passée et les rayons du soleil venaient caresser les visages d'Amber et Nao, le contour des lèvres en sang ainsi que la majorité de leur vêtement. Ils avaient laissé derrière eux un massacre ensanglanté.

Une foule en délire et excitée accueillie l'armée de son altesse qui saluait la foule chaleureusement d'un geste de la main. Les pétales de roses au sol et dans les airs caressait le visage duveté de cette princesse. Et à la tête de tout ça, recevant les bouquets de fleurs et sur son cheval blanc, faisant fondre les coeurs de toutes ces femmes en effervescence devant sa personne, Hiro, fier de sa campagne victorieuse. Mais l'envers du décor est triste. Dans un coin, quelques familles pleuraient la mort de leurs chers membres dont leur corps leur était ramené et donné comme s'ils n'étaient que de simples chiens. Dans ce royaume, soit tu pouvais réussir, ou bien tu crèves comme un moins que rien. Aucune aide, la trahison, pain quotidien de cette ville. Tout était bon pour réussir. Échouer c'était mourir dans une dédales sombre des bas-quartiers. Une fois rentrée dans son immense palais d'ivoire et d'ors, la princesse Kanon descendu de son trône portable, utilisant les esclaves comme marche d'escalier. La première chose qu'elle fit une fois arrivée, était d'aller voir son père malade qui agonisait sur son lit de mort. Et Hiro qui la suivait comme un chien se posta devant la porte. Elle sortie et annonça la mort de son père. Les yeux en larmes et le visage meurtrie par la tristesse et la douleur courut en trombe dans sa chambre. Le chevalier essaya de rattraper sa princesse. Mais se fit claquer la porte au nez. Et entendu les pleures troublants de la princesse. Hiro s'en alla dans ses quartiers. Mais dans ceux de Kanon, non pas la tristesse, mais la joie. Oui, la joie. Un rire lugubre au visage aliéné, formant un rictus démoniaque. Quand elle se calma, elle essuya d'un coup de manche la bave qui avait coulé de sa bouche. Un empoisonnement parfait, sans trace. Être au pouvoir est d'autant plus jouissif qu'une partie à vingt avec des esclaves étrangers. La mort du précédent prince avait bouleversé le pays, aussi bien que la cérémonie dura des semaines. Le visage de Kanon, accompagné de son fidèle chevalier, reflétait une tristesse indescriptible. Mais son esprit aussi dément et joyeux. Sachant qu'elle allait bientôt accéder officiellement au trône de feu son père. Le jour même de son couronnement, elle décida de se rendre sur le port, pour aller acheter quelques esclaves et bien profiter de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Guerre du Trône [Story HS DLLQT] /////!\\\\\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Through the Looking-Glass :: The Mad Tea Party-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit