AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Youri Moscovicht
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 16
▌Music : Russian DUBSTEP 'n DRUM'NBASS
▌Quotes : Trente-et-unième loi de Murphy : Si l'ennemi est à portée, vous l'êtes aussi.

Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster



Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster

MessageSujet: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   Jeu 10 Nov - 22:53

Noir. La couleur du ciel ce soir. Ma tête me fait mal, mon bras aussi. Mais je dois marcher le plus loin possible du feu de la carcasse du Mil Mi-34, l'hélicoptère qui m'a transporté jusqu'à ici. Ici c'est où d'ailleurs ?

Je continuais à marcher dans cette forêt étrange [[un sentier fleuri dans une forêt ??!!]] en me tenant le crâne et en tentant d'oublier la douleur dans ma boîte crânienne, maintenant semblable à des coups de maillet. Après avoir marcher quelques cinq cents ou six cents mètres, je m'asseyais contre un arbre plutôt large, dos à la route. J'avais eu la double bonne idée de prendre mon sac, et d'avoir mis les bandages et les seringues dans ledit sac. Alors que je me soignais le crâne du mieux que je pouvais avec le miroir cassé du kit de premiers secours, je pouvais entendre au loin les hurlements des sirènes et le brouhaha d'une foule bien ample d'après moi.

Après une vingtaine de minutes de soin intensifs [[et tout aussi inefficaces ...]], je me relevais en m tenant toujours le bras, maintenant dénudé de sa manche. Aucune blessure superficielle et douleur seulement dans le mouvement. Conclusion, soit les os sont déboités, soit c'est les muscles qui ont pris. Dans le doute j'empoigne mon bras à pleine main, et le pousse vers l'extérieur. Une brève douleur, suivit d'une forte pression et la douleur était vaincue. Voilà un problème de réglé. Je rangeais mon sac en me cachant au maximum du sentier, douteux que l'on puisse m’apercevoir.

Après avoir vérifié pendant quelques secondes que le sentier était vide, je sortais des fourrées, mon crâne entouré dans des bandages mis à la va-vite, et le visage avec encore quelques traces persistantes de sang. Je rabattais ma capuche sur ma tête, recouvrant mon front et cachant le haut de mon visage aux gens. N'ayant pas la mauvaise idée de mettre mon masque à gaz en public, je remontais le col de mon sweat afin de cacher la partie basse de mon visage. Je connaissais ma taille et ma carrure, j'allais ma rester inaperçu éternellement donc autant se fondre vite dans la masse pour pouvoir plus vite en réchapper.

Masse, masse ... y'a pas grand monde ici. Remarque la nuit, y'a jamais grand monde, et en plus les seules personnes présentes ici doivent maintenant être près de la carcasse de l'hélico. Je me retournais et levais les yeux pour voir un énorme tas de fumée stagnant dans le ciel, une lumière se frayant un chemin jusqu'à mes yeux à travers les arbres. On aura beau dire, j'ai fais une sacrée bonne arrivée.

Je marchais pendant quelques temps et aperçu un écriteau : "東京" [["Tokyo" en dialecte régional]]. Ne sachant que faire, ni où aller je décidais de m'asseoir au pied de cette écriteau. Après un long moment je m'endormais.

Ce ne fut qu'au lueur du matin que je fus réveillé par quelqu'un. Je crus d'abord à un agent de police et faillit être pris d'une peur panique, limite crise cardiaque.

Russe ─ Hein qu'est-ce qu... ? »

Mais je me rendis compte que ce n'était pas un agent, mais une jeune femme qui s'adressait à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Moë Houdachn
DARKER THAN BLACK.
DARKER THAN BLACK.

▌Petits Mensonges : 45
▌Music : Cold Finger Girl



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   Lun 14 Nov - 22:27

"C'est pour ça que vous allez finir par disparaitre. C'est bien là le soucis du Japon. On vous prévient, mais personne n'écoute. Trop occupé à faire des courbettes dans tous les sens."

En compagnie d'une pauvre étudiante qui avait eu le malheur d'accepter un petit boulot par annonce, Moë se baladait avec ses chiens pour une petite promenade bien matinale, majestueuse comme une reine sur son trône et aussi acariâtre qu'une grand mère en fauteuil roulant.

Profitant de l'air frais et de l'absence de foule qui l’excédait au plus haut point, la jeune femme était encore plus heureuse de pouvoir gâcher la journée de la japonaise en manque d'argent. Qu'il était jouissif de profiter de son statut. Rien n'était plus agrèable selon la blonde. A part, peut être, regarder le soleil se lever avant d'entamer sa routine habituelle, aussi morose qu'un enterrement.

Par chance, la russe avait réussit à cumuler deux de ses petits bonheurs favoris. Bon, l'odeur désagréable du marché au poissons venait un peu gâcher la scène, mais c'était le terroir hein. On ne peut que le préférer aux odeurs polluées du centre ville.

Remettant son écharpe bleu foncé autour de son cou, elle poursuivit sa tirade. La brise fraiche du matin arrivant à lui donner quelques frissons malgré son épais pull de laine bleu ciel et la couverture blanche qui recouvrait ses jambes.

"Regardez ce pauvre clodo... nous, en Russie, on a un minimum de savoir vivre! On ne traine pas par terre... comme des animaux..."

On commençait déjà à distinguer certains bateaux au loin rentrer vers le port, leur silhouettes sombres se découpant dans le ciel qui commençait toujours à s'éclaircir. C'était à cause de ce si plaisant tableau, que, trop occupée à admirer la vue, Moë avait à peine prêté attention à Youri.
Si ses chiens n'avaient pas commencé à grogner, sentant l'odeur de sang frais, elle aurait continué son chemin sans même un regards.
Voila qui lui apprendrait à être trop occuper à critiquer tout et n'importe quoi. On se déconcentre si facilement quand on s'amuse.
Mais la presence de la loque humaine avait été parfaite pour illustrer ses propos racistes sur la décadence de la société japonaise.

Peut être trop parfaite d'ailleurs... vu que, bien que surprise, la jeune japonaise avait eu le plaisir de dire d'une petite voix que Moë imaginait angélique:

"Je crois qu'il vient de répondre en Russe... Miss Houdachn"

Ha bin oui, quitte à détruire une démonstration, autant y aller à fond. En voila une belle douche froide.

L'égo de la russe en avait pris un sacré coup. Pour sur, cette histoire allait faire le tour de l'école.

Le regard acier, emplie de dédain réussit à ne pas trahir la moindre surprise en découvrant que l'étrange silhouette vautrée par terre, parlait dans sa langue maternelle. Le visage toujours aussi inexpressif, elle se contenta de bouger la main d'un petit geste vague qui fit tinter quelques gourmettes d'argent à son poignet gracile.

"Oui et bin... montre vous aussi utile et productive que vos compatriote. Vous ne voyez pas que le monsieur à besoin d'aide. Faites moi un plaisir d'aller chercher de l'aide ou d'être tout simplement utile."

L’étudiante se dépêchant de sortir son portable, le fit tomber par terre, les mains tremblantes sous la surprise de l'ordre.

Tout en parlant, les deux chiens avaient continué de s'approcher, sortant croc et bave pour protéger leur maitresse.

Mais, heureuse de rencontrer un compatriote, et puisque que tuer un inconnu était mal venu de nos jours, la blonde siffla deux fois pour rappeler ses deux molosses vers elle et essaya de réfléchir, réalisant soudainement sa bourde monumentale. Il y avait peu de chance qu'un russe chelou soit heureux de trouver la police japonaise une fois arrivée à l’hôpital.

Tandis que l’étudiante ramassait enfin son portable, Moë les arracha des mains avant de composer un numéro.

"Vous expliquez au monsieur où nous sommes, et vous lui demandez de venir nous chercher d'accord?"

"Vous..Vous êtes sure?"

Plongée en pleine incompréhension, la jeune fille paru plus que surprise de cette information. Ne valait il mieux pas appeler les urgences ou la police? Mais le "Oui" sec et précis força la jeune fille à s’exécuter tandis que Moë, s'approchant de Youri, parla à voix basse.

"Je peux savoir ce que tu fout ici? Tu as envie de te faire voler par des clodo ou des Yakuza en mal d'organes frais? Et fait moi le plaisir de me montrer ta putin de bouche si tu veux que je t'aide.."

Oui, elle était douce pour une sourde, mais pas au point de pouvoir lire sur les lèvres sans les voir.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Youri Moscovicht
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 16
▌Music : Russian DUBSTEP 'n DRUM'NBASS
▌Quotes : Trente-et-unième loi de Murphy : Si l'ennemi est à portée, vous l'êtes aussi.

Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster



Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster

MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   Dim 27 Nov - 22:32

Je regardais avec des yeux ronds et une vision brouillée cette femme qui s'adressait à moi, je tendais la main gauche vers elle, pour vérifier que ce n'était pas une illusion, mais je ne réussis qu'à trainer ma main, à présent composée de trois doigts au lieu de cinq.

Je devais faire pitié, car elle s'adressa à moi, dans la langue de la sainte mère Russie :

Russe ─ Je peux savoir ce que tu fout ici? Tu as envie de te faire voler par des clodo ou des Yakuza en mal d'organes frais? Et fait moi le plaisir de me montrer ta putain de bouche si tu veux que je t'aide.. »

Elle portait sa main à mon visage, mais ma main droite vint attrapé son poignet, mes yeux rouges fixant ses yeux d'un gris bleuté aussi terni que mon blond. Je m'adressais à elle en continuant de la fixer et en tentant de me relever, en m'appuyant comme je pouvais contre le poteau :

Russe ─ Vous avez du passer devant une zone de crash et si vous êtes un minimum intelligente vous devinerez que j'étais dans l'appareil, maintenant en pièce. En ce qui concerne ma bouche, aucun besoin de la voir. Et pour répondre à votre seconde question, ni l'un ni l'autre. En revanche un peu d'action ne peut pas me faire de mal ... et je suis où exactement ? »

J'étais maintenant debout, me tenant fier et droit, comme à mon habitude, mon regard froid et calme posé sur la silhouette de cette femme, qui apparemment compte m'aider malgré le fait que l'on ne se connaisse pas. Mes mains dégoulinaient de sang. Ma main gauche n'ayant plus que trois doigts (pouce, index et majeur) et la droite ayant perdu l’annulaire.

La légère brise matinale vint frapper le haut de mon visage alors que cette femme s'adressait de nouveau à moi, sur un ton plus que froid et menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Moë Houdachn
DARKER THAN BLACK.
DARKER THAN BLACK.

▌Petits Mensonges : 45
▌Music : Cold Finger Girl



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   Mer 30 Nov - 23:48

« Quand on est con… on est con. »

Moë avait une vision du monde très simpliste, mais qui avait le mérite d’être clair. En ces temps difficile, où l’on ne savait démêler le vrai du faux, c’était plutôt un avantage.

Ainsi, et selon la règle n°25 de Miss Houdachn, certaines personnes cherchaient la mouise, la merde, les ennuis… alors autant leur donner rapidement et ne pas les faire languir. C’est pour cette raison que, dans un habile mouvement, la demoiselle vint taser son interlocuteur… un immense sourire angélique sur son visage. Voila qui lui apprendrai à ne pas écouter quand les gentilles madames parlent.
Alors oui, on peut avoir des valeurs et ne pas électrocuter un homme déjà moribond et sans doigts. M’enfin bon… après si on s’arrête à ce genre de détail… on devient pas un Yakuza hein. On n’est pas à la fête aux petits poneys non plus.

A ne pas douter une seule seconde, le mystérieux russe devant lui avait du dire quelque chose de très profond… d’importantes informations à son sujet, sur son histoire. Peut être même était ce là une déclaration d’amour ou une chanson romantique sur une rencontre étrange, baignée de la lumière du soleil levant. Manque de pot, si le crétin des alpes n’écoutait pas aussi ce qu’elle avait à dire, on n’allait pas aller bien loin. Par ailleurs, en bonne professeur qui se respecte, la russe n’aimait pas quand on ne l’écoutait pas. Triste déformation professionnelle. Déjà qu’elle n’était pas une grande amatrice des contacts physiques, surtout depuis qu’elle était en fauteuil roulant, si en plus il se mettait à compter les nuages quand elle donnait des ordres, le pauvre garçon n’avait vraiment pas de chance. Il ne manquait plus qu’il soit du genre végétarien, et il aurai réussit à cumuler toutes les tares que Moê ne pouvait pas saquer.

Tandis que la japonaise hurlait à la mort en voyant son professeur taser un inconnu avant de tout simplement s’évanouir (le petit personnel asiatique n’était vraiment pas résistant), que les chiens en pleine chasse à un papillon revenait la bouche en cœur pour aboyer autour du pauvre Youri, la gentille Moë leva les yeux vers le ciel, désespérée, tout en passant sa main libre dans sa chevelure blonde. Une allure d’ange et de fragilité, un masque aussi inexpressif qu’une statut de marbre… la jeune femme était glaciale. A faire tomber la neige au milieu d’un mois de juillet.

« Je te le répète une dernière fois… soit tu retirer ton masque et on peut discuter, soit je te laisse pourrir dans ton caniveau. »

Tout en parlant les chiens s’étaient mis en position d’attaque, solide mur de muscles et de crocs entre elle et l’agonisant. On n’est jamais trop prudent. Peut être devait elle préciser son handicape pour ainsi mieux faire comprendre le but de sa demande? Pour paraitre plus gentille et plus humaine?

...
Non c'était beaucoup plus drôle d'agir de sa manière habituelle. Relevant sa main sans pour autant détourner le regard de Youri, la jeune femme s'adressa à son souffre douleur, sans savoir qu'elle était actuellement dans les pommes. L'un des gros problème de la surdité, c'était de ne pas vraiment savoir ce qui se passait dans vos angle mort...

"Elle se dépêche alors la potiche de seconde zone?"

Si l'homme avait un minimum de réflexion, peut être qu'il pourrait remarquer que quelque chose clochait vraiment dans le comportement de son interlocuteur qui parlait dans le vide sans même le remarquer... a moins qu'il ne soit trop occupé à se faire manucurer ses ongles restants. C'était à voir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Youri Moscovicht
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 16
▌Music : Russian DUBSTEP 'n DRUM'NBASS
▌Quotes : Trente-et-unième loi de Murphy : Si l'ennemi est à portée, vous l'êtes aussi.

Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster



Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster

MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   Mar 6 Déc - 23:35

Je tournais la tête pour voir ce qui se passait autour de nous en attendant que la dame me réponde. Mais à la place de mots, ce fut une douleur comme on en connait peu qui vint m'attaquer dans les abdominaux. Le petit pincement suivit d'un "tac-tac-tac" répétitif accompagné d'une décharge, me fit comprendre qu'il s'agissait d'un taser. [[bravo Sherlock ....]]

J'étais étalé par terre, l'ombre de la dame s'étalant sur ma silhouette maintenant au sol. Des molosses, au nombre de deux, s'étaient placés entre moi et la psychopathe, [[je suis sur qu'au fond elle est gentille ...]] mais s'il croyait me faire peur, il pouvait toujours courir. La dame continuait de me fixer, la pointe du taser toujours coller contre mon ventre.

Russe ─ Je te le répète une dernière fois… soit tu retires ton masque et on peut discuter, soit je te laisse pourrir dans ton caniveau. »

La blague ... je trainais ma main sur le sol et la posait à côté de mon visage, paume au sol, et tentais de pousser au maximum afin de me relever comme je le pouvais. Les chiens continuaient de montrer les crocs. La femme, elle, continuait de me fixer d'un air hautain et orgueilleux. Tout ce que j'aime. [[ah bah oui surtout toi tiens ...]]

Je pris le câble du tazer de ma main mutilée et arracha ledit câble aussi fort que je pouvais. Je me relevais ensuite du mieux que je pouvais et vint me placer en face de la dame. Puis d'un geste lent, et en observant les alentours de peur d'être vu, je baissais mon écharpe découvrant le bas de mon visage à la psychopathe. Puis je fixais les chiens qui grognèrent de plus belle.

Puis en regardant la femme d'un sauvage et sur de moi :

Russe ─ Les caniches c'est pour mon petit-déjeuner ou ce sont des pseudos gardes du corps ? »

Je laissais tomber le câble en remarquant une jeune femme allongée près de mon agresseur. Je rêve ou partout où cette femme passe, les gens finissent au sol ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Moë Houdachn
DARKER THAN BLACK.
DARKER THAN BLACK.

▌Petits Mensonges : 45
▌Music : Cold Finger Girl



MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   Sam 10 Déc - 16:51


Moë ne pus s’empêcher de savourer cet intense moment de plaisir en voyant enfin ses instructions réalisées… voui… respecte mon autorité petit clochard aux doigts manquants ! Admire la toute puissante Houdachn et tremble devant la vengeance divine de son taser. Muhahaha ! Chaoooos ! hem…

Restant toujours aussi immobile, se délectant de voir galérer son compatriote russe, la jeune femme esquissa un délicat sourire en voyant le câble se faire arracher avec douceur et délicatesse, se tâtant à presser la détente une nouvelle fois, juste histoire de s’amuser un peu. Son doigt, tremblotant, sembler se retenir difficilement, mais relativement impressionnée par son interlocuteur, la russe préféra attendre un peu et lui laisser une chance. C’était important de ne pas se laisser aller et de ne pas montrer sa souffrance, et l’homme face d’ elle avait au moins ce mérite. En voila un de bon point ! En plus de la distraire agréablement (mais de manière clairement malsaine) il ne venait que prouver que les russes c’étaient pas des rigolo en train de pleurer pour une vulgaire écharde dans le petit doigt. Tournant la tête, toute sourire, la blonde chercha quelques secondes la silhouette longiligne et brune de son accompagnatrice. Il lui fallut un peu de temps avant de la trouver, allongée de toute sa longueur par terre, le portable explosé à ses côtés. Ses yeux aciers se levèrent tristement et elle secoua tristement la tête, ses longs cheveux blonds suivant le mouvement dans une danse blonde délicieuse. Lasse et désappointée, la jeune femme leva une main délicate et fragile vers la tête d’un de ses chiens avant de reporter son attention à son nouvel ami, ne pouvant s’empêcher de maugréer mentalement : Non mais voila… on faisait des efforts pour montrer la suprématie du sang russe et la foule en délire faisait une sieste sur le béton. Les japonais étaient un peuple de bras cassé en plus d’avoir un piètre sens de l’hygiène. Non mais vraiment quoi… on allait pas roupiller par terre. Un peu de maîtrise flûte alors !

« Vu votre état je pense qu’il y’a de plus grandes chances que mes chiens décident de vous bouffer pour leur petit dej’. Quoi que… » Elle fit mine d’hésiter avant de rajouter toujours aussi froidement, un sourire mauvais sur le visage « Je ne les laisserai pas vous manger. Je n’aime pas qu’ils bouffent des ordures, leur digestion devient très délicate. Et vous m’avez l’air encore plus immangeable qu’une viande laissée en plein cagnar au milieu de l’été. Sans vous vous vexer bien sur »

Moë déposa dans un geste lent et mesuré, son coude sur sa cuisse et reposa sa tête sur sa main, ne se retenant pas de dévisager sans aucune pudeur l’homme en face d’elle, fronçant les sourcils au fur et à mesure qu’elle notait d’étrange détails. Maintenant que le visage était libéré, elle pouvait se concentrer sur d’autre petites choses qui jusqu’alors ne l’avait pas vraiment interloqués.
Continuant sur le ton d’une conversation mondaine, la jeune femme rajouta.

« Par ailleurs vous avez pu le voir seul, je peux me débrouiller sans garde du corps… ce sont juste mes petits toutou. Y’a des femmes qui aiment les sac à main, d’autre les chats… moi j’aime les chiens pur race capable de vous arracher un bras d’un coup de mâchoire. Les tosa Inu sont parfaits pour moi. Mais je doute que vous soyez au japon pour parler concours canin. Puis je savoir ce que vous faites dans un tel état dans cette si répugnante petite île… monsieur… heu.. Monsieur comment ? C’est que je n’aime pas aider inutilement les inconnus vous savez. »

C’est que la perfection n’était pas de ce monde. Pas vrai ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Youri Moscovicht
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 16
▌Music : Russian DUBSTEP 'n DRUM'NBASS
▌Quotes : Trente-et-unième loi de Murphy : Si l'ennemi est à portée, vous l'êtes aussi.

Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster



Got a Secret ;
■Pseudo : Русский
■Classe Sur Frenesis: Blaster

MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   Dim 18 Déc - 18:33

Russe ─ Vu votre état je pense qu’il y’a de plus grandes chances que mes chiens décident de vous bouffer pour leur petit dej’. Quoi que… » Puis elle ajouta avec une moue qui devait être du dégoût forcé « Je ne les laisserai pas vous manger. Je n’aime pas qu’ils bouffent des ordures, leur digestion devient très délicate. Et vous m’avez l’air encore plus immangeable qu’une viande laissée en plein cagnar au milieu de l’été. Sans vous vous vexer bien sur »

Les deux chihuahuas continuaient de grogner en ma direction, attendant surement l'ordre de leur maitresse pour venir me chatouiller avec les cure-dents qui leurs servaient de crocs. Ils avaient beau se la jouer je leur cassais le cou sans problème. Enfin je pense ....

Russe ─ Par ailleurs vous avez pu le voir seul, je peux me débrouiller sans garde du corps… ce sont juste mes petits toutou. Y’a des femmes qui aiment les sac à main, d’autre les chats… moi j’aime les chiens pur race capable de vous arracher un bras d’un coup de mâchoire. Les tosa Inu sont parfaits pour moi. Mais je doute que vous soyez au japon pour parler concours canin. Puis je savoir ce que vous faites dans un tel état dans cette si répugnante petite île… monsieur… heu.. Monsieur comment ? C’est que je n’aime pas aider inutilement les inconnus vous savez. »

Ce qui est sur c'est qu'elle se prend pas pour de la merde la madame. Je continuais de la fixer sans prêter attention aux chiens. La fille à côté de la tyran ne bougeait toujours pas et je pense que quand elle se réveillera elle risquera la crise cardiaque, vu le spectacle ... Après un moment je répondis à la dame en fixant cette fois les cabots qui recommencèrent à grogner de plus belle :

Russe ─ Les noms ne sont pas indispensables pour le moment. Ensuite, ce que je fais sur cette île relève du hasard. Le tas de fumée au loin, c'est mon hélico qui s'est planté. Au final je vous laisse, moi je vais me poser ailleurs en essayant de trouver un moyen de partir. A la revoyure, ravi de vous avoir rencontrer.»

Je ne le pensais évidemment pas. Mais bon il est temps de se faire petit. Je fis demi-tour et parti vers la direction qu'indiquait le panneau, sans savoir où j'allais ... mais faut bien un début à tout comme on dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Découverte d'un nouveau monde ~ {Moë Houdachn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: T s u k i j i ー 築地-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit