AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 ~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Max Jackhammer
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 7



MessageSujet: ~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥   Mar 22 Nov - 2:20

Hold 'em Like They Do in Texas Plays...





The Hot Issue


F e a t : Max-Ariel
NOM - JACKHAMMER
PRÉNOM - Max
ÂGE - 24ans!
DATE DE NAISSANCE - C'était un Mardi Soir! Le 31octobre.
PROFESSION - Savant-fou! Médecin à l'occasion! Je préfère faire mumuse avec les éprouvettes dans un labo'!
QUARTIER DE RÉSIDENCE - A z a b u ー 麻布 Oui c'est une Pétée-de-fric.com
GROUPE - Karneval Fluokid!

Let You Speechless





The Geek Inside

PSEUDO – Moerphyn!
ÂGE - >>////<<
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? – Mon DOUBLE!
DES SUGGESTIONS ? – Renommer les Karneval, Fluokid? Et les Circus, kikoolol?
LE CODE – {KANONISED}

Sweet Dreams


Max à la campagne!
PSEUDO - >>////<<
CLASSE - >>////<<
ARME Une fourche!

PRESQUE MOI Max à la campagne, c'est comme un Martine mais en mieux! Désolée mais elle et la technologie... Max n'est pas participante de Frénésie!






Could We Fix You If You Broke ?



The Very Bad Reputation

« Oh, comme il est doux de songer qu'ailleurs un homme vous attends peut-être et qu'il pleure. Oh, comme il est bon d'y penser tout bas à cet amoureux fou qu'on ne connait pas ».

Lorsque j'étais petite, je me disais qu'il y avait des comportements anormaux dans mes proches. De ceux qui vous bavent des niaiseries sans raison car vous ressemblez à une poupée. Assez calme dans l'absolue, j'étais l'enfant parfait qu'on regarde tendrement quand elle prend deux crayons pour faire un dessin banal. Ni trop beau, ni pas assez, pour montrer qu'on pourrait peut-être développer cette faculté dans les années à venir. Il suffit de savoir jauger l'intérêt ou non de ces gens pour qu'ils nous laissent tranquille. Donner de qu'ils attendent, qu'ils s'émerveillent pour le principe avant de repartir. C'est pas compliqué quand on est enfant. Je ne suis pas si calculatrice. Quoique... Disons que je le suis devenue davantage avec le temps, car il faut toujours garder des atouts pour se sauver la peau. Je l'ai compris bien des fois. Pourquoi dit-on qu'il n'y a qu'un pas entre démence et génie? Parce qu'il faut oser sans doute. Oser sans se soucier de ce qui pourrait nous arriver. Vous êtes un fou dans un sens, vous êtes venu me demander de parler de moi, vous n'êtes pas le premier, à croire que j'ai le mode d'emploi vous savez.. Mais pour ce qui est de votre génie vous repasserez. Certains disent alors qu'on est fou quand on ose! D'autres se contentent d'un grains, ou même d'un « Mais tu es irresponsable ». Pour d'autres, c'est là qu'est né le génie! Alors je suis peut-être un génie! Virtuose de l'éprouvette. Mais Ce n'est pas forcément ce que vous cherchez à savoir quand vous lisez cela. Si vous aviez un tant soit peu de logique, vous pourriez déduire bien des points de mon esprit dans les autres textes présents ici. Mais comme il faut que je vous explique je vais le faire. Ce n'est pas intéressant. Oui cela ne m'intéresse pas. Il faut qu'il y ait ce quelques choses qui m'attirent et m'enivre pour que je m'intéresse réellement à vous sur une longue durée je veux dire. C'est un peu pareil pour les hommes, j'aime la chair je ne m'en cache pas.

Ce n'est pas pour autant que je coucherais avec le premier venu, savoir faire languir, se faire désirer, c'est un art... Donc vous parler de moi ce n'est pas forcément ce que j'aime. Puisque j'en apprends moins sur vous que l'inverse. Donc je n'aime pas parler inutilement, donner les informations au compte-gouttes c'est bien suffisant, un peu comme ma confiance. Tellement trahie que désormais c'est presque impossible de l'obtenir. Pourquoi me reposer sur une tierce personne qui pourrait me faire bien plus de mal si elle venait à disparaître? Autant faire semblant. La simulation, sans mensonge. Ce n'est pour autant que je ne pourrais pas, moi, vous protéger. J'ai un faible pour les démunis. Le Sadisme? Je ne sais pas vraiment pourquoi ce mot revient si souvent à mes oreilles, je ne suis pas forcément sadique. Le fouet, les tenues de cuirs et l'anneau de soumission, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Je joue un peu avec les réactions, je me délecte du trouble et du mal à l'aise. Savoir allier principes, plaisirs, désirs, respect, perversion et sadisme n'est pas donné à tout le monde. J'ai un peu de mal avec les clichés il faut dire.... Finalement je pense que le mieux pour vous c'est de venir vous perdre dans ma toile. Qu'est-ce que cela vous fait si je me dandine? Si je pose ma main sur la votre? Je crois que vos coutumes sont beaucoup plus sérieuses que les miennes. Chers japonnais. Qu'est-ce-que cela fait si Je continues de vous poser de questions? Questions qui tournent et retournent autour de votre raison. Je suis rarement troublée.

J'aime l'imprévisible, j'aime pas avoir mal, je déteste le manque de respect. Spontanée, voir complètement impulsive parfois. Rire de bon coeur ne me fait pas peur! Rougir ou simplement soupirer pour une caresse. Je joue sur plusieurs tableaux. L'adaptation vous comprenez. Je suis un ensemble qui en soi reste solitaire. Faire partie de vous, tellement prés qu'au final, je pourrais partir à tout instant. Pourquoi vous me regardez comme cela? Je vois bien dans vos yeux que c'est un peu flou que vous ne comprenez pas vraiment. Que tout cela sonne comme une pluie de défauts. Mais j'ai mal à la tête. Lendemain de cuite. Vous me fatiguez plus qu'autres choses. Et si je m'approche et que je vous chuchote simplement que c'est parce que: « Je ne veux pas que vous en saviez trop sur moi ». Vous réagiriez comment? Frustrant de savoir qu'on se moque de vous depuis le commencement. Je vais être simple, je suis ce que je suis. Changeante à souhaits, heureuse, triste, souriante, séduisante, charmeuse, délicate ou violente. Il n'y a pas de question à poser puisque c'est vous qui y répondrez. Je n'ai pas confiance, mais vous m'amusez, revenez me voir quand vous aurez un peu plus de.. comment on dit déjà. Couille. Oui c'est ça.. Revenez me voir quand vous pourriez soutenir mon regard. Il se pourrait que je sois dans mon bon jour. Je pourrais vous faire me haïr, si je juge que cela vous est profitable. Je ne vois pas le monde comme vous, mais cela ne me dérange pas de vous le montrer à ma manière. Je ne le comprends pas comme vous d'ailleurs... Sincère, voir timide parfois! Je n'agirais pas de la manière avec vous qu'avec un autre. Une fois de plus l'adaptation pour cacher nos travers. Nos soucis. Je n'ai jamais honte de ce que je suis. Je suis Max C'est tout. Un demoiselle aux caractère bien trempée. A l'encéphale bien entamée cela-dit. Enchantée! Welcome in My World! Que le jeu commence, d'accord? Je vous attends~

« Qu'est ce que ça te fais ? Quand je mets mes mains sur les hanches ? Qu'est ce que ça te fais quand je décoiffe ma frange ? Qu'est ce que Tu dis si je te mat en catimini ? Qu'est-ce que tu crois il y en a de plus beau que toi. Qu'est ce que ça te fais si je pique dans ton assiette ? Qu'est ce que ça te fais si la nuit je prends toute la couette ? Qu'est ce que tu dis si la nuit je rentre pompette ? Qu'est ce que tu dis si le jour je te prends la tête ? Qu'est ce que ça te fais quand j'en ai marre et pas toi ? Qu'est ce que ça te fais quand je t'attache les bras ? Qu'est ce que ça te fait quand je me colle à toi ? Qu'est ce que tu dis si finalement j'ai pas envie ?...Oh, comme il est beau de rêver si fort, d'en oublier le faux, de s'y perdre encore. Oh comme il est tendre quand il se fait tard, de voir à s'y méprendre l'autre dans le noir. Ah... Et même si c'est trop triste, je t'invente des goûts, des odeurs des délices, la forme de tes genoux. Et voilà que je m'envole et je t'aime déjà. C'est mon coeur qui décolle, tu le rattraperas ».

INDISCRÉTIONS



DIRTY LITTLE SECRET - Je suis timide, je suis sensible, je suis aussi assez hésitante aussi, cela dépendant vraiment de celui qui me regarde. J'ai un vrai faible pour les méchants, quand ils ne sont pas inutilement mauvais. Une âme corrompue est toujours plus belle qu'une âme mauvaise, pourrie jusqu'à l'âme. Je ne le cache pas pour me voir si « sage », j'ai besoin de confiance... mais il faudra en être digne. Je chercherais toujours une personne capable de me rendre dépendante de lui. Pour l'inverse c'est à vous de voir. Je n'aime pas le mensonge, donc méfiez-vous vraiment si un jour je mens. D'accord?
SEXUAL ORIENTATION - Hétérosexuelle je pense. Bien que j'aime déboussoler les femmes.
PROJECT - Devenir Savant-fou pour les Karneval. Et arrivée au japon, je suis dans l'Avion encore.
DREAM - Vivre assez d'aventure pour ne pas avoir de regrets?
ALWAYS CLOSE - Une montre à gousset, des étrange petite ampoules de verres aux couleurs douteuse, une seringue, un stylos, un feutre indélébile. Et un briquet, un Zippo. Je ne fume pas. Mais vous peut-être.
QUOTE - L'amour n'est que l'excuse de la perversion. Il entre, dans toute espèce de débauche, beaucoup de froideur d'âme. Le rêve ne peut se nourrir indéfiniment de lui-même. Le sadisme n'est qu'une facette, d'une impossible possession.
BANG BANG: Beautiful & Dirty Rich

« Regarde-moi, j'veux mettre ma jupe et mes talons hauts. Regarde moi, relever mes cheveux, te dire que tu es beau. Caresse moi, rien qu'avec les yeux, ne me touches pas. Mais caresse moi, je veux du grand frisson, je veux du cinéma. Ma bouche, mes reins et mon cou. Le dessin derrière mes genoux, et puis le creux dans la cheville. Mes épaules qui se déshabillent. Agrippes toi, à l'espoir de m'avoir, à ton envie de moi. Oui agrippes toi, au mouvement de mes hanches, au souffle de ma voix. Le chemin que tu suis sur ma peau. Mon ventre, mes fesses et mon grain de beauté tout près du sein... »
Elle n'est pas bien grande Max. Ses hanches dansent, entrant en transe. Un souffle court, des lèvres pulpeuses. Son dos cambré, son sourire, sa voix gracieuse. L'alcool, le Sexe, La drogue? Il n'y a qu'une vie, non? Ses cheveux vermeilles, chutant jusqu'à ses reins, trempée de sueur et de whisky. Le maquillage noir qui bordait ses yeux étrange commence à couler. Oui, étrange regard qui vous perce, vous transperce quand vous entrez sur la piste, dans son antre. Claquant ses talons d'une dizaine de centimètre qui pourrait lui offrir le mètre quatre-vingt. Un air satisfait, un sourire prédateur. Élancée, languissante demoiselle, s'approchant d'un pas décidée. Cible d'une nuit, sueurs au lit. Bleu? Émeraude? Peut-être turquoise? Ensorcelant, perdu dans les méandres de ses yeux, pauvre fou. Un Corps parfait, mais pas mannequin. Elle lui demande un verre, il m'amène jusqu'à sa maison. Dans sa robe noire dévoilant son dos, le creux de ses reins, la beauté de ses seins. Formes plantureuse, taille fine. Femme de chair sulfureuse, des vices et de la débauchée. Perdue dans ses draps de satin noir, regardant son partenaire. Une nuit, une simple nuit. « Regarde-moi » Petites lunettes aux coins du nez, blouse blanche et débardeur noir. Les cheveux en bataille, attachés à la va-vite, sans doute trop. Sa frimousse sérieuse, concentrée sur son expérience. Chance de réussite: proche de zéros. Son visage fins, ses traits souriant, son visage ange. Petite poupée détraquée, pourquoi t'es-tu à ce point brisé? Le Laboratoire de recherches. Le nez dans les cahiers, griffonnant tes déductions, tes mains fines et si petites détruisant le prospectus, en attendant la réponse. Les ongles rond, toujours coloré, un peu trop parfait. Le vernis n'est-il pas interdit en milieu médicale? Elle s'en moque. « Regarde-moi » Dans une salopette un peu trop grande, des converses, un sac sur le côté, des couettes et un chewing-gum qui fait, clap-clap à tout va. Dans les rues de ta ville natale, sac de courses en main. Des couleurs vives. Un tableaux de paradoxes, tellement délicieuse. Elle n'est pas très forte. L'agilité et la rapidité sont importantes pour pouvoir se défendre. « Regarde-moi, toi qui me fascine. Tu es si beau, mystérieux, respirant la démence et l'arrogance. Ce n'était qu'une image, un leurre pour les plus idiotes. Comme un amant je peux sentir mon corps s'approcher. Mes cheveux rouges, mon regard vert. Ton pantalon. Ma bouche entrouverte, aux lignes dessinées. Ta veste de cuir. Mes courbes, ma chute de reins cambré, ma poitrine opulente. C'est toi qui l'a dit. Mon sourire agacée, le claquement de ma langue. Ton sourire prétentieux. Oui je suis en colère, serrant les dents. Tu me siffles, je m'ennuie. Je suis une poupée, je le sais. J'ai pas besoin de toi! Mon poing dans ton nez. Ça saigne. Je croyais que j'étais une personne fragile? Ça aussi c'est toi qui l'a dit. Bonne soirée Don Juan! » Je suis Max.





Popped My Heart On My Bubble Dreams...



The Story Of Morning Glory


Bonzzzouuur les Z'amis!
Une histoire, c'est une histoire que vous voulez... Alors je me dois de vous satisfaire. Je vais donc vous raconter cette petite histoire. Celle d'une demoiselle aux cheveux carmins, un sourire d'ange et l'esprit détraqué. C'était un Jeudi Matin, dans les couloirs d'une des plus grandes universités de Médecine, il n'est pas nécessaire de donner son nom. En Amérique. La demoiselle avait une migraine à toutes épreuves, le genre de migraine qu'on obtient après une soirée bien arrosée, avec la pâteuse. Ceux qui viennent de rire devant cette expression sont des connaisseurs, non? Donc c'était parfaitement ce genre de maux de tête et la douce ne s'en cachait pas le moins du monde! Alors qu'elle s'apprêtait à rentrer dans son bureau personnel. Oui Madame possède un Bureau bien à elle. Pourquoi? Vous allez le savoir après.. un peu de patience! C'est vous qui racontez ou c'est moi? -esquisse un léger sourire amusée, se léchant lentement les lèvres- Donc je reprends, c'est l'élément perturbateur du récit! Alors qu'elle allait passer la porte, clé dans la serrure, une petite voix, vous savez ce genre de petites voix délicieuse, pleine de timidité, d'hésitation et de maladresse qui veut vous demander quelques choses en redoutant au plus haut point votre réaction. Ce genre de voix murmura doucement: "Mademoiselle Jackhammer.. je pourrais vous demander un peu de votre temps.. c'est pour le journal de l'Université." Comme il était mignon ce première-année, parfaitement à mon goût... à celui de la belle demoiselle aux cheveux vermeilles. Je ne vous fais pas un dessin, vous pensez bien que la suite coule de source.. Attendez.. vous pensez à quoi? C'est à cause de l'allusion un peu plus haut? Je sais bien ce que vous êtes en train de penser... Vous devriez avoir honte! Je parlais d'une interview! La demoiselle accepta de répondre à ses réponses, assise dans l'ombre sur son fauteuil de cuir, dans le bureau. Vous y pensez encore.. vous alors...

Mademoiselle Jackhammer Est-ce-que...
Appelles-Moi Max, comme tout le monde le première-année...
Co-Comment savez-vous que je suis un première-année?
C'est parce que je savais que tu viendrais faire ton article sur moi depuis un moment...
Mais.. mais c'est impossible, la décision date de ce matin Mademoiselle Jackhammer!
*se masse lentement la tempe le regard noir* Je t'ai dit de m'appeler Max' Le première-année D'ailleurs c'est quoi ton nom? Puis soit un peu plus réfléchis, j'avais qu'à regarder la couleur de ta cravate... On.. enfin vous ne portez pas des uniformes hors de prix, juste pour la beauté et l'élégance...
Ah euh oui je n'avais pas pensé à ma cravate... Je.. Je m'apelle Tommy.
Enchantée Tommy! Et donc pourquoi tu es dans cet université? Tu voudrais devenir Médecin? Chirurgien? Ou alors passer par fois voix plus sobre? Tu sais Niveau Médecine, je te conseille l'aller dans un autre pays, voir continent, j'ai beaucoup plus appris en France pendant 6mois, qu'ici.
Vous êtes allée en France Mad'.. Max?
Oui j'y suis allée pour un stage en Troisième année, pour regarder les différentes méthodes d'opérations. Je m'intéresse à bon nombre de techniques..
Et vous comptez voyager encore?
]Oui Tommy, je ne pense pas rester sur le sol américain encore longtemps, je m'amuse à apprendre le plus de langues possibles après tout j'ai les capacités requises pourquoi ne pas nourrir de choses inutiles mon encéphale.
Votre Encéphale?
Tommy.. Tommy, Tommy, on peut dire que t'es pas très bien renseigné à mon sujet. Tu pourrais le prendre le temps de faire des recherches auprès des professeurs et de l'accueil avant de venir me voir, non? Ce n'est pas bien Tommy, je vais te punir si tu continues..*S'appprochant doucement de la bouche du jeune homme, attrapant cette cravate si importante* Et certains disent qu'on devient dépendant de mes punitions, tu seras prévenu, Tommy.
Pa-pardon Mademoiselle, en-enfin Max, je voulais simplement tout entendre de votre bouche.
C'est pas possible, je suis sûre qu'Arthur a fait exprès d'envoyer un si adorable journaliste dans mes griffes..
Arthur? Le directeur du journal? Comment savez-vous que Monsieur MacGregroy m'a choisi lui-même?
Ah ah disons que je le connais en long, en large et en travers. Une relation profonde. Mais il n'était pas fait pour moi.
...
Oui Tommy, j'ai couché avec ton supérieur, CE Arthur que tout le monde admire.
Je... non je ne pensais pas à cela.. enfin.. pardon Max.
T'excuse pas c'est pas la peine va! T'aurais pas un cachet pour la migraine et des questions à me poser?
Ah euh oui! Tenez Max! Alors hahem.. première question! Comment était votre enfance?
Mon enfance..Banale.
Banale?
Oui Banale, je n'ai pas connu de mort atroce comme certain ninja, J'ai pas de passé tragique, violent ou de trouble insurmontable. J'ai une famille toujours entière et aimante. Un petit cocon familial parfait, digne d'une série-télé à petit budget. Parfois, même un peu trop parfait, c'est d'ailleurs pour cela que je ne vis plus avec ces deux fous.
Ces deux fous?
Mes Parents Tommy, mes parents qui s'aiment depuis le premier jour et sans doute pour l'éternité... A vomir.
Pourquoi dites-vous cela? Je trouve ça plutôt beau moi..
Ah ah! T'es vraiment adorable Tommy, Personnellement les voir se manger la bouche comme des adolescents, j'ai arrêté de supporter depuis mes 18ans.
Oh je vois oui. J'ai entendu dire que vous avez une intelligence hors-norme. Est-ce vraie?
D’après les analyses que j'ai passées dans mon enfance, je suis une surdouée, je n'ai sauté qu'une classe cela m'a bien suffi. Je n'avais pas envie d'être la plus petite et la prodige. Faut savoir mettre son intelligence a profit, je m'en servais qu'aux bons moments. Depuis que je suis petite je me passionne pour des choses assez étranges de toute manière, c'est normal que mes tendres parents se soient inquiéter,non?
C'est-à-dire des choses étranges?
Mon Adorable Tommy, à l'époque ou tu t'amusais sagement à faire brûler les fourmis avec une loupe. Pauvres ouvrières, quoique je ne suis même pas sure que toi tu aies essayé cela. M'enfin... Moi j'étudiais déjà la décomposition du cadavre de Popey dans le fond du jardin. Oui un corps en putréfaction ça ne sent pas bon...
Popey?
Le chat de la voisine. D'aprés ce que j'ai vu, il aurait mangé de la mort aux rats, pensant que c'était des croquettes. Il était un peu débile, ça se voyait dans ses yeux. Mais je l'aimais bien. *Sourit, se pinçant les lèvres en soupirant* Je te laisse deviner si je suis la meurtrière si tu veux... *rit* Ne me regardes pas comme ça, je plaisantais...
*ravale sa salive* Je .. je vois.. et donc vous avez toujours voulu travailler dans le domaine de la Médecine?
Plus ou moins, j'ai pensé devenir médecin légiste. Je me rappelle, j'avais une dizaine année quand je l'ai annoncé à ma mère en lui exposant mes années d'études sur Popey. Son teint est devenu celui d'un cadavre à son tour. Elle était magnifique. Elle s'abaissa pour me prendre dans ses bras en me disant que tout irait bien et que je devrais tout de même, penser à une autre porte de sortie. Oui en gros, le Médecin légiste ou l'embaumeur, c'était trop dérangeant pour elle. Donc j'ai pensé devenir, scientifique, traitement du sang, Chercheur pour les maladies incurable, puis danseuse, puis artiste peinture, puis journaliste, comme toi Tommy, avant que tu décides de suivre les traces de papa.
Max, comment savez-vous tout cela?
Une simple supposition, je suis assez perspicace dans l'absolue, mais ce n'est qu'une suite de déductions logiques et un peu de bluff, tu vois le genre?
Oui je vois. Et donc vous avez suivie les études ici dans quel but?
Je suis désormais capable d'expliquer le fonctionnement d'un corps humain, je connais l'emplacement exact de chaque nerfs, chaque artères. Je sais mener à bien une opération, je sais sauver une vie humaine ou au contraire l'éteindre d'une infection de bulle d'air. Je suis aussi salvatrice que prédatrice. Que demandez de plus?
Vous ne savez pas en quoi vous spécialiser? Vous avez fait pas mal d'annexe, non? Pourquoi?
Les annexes? Tu veux dire les conférences et les formations que j'ai rajouté à mon cursus scolaire dans l'académie? Oui en effet. J'étais l'élite, première sur bien des domaines. Exposant mes besoins j'ai reçu ce bureau, et un laboratoire dans l'autre aile pour mes expérimentations. Je touche un peu à toutes sortes d'expérience qu'elle soit pour la santé ou non. J'ai une liberté de mouvement qui m'amuse et donne un goût bien plus sucré à mon existence. C'est ce qu'on appelle le Génie, sans doute. C'est à quelques pas de la démence, je crois.
Max quels sont vos autres spécialisations?
J'ai étudié les langues, le dessin. La danse et l'art du combat car je préfère savoir me défendre seule, Tu sais dépendre d'une autre personne n'est pas amusant. Je dors souvent le strict nécessaire et j'organise mon emploi du temps pour ne pas perdre une seconde. Avoir beaucoup de connaissances aident. Alors j'ai aussi des facilités pour la couture et la cuisine. C'est mon côté femme parfaite...
Max, je ne parlais pas de cela...
je le sais Tommy, je te taquine. J'ai étudié les autopsies dans le domaine policier. Merci Papa. Ah oui papa est commissaire de police, je ne te l'ai pas dit tout à l'heure, non? Et maman est artiste. Maintenant tu sais.
Non vous ne m'avez pas dit et donc Votre père vous laissez assister à certaines autopsies?
Oui je l'ai même aidé pour la dernière, car le médecin tournait en rond. C'est comme cela j'ai eu une recommandation pour l'école et mon bureau. Tu vois Tommy, c'est une question d'organisation.
Vous êtes en train de me dire que vous aviez tout prévue?
Non je ne suis pas aussi intelligente, on va dire que pour que je reste humaine je sais saisir les chances qui s'offrent à moi.
vous êtes redoutable Max.
On me le dit souvent. Mais tu t'égares Tommy. Tu veux savoir autre chose?
Euh oui... Avez-vous d'autre passe-temps?
L'alcool, les déguisements, comme la policière, c'est super sexy! Le dessin et ... hum... et le sexe Je ne fume pas mais j'adore l'odeur du tabac. Surtout sur un homme, après l'amour. Ah ah tu rougis Tommy. T'es mignon tu sais... Tu fumes, non?
Me-Merci. Max, est-ce-que vous avez des projets pour l'avenir?
Dans l'immédiat, J'ai le niveau bien passé d'un Médecin, je pourrais devenir chirurgien... je pense déjà finir mon doctorat, fêter dignement son obtention, tu seras invité Tommy. Puis je sais pas. Je suis du genre mobile, j'adore bouger. Donc en fonction des propositions j'irais peut-être voyager un peu partout dans le monde sans aucune attache. Un peu aventure pour espérer trouver ce que je cherche...
Que cherchez-vous Max?
Désolée je ne vais pas répondre à cette question, il y a des mystères qui doivent le rester, tu ne penses pas?
Oui sans doute.. Dommage.
Tommy, je suis sûre que tu ne publieras jamais cet article...
Pourquoi dites-vous cela Max?
Parce que tu es très bon comédien mais il ne s'appelle pas Arthur et le journal ne s'intéresse pas à moi...
Oups je suis démasqué.
En effet...
Et dans votre bureau.
Il semblerait...
Alors...
Oui tu mérites d'être punis, corps et âme.. Tommy.

Fin! Alors avouez vous voulez en savoir plus sur la belle héroïne. Mais toute histoire doit avoir une fin! Pour ceux qui n'ont pas compris la fin, cela se finit sur le bureau, avec les objets qui volent un peu partout sous la passion et la buée sur la vitre à la Titanic. D'ailleurs le Tommy, qui s'appelait Klaus. Il était assez doué le bougre! Un vrai sauvage! J'ai un petit faible pour le sang allemand et son côté fourbe-prédateur. Comment voulez-vous résister quand on vous drague de cette manière. Un Délice. Passons à une autre tranche de vie... Je vous laisse le plaisir de découvrir, la fabuleuse histoire de Max et les hommes douteux!

"C'était une journée comme une autre, je m'amusais avec mes aiguilles, tournant et retournant ses armes entre mes doigts en me concentrant sur la formule parfaite pour stabiliser la substance qui faisait " blop blop " dans l'éprouvette. Une sorte d'explosif surpuissant, corrosif à souhaits. Oui c'était interdit. Et alors? Alors la porte sonna et là des hommes. Des recruteurs! Je ne vous dis pas la déception! Je m'attendais à des Men in black! Qui allait me proposer un marché ou me menacer de m'effacer la mémoire avec une petite lumière dans un tube. Non rien de tout cela. Ils sortirent le thé. Je vous jure... Le thé! Bonjour Max Jackhammer on est des recruteurs, venus du Japon spécialement pour vous et donc nous allons vous expliquer notre projet top-secret autour d'une tasse de thé! Pardonnez mon langage mais.. What the fuck! Après on dit que c'est les Anglais les plus accro' à la feuille de thé. Bah Pardonnez-moi hein... mais venir me proposer je ne sais quoi pour le carnaval du Japon autour d'un thé dans mon laboratoire, servi dans des tubes à essais... faut en vouloir, non? Alors oui c'était des bridés, mais ils avaient l'air cool, même sans costume. Roooh j'aurais trop voulu qu'il me propose des pilules. Genre rouge et bleue, vous voyez le genre... Et moi je ne comprenais pas tout ce qui me racontait sur le coup. J'avoue... j'écoutais plus ou moins, car mon esprit lui se demandait si c'était la drogue douce faite avec la molécule de Morphine retravaillée ou alors le cadavre inconnu tué au détour d'une ruelle après une agression un peu musclée. Je vous ai dit que je savais me défendre... puis fallait bien tester la substance qui fait "blop-blop" . Je dis ça je dis rien, c'était un concours de circonstances plus ou moins avantageuse pour moi. Mais finalement il semblerait que ce soit mes capacités dans un ordre général qui plaisaient à ces Men in Black mangeurs de riz. C'est ainsi qu'à la fin d'une looooooooongue explication dont je n'ai pas encore tout compris, que j'ai décidé de prendre un appartement dans un quartier plutôt chic du Japon pour rejoindre le « Karneval » après l'obtention de mon diplôme. Soit quelques mois après le recrutement. Heureusement que j'ai gardé la boite de thé. En parallèle, j'ai commencé à apprendre la langue, ça peut-être utile dans un pays étranger, non? Pour que mon entrée fracassante dans ma nouvelle vie pleine d'aventures et de rebondissements -oui soyons réaliste si j'ai accepté c'est pas forcément pour les montagnes d'argent et le laboratoire à la pointe de la technologie ou encore pour le prestige ou je ne sais quelle conneries. C'est pour la soif d'aventure! Vouloir découvrir la force de mon courage! Et ma bravoure! Ou pas- il fallait que j'ai un objet qui possède le chiffre romain VIII. Alors pour ceux qui comme moi au début, ne comprennent pas vraiment ce que représente ce chiffre, je vais vous donner l'explication que j'ai reçu. Sa symbolique comme ils disent là-bas. Qui n'est autre que mon poste au sein des joyeux lurons: « Tu ferais partie du domaine scientifique et médical, ton chiffre serait donc VIII. V = Médical (Thérapéias) & III = Scientifique (Psukens) » Voilà désormais vous savez! Mais je pense plus que je suis une sorte de « Savant-fou » avec des porte-jarretelles... Mon passeport pour l'aventure devint réalité quand je troquais ma boule d'argent qui trône sur ma langue pour cette qui possède le Chiffre VIII. Je me devais de le porter fièrement sur un objet qui me tenait à cœur... Enfin à la langue pour le coups..."

Welcom In Japan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kanon Masukawa
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 328
▌Music : FICTION ♛ BEAST
▌Quotes : A philosopher once asked, -Are we human because we gaze at the stars or do we gaze at the stars because we are human?- Pointless really. Do the stars gaze back? Now that's a question.

Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Re: ~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥   Mar 22 Nov - 17:15

MOMOEEEEE ♥
Héhéhé comme j'ai dit que je m'en occupais: me voilà ! 8D
Han j'adore ce perso: totalement délirant et en plus la fiche est super bien écrite *____*
C'est donc avec plaisir que je valide ♥ J'espère que tu te plaira bien (officiellement) avec nous 8D



YOU & I. BY JU-DE ♥️ || L'art du dandinage by NAOBABO ♥️w♥️
DINDES TEAM A LA CONQUÊTE DU MONDE ♥
A v a t a r ©️ l'orangequituetout Heart
ありがとう~

N a o . a g a i n.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Takeshi Toriyama
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 130
▌Music : Escape The Fate ~ There's No Sympathy For The Dead
▌Quotes : Not having any souvenirs isn't that different from Death, which is just another way, another journey ~

Got a Secret ;
■Pseudo : Spade
■Classe Sur Frenesis: Blaster



Got a Secret ;
■Pseudo : Spade
■Classe Sur Frenesis: Blaster

MessageSujet: Re: ~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥   Mar 22 Nov - 23:12

Ahah ! Bienvenue à nouveau, de manière encore plus officielle mamz'elle ! xD
Essaye quand même de ne pas trop faire de vagues hm ? xD
Au plaisir de te recroiser...Puisqu'on se reverra souvent, j'en ai bien l'impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Max Jackhammer
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 7



MessageSujet: Re: ~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥   Mer 23 Nov - 13:49

    *Prends un air affreusement faux et innocent*
    Moi? Faire des vagues? JAMAIS!
    Je suis un ange cela me semble logique, non?

    Merci Kanon *tousse* Stustu *tousse* Et Merci Mon Fluokid, c'est le début de ton cauchemar après tout.. quelle idée d'avoir accepté de venir me chercher à l'aéroport 8D

    JAPAN! ME VOILA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

~Stupid, Sadistic, Sex et Suicidal~ Max et les Fourchettes~♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Show Me Your Teeth :: Dawn Of Your New Life :: Karneval ー カーニヴァル-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com