AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
99 bouteilles de bière sur le mur.



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 99 bouteilles de bière sur le mur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kanon Masukawa
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 328
▌Music : FICTION ♛ BEAST
▌Quotes : A philosopher once asked, -Are we human because we gaze at the stars or do we gaze at the stars because we are human?- Pointless really. Do the stars gaze back? Now that's a question.

Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: 99 bouteilles de bière sur le mur.    Jeu 15 Déc - 0:15

99 BOUTEILLES DE BIÈRE SUR LE MUR;
« && Si une de ces bouteilles venait à tomber.. »

► P L A Y


À peine, avait-elle poussé la porte de l’izakaya qu’une horde de fonctionnaires éméchés avait failli lui renter dedans et la piétiner comme une horde d’éléphants en furie. Tournant la tête vers le petit groupe déjà sorti, elle faillit lancer à tue-tête une phrase du genre : « Hey ! Faut pas déconner les gars, il est que 20h ! ». Mais l’image d’Amber qui patientait juste derrière elle s’imposa à son esprit. Que diantre ! Un peu de tenue : elle avait une réputation à tenir ! Ouvrant cette fois-ci l’entrée pour de bon, elle laissa passer en premier sa complice d’un soir avec un grand sourire :
    ▬« Je t’en prie…après toi ! »

À l’intérieur l’ambiance était au beau fixe. L’odeur d’alcool se mélangeait au tabac froid et aux émanations de cuisine japonaise faite maison. Parmi la clameur des discussions composés de rire, de débat et de partage, une voix chevrotante s’éleva tout près d’elle :
    ▬« Deux personnes, c’est bien cela ? »

Juste à côté d’elle une petite bonne-femme d’un certain âge lui souriait, impassible. En guise de réponse, Kanon hocha vivement la tête en lui retournant son sourire :
    ▬« Au deuxième étage, il nous reste une table de libre. Si vous voulez bien me suivre, c’est par ici, je vous en prie...»

La petite dame accompagna sa phrase d’un léger signe de la main indiquant l’accès au second étage.

| | S T O P


« Trop mignonne ! » Si elle avait pu parler spontanément, sans crainte de passer pour une fille qui en faisait trop, c’est sûrement ce cri du cœur qu’elle aurait exprimé en premier en voyant la vieille dame. S’il avait eu une grand-mère, elle l’aurait sûrement imaginé comme ça. Toute chétive, avec un petit sourire énigmatique, des yeux rieurs plein de vie et connaissant les bonnes manières. Alors qu’elle suivait la gérante en montant les escaliers juste derrière elle, un sourire béat sur les lèvres, un point noir apparu sur son tableau. Elle était là dans ce petit Izakaya, prête à passer une bonne soirée en compagnie d’Amber…mais pour quelle raison ? Elle ne se rappelait même pas comment elle avait réussi à atterrir jusqu’ici sans vraiment s’en rendre compte. Décidément, l’esprit humain était facilement manipulable. Comment tout cela avait-il commencé ?

◄| R E W I N D


Quelques heures plutôt sur le quai du métro. Plongée dans la lecture de son journal, Kanon avait subitement relevé la tête vers son interlocutrice, un air très sérieux gravé sur le visage. Étonnante situation car la plupart du temps elle affichait une mine plutôt sereine en publique.
    ▬« Tu sais Amber, j’y ai bien réfléchit. À propos de Karneval. Et je pense qu’en réalité, c’est peut-être vrai. Enfin, je veux dire c’est pas simplement ‘’une farce informatique’’, si tu vois ce que je veux dire. Si ça se trouve y a une véritable institution derrière tout ça. Un peu comme… »

C’était à cet instant précis que le métro avait choisi d’entrer en gare, couvrant les derniers mots de la journaliste en herbe. Au moment où les portes des wagons, s’ouvrirent, Kanon se leva et se tourna vers Amber avec toujours cette même expression professionnelle.
    ▬« T’es pas d’accord ? »


|► F O R W A R D


Ah oui. Tout avait commencé comme cela, c’est vrai. Mais tout de même, le rapport entre cette discussion sur le quai de la gare et cette invitation soudaine, se révélait plutôt hasardeux. Tu réfléchis trop tout le temps, ma fille. Profites-en un peu ! Parfois elle s’étonnait de la qualité de ses propres conseils. Oui il était temps. Il était temps de s’écouter. Désormais assise autour d’une petite table basse typiquement japonaise au fond de la salle, Kanon pris ses aises. Puis c’est avec un large sourire qu’elle annonça tout de go :
    ▬« La première tournée est pour moi ! »

Il était précisément 20h07 et jusque-là… tout allait bien.

◆ E J E C T




YOU & I. BY JU-DE ♥️ || L'art du dandinage by NAOBABO ♥️w♥️
DINDES TEAM A LA CONQUÊTE DU MONDE ♥
A v a t a r ©️ l'orangequituetout Heart
ありがとう~

N a o . a g a i n.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Volver
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 142

Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur



Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur

MessageSujet: Re: 99 bouteilles de bière sur le mur.    Lun 19 Déc - 2:30

▬« Je t’en prie…après toi ! »

Galanterie entre femmes, un geste rempli d'une grande politesse. Décidément Kanon était une jeune femme bien galante, fidèle à son image. Une déesse de beauté. Il n'y avait pas à dire, Amber était sublimée. Sa chevelure rosée la fascinait autant qu'elle l'intriguait. Et pourtant, ce n'était pas de l'admiration qui animait la Karneval mais plutôt une grande méfiance. Revenons quelques instants plus tôt.



❝On ne force pas une curiosité, on l’éveille.❞


Un calme dans le bruit assourdissant du métro. Un instant de repos où l'esprit de l'étudiante divaguait dans un monde qui lui était propre. Affalée sur son siège, elle en avait oublié l'espace de quelques instants que son amie qui la suivait était à ses côtés.

▬« Tu sais Amber, j’y ai bien réfléchit. À propos de Karneval. Et je pense qu’en réalité, c’est peut-être vrai. Enfin, je veux dire c’est pas simplement ‘’une farce informatique’’, si tu vois ce que je veux dire. Si ça se trouve y a une véritable institution derrière tout ça. Un peu comme… »

Un bruit encore plus fort et violent s'engouffra dans le métro. Les pas avaient englouti les dernières paroles de la jeune femme. Et pourtant, Amber savait très bien ce qu'elle avait voulu dire. Elle avança et tourna sa tête afin d'observer l’expression de Kanon. Sa mine sereine s'était effacée sous un air sérieux. La curiosité est un vilain défaut ma belle. Tu n'as pas d'utilité à savoir la vérité. Oublie ta curiosité, cela ne t'apporterait que des ennuis. Tu deviens dangereuse, arrête.

▬« T’es pas d’accord ? »

Amber réfléchit. Son avis n'avait pas d'importance, cela ne serait qu'un mensonge de toutes manières. Elle esquissa un léger sourire à Kanon, tout en haussant les épaules. Tout était dit. Qu'importe. Je m'en fiche. Voilà les paroles qu'elle voulait traduire par ce petit geste anodin.

▬« Dis-moi, un petit restau' ça te dit ou pas? C'est moi qui invite. Cette foule me donne la nausée. Ah oui par contre, je te laisse le privilège de choisir le lieu. Adjugé, vendu?.»




❝On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes.❞


La chance était avec elles. Trouver une table libre à une heure pareil relève de la mission impossible. Et pourtant, la dernière encore libre venait de s'offrir à elles comme par magie. Un hasard du destin admirablement bien fait. Installée et prête à passer commande, l'anglo-nippone fut devancée par son amie.

▬« La première tournée est pour moi ! »

▬« Qu'entends-je? Hey, c'est moi qui invite ma poule. Mais soit, je te laisse la première tournée, mais le reste sera pour Bibi ma chère! »

Savoir qui invitait n'était le principal. Amber avait proposé un restaurant à Kanon pour en savoir plus sur elle, et de son opinion sur Karneval. Et puis quoi encore? Un restaurant, gratos, à cette heure-ci juste par envie? Il ne faut pas rêver. Cette chère amie pourrait occasionner malheureusement une possible gêne. Or, il valait mieux l'écarter du ring avant que cela ne la touche de trop près. Instinct de protection amicale ou méfiance paranoïaque? Cela n'avait pas d'importance pour le moment. Les propos qu'avait tenue Kanon avait attiré l'attention de sa camarade. Enfin, spécialement l'expression qu'elle avait affiché à ce moment là. Pourquoi un air si grave, si sérieux? En quoi Karneval l'intéressait? Là n'est pas l'attitude d'une personne qui ignore et se contre-fout de toutes les farces qui aboient sur le net.

Au moment de cette réflexion, Amber sourit étrangement. Elle réfléchissait un peu trop pour l'instant. L'alcool livrera lui-même les secrets de Kanon. Un soupir. Un soulagement. Elle releva la tête afin d'entamer une discussion en attendant le ou la serveuse. Rien, le calme plat dans son esprit. Un vide, un trou noir. Mais pourtant quelque chose vînt attirer ce néant. Tout du moins, quelqu'un. Késako?

▬« SEPY! En voilà une surprise. Je pensais que tu travaillais ce soir. »

Une hallucination? Non. L'enfer du silence partit aussi vite qu'il était apparu dans l'esprit d'Amber. September était assise à une autre table et tout naturellement, la petite Shina lui fit signe de venir s'installer à la sienne.

Plus il y a de monde, plus il y a de fous, plus on rit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
September A. Carroll
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 75
▌Music : 잔혹동화 | IU
▌Quotes : I can't take my breath breath breath~; Beast (숨)

Got a Secret ;
■Pseudo : B e k k y o [べっきょ]
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo : B e k k y o [べっきょ]
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Re: 99 bouteilles de bière sur le mur.    Ven 23 Déc - 20:30

    «Vous saviez, monsieur, qu’actuellement, on compte sept couleurs dans l’arc-en-ciel ? C’est pour être accordé aux gammes de musiques qui sont elles mêmes aux nombres de sept. Isaac Newton est intelligent pas vrai ? Et puis, c’est peut-être plus simple ainsi. Un moyen mnémotechnique comme un autre. On aurait put l’accorder aux couleurs primaires mais il y en a que trois, ce n’est pas énorme hein ? Mais on aurait aussi put ajouter les couleurs tertiaires, on serait alors arrivé à six. Mais dans ce cas, il aurait fallut éliminer une couleur. Mais laquelle ? L’indigo sûrement. On ne peut décemment pas enlever le rouge, le bleu ou le jaune, ce sont des couleurs primaires. Bien qu’en fait, les couleurs primaires soient cyan, jaune et magenta. Pourtant, tout le monde s’entête à dire que … Monsieur ? »

Quel malpoli. Partir au plein milieu d’une conversation. Les gens perdent leurs bonnes manières, ça en devenait affligeant. Un soupire et on retourne au boulot. Ce n’est pas comme si September n’avait pas l’habitude. A chaque fois qu’elle se lançait dans un monologue, soit la personne s’endormait, soit elle fuyait. Ce qui ne l’empêchait pas de recommencer. Tout le temps. Et à chaque fois, elle se retrouvait seule derrière le comptoir, à attendre patiemment qu’une autre âme perdue tombe sur le bar et commande à boire. Quelle tristesse, pensait-elle en continuant de laver les verres, espérant quelqu’un finisse par entrer, pour qu’elle puisse ainsi terminer sa conversation.

Finalement, elle avait passé la journée seule. A attendre pour rien. Journée pourrie. Journée digne d’entrer sur VDM. « Aujourd’hui, j’ai passé la journée seule ». Comment ça il y a pire ? Certainement et alors ? ça ne l’empêchait pas d’avoir passé une mauvaise journée, et ce qu’elle voulait actuellement, c’était aller dans un restau et manger jusqu’à plus faim. Quitte à en avoir mal au ventre. Mais pour le moment, la vaisselle et les tables n’allaient pas se ranger seul. Et comme il n’y avait personne à part elle, et bien c’était de son ressort de tout bien ranger. Comme si elle avait que ça à faire. Elle lança un regard à la montagne de vaisselle qu’elle devait vite effectuer avant de rentrer et soupira tout en prenant une éponge dans la main. Quand est-ce que les gens inventeraient le moyen de lancer un sort à la vaisselle pour qu’elle se lave seule ? Comme dans Merlin l’enchanteur.

    «HIGITUS FIGITUS MIGITUS WOUM PRESTIDIGITORIOUM »


Qu’elle avait lancé, cuillère en main pointé en direction de la vaisselle. Etrangement, rien ne se produisit, la vaisselle resta en place, même pas une petite étincelle de couleurs. Cuillère idiote, même pas capable de remplacer une baguette magique. Et formule magique idiote pas capable de fonctionner sans baguette magique ou cuillère inutile. Et puis, fichu monde sans magie.

    «Moi un jour, j’irais vivre dans un Disney. »


En attendant que les gentils animaux de la forêt viennent l’aider à faire la vaisselle- à défaut d’une baguette magique- elle lava activement ce qui l’empêchait d’aller remplir son estomac. Une fois fait, et une fois qu’elle avait récupéré toute ses affaires après un nombre incalculable d’aller retours pour reprendre les affaires oublié, elle put enfin se diriger vers un restaurant. Enfin.

  • «Une table pour…moi toute seule s’il vous plait. »


Assise à table, attendant son repas, jouant avec ses baguettes. Elle n’avait absolument pas remarqué que des personnes qu’elle connaissait s’étaient assises près d’elle. Coïncidence. Et elle faillit ne pas remarquer qu’on l’appelait, à cause du bruit dirons-nous. C’est en se retournant, pour s’assurer qu’elle ne devenait pas folle, qu’elle aperçut Amber et Kanon. Elle leur offrit un magnifique sourire et accepta l’invitation d’Amber en sautillant jusqu’à la table de ses amies.

    «Hello ! How are you ? Euh. Comment allez-vous ? –se tournant vers Amber- Nop. Aujourd’hui je faisais la journée. On a eut un client. Ceci dit, qui viendrait dans un bar en pleine journée aussi. Faudrait pas être bien, ou complètement seul… »


Un moment de blanc avant de reprendre, sans même laisser le temps à l’une des deux jeunes filles de répondre :

    « Et d’abord. Pourquoi vous êtes allez au resto sans moi ? Vous auriez put m’inviter tout de même ! Si je n’étais pas venu ici, je me serais retrouvé seule dans mon appart à manger des nouilles réchauffé. Ou peut-être que j’aurais commandé des sushis… D’ailleurs, vous avez déjà commandé ? Moi toujours pas. Et je ne sais même pas ce que je vais prendre… Le serveur est venu ? »


Et en parlant du loup, le serveur venait de débouler à leur table, carnet en main prêt à noter. « Que désirez-vous ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 99 bouteilles de bière sur le mur.    

Revenir en haut Aller en bas
 

99 bouteilles de bière sur le mur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Y u r a k u c h o ー 有楽町 :: Rue des Izakaya ー 居酒屋-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Urbain, pays