AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Miki McApline



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 Miki McApline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Miki McApline
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 8
▌Music : J-pop J-rock K-pop



MessageSujet: Miki McApline   Sam 17 Déc - 21:03

Hold 'em Like They Do in Texas Plays...




The Hot Issue


F e a t : MIKI MCAPLINE
NOM - McApline
PRÉNOM - Miki
ÂGE - 17 ans
DATE DE NAISSANCE - 06 Décembre
PROFESSION - Serveuse
QUARTIER DE RÉSIDENCE - Shibuya 渋谷 (Shibuya 109 ♥)
GROUPE - Tokyoïte .

Let You Speechless





The Geek Inside

PSEUDO - Yoshi
ÂGE - 14 ans
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? - TOP 50.
DES SUGGESTIONS ? - Je préviens que les jours de cours, je n'aurai plus le temps de venir souvent. Et... Avec tout ces codes, je m'en sors pas XD
LE CODE - {JUNISED}

Sweet Dreams


VOTRE AVATAR SUR FRENESIS
PSEUDO -
CLASSE -
ARME -

PRESQUE MOI -





Could We Fix You If You Broke ?



The Very Bad Reputation

Il se cache une personnalité effrayante. Miki a beau avoir l'air d'être adorable, elle reste néamoins une petite peste. Elle peut tout de même se ressentir être aimable, et mignonne. Mais la plus part du temps, cette fille est plutôt le type de minette à devisager les gens et leur parler comme des moins que rien. Entre ; folle, désagréable, adorable et bizarre , Miki peut sembler très Lunatique. Elle déteste se faire couper la parôle, qu'on soit désagreable avec elle , qu'on lui donne des ordres ou autres. Malgré qu'elle soit désagréable de temps en temps, Miki a horreur que les gens soit de même. Elle pourrait leur faire une petite crise. Elle s'énerve assez vite lorsqu'on la cherche. Mais on peut toujours essayer de faire en sorte qu'elle soit adorable, ce n'est pas peine perdue. Revenons au fait qu'elle est lunatique. On ne peut jamais prévoir son humeur. Elle peut être très~ gentille comme elle peut être très~ désagréable. Par contre, à la vue d'un bel homme avec un charme inévitable, cette petite folle reste droite, polie, timide, gentil. Ça, c'est très rare chez elle. Voyons une scène dans un bar, Miki sirotant son petit jus de fruit, en face du bar. Se trouvant à côté d'elle un jeune homme d'environ 20 ans un grand verre de bière. C'est là que l'on peut remarqué que le visage de la jeune petite folle revient tout rouge et ne cesse de sourire bêtement. Alors là , ou c'est très rare de voir ça chez Miki. Pour en faire exactement le contraire , prenons le même exemple. La jeune fille, sirotant un jus de fruit assise sur un tabouret en face du bar. Se trouvant en face un mec plutôt saoul et pas très net. Genre, le mec qui gagne pas beaucoup d'argent, qui vit dans un studio bordélique et qui s'paye des nanas dans des clubs. Le regard de Miki pourrait se tourner vers lui et lui crier dessus. Par exemple " Hé, ça va ? Pas trop bourré? Si tu voyais ta tête , je crois que tu te frapperais contre ton miroir ! " d'un air moqueur. C'est plutôt la fille à chercher les emmerdes, vous voyez. Enfin, elle a un comportement bien lunatique ! A part ça, elle déteste le poisson et la nourriture qui se rapproche à ça. C'est bizarre pour une fille qui a vécu au Japon, non ? Une Japonaise* qui n'aime pas le poisson (Miki n'est pas complétement japonaise). Bon! Miki a quand même des qualité, hein ! On ne va pas étaler ses defauts, si? Miki est résponsable, malgré tout ses défauts. Elle aime quand même aider les gens en difficultés et est très attentionnée aux plus jeunes ( A part si on la cherche, comme c'est écrit plus haut...). Elle adore les grillade de boeuf et les Ramens. Le seul poisson qu'elle aime, c'est le thon haché et le poisson pané. Par contre, Miki est très gourmande. Elle adore le Chocolat et les bonbons. Tout les trucs sucrés dans le genre. Chips, et toutes ces cochonneries. Elle est acro au Coca-Cola. Bref, avec Miki, on peut s'attendre à tout ! "Mais... derrière ce sal caractère... "


INDISCRÉTIONS



DIRTY LITTLE SECRET - Mentir sur son passé, mentir sur ce qu'on est réellement.
SEXUAL ORIENTATION - Bisexuel
PROJECT - Musicienne de rue.
DREAM - Tuer celui qui nous a fait du mal.
ALWAYS CLOSE - Une arme à feu et une photo.
QUOTE - Vivre au jour le jour.

BANG BANG: Beautiful & Dirty Rich


"Mais... derrière ce sal caractère... " Miss Miki みき. Une jeune fille au teint clair, une peau douce et belles. Cette jeune fille n'est pas tellement grande. Je peux dire environ 1m58, non ? Oui, quelque chose comme ça. Ses yeux d'un rouge-brun écarlatent, comme celle d'une pétale de rose. Il peuvent refleter joie comme tristesse. Ses cheveux rosés , très long. Un grain de joie , de bonne humeur. Une fine silouette comme un peu de graisse. De fines jambes comme de fins bras d'une Top Model. Mais elle n'est pas à ce point maigrichonne. Elle a des formes, bien évidemment. Pas que du plat. Elle porte en général des vêtements sobre, mignon, qui reflètent sa personnalité, son humeur. Pas du genre Geisha. Ni du genre provoquant. Juste une jeune fille à la mode et mignonne. Elle sort accompagnée d'un Casque pour écouter sa musique , dans son monde à elle. En general, sur ce casque des dessiné une grosse étoile. Encore quelque chose qui reflètent sa personnalité.





Popped My Heart On My Bubble Dreams...



The Story Of Morning Glory


Au cours de son enfance, Miki a subi des tromatisme. Son père était Américain. Sa mère était Japonaise. Non, Miki n'était pas une enfant de l'amour. Elle n'était pas voulu. En tout cas, pas du père. A vrai dire, son père était venu au Japon pour un délai de 2 ans afin de se "taper" toute les femmes de Tokyo. Il fit la rencontre de Kyoko Shimura, la mère de Miki. Une jeune femme belle, intélligente avec pleins de projet dans la vie. Elle avait un avenir magnifique, elle était encore étudiante et vivait dans un petit appartement. Kyoko travaillait dans une bibliotèque pour dépanner. Elle avait seulement 21 ans lorsqu'elle a rencontré William McApline, le père de Miki. Lui, il avait 26 ans. Il avait les yeux un peu bridé, comme nos petits asiatiques. Un membre de sa famille avait des origines coréennes. Enfin, ce n'est pas très important. William avait rencontré Kyoko dans un café, un soir. A la base, Kyoko devait retrouver ses amis, mais ils l'avaient laissé en plan toute seule. Elle déprimait car elle devait aussi voir son copain qui l'avait lui aussi laissé en plan. C'est là que William arriva, il voyait Kyoko toute seule, assez triste. William s'assit en face d'elle et lui demanda ce qui n'allait pas. Elle était un peu choquée qu'un étranger lui adressa la parôle. Kyoko le regarda avec étonnemment et se redressa. Elle lui répondit par la suite : " Oh, rien de grâve. Excusez-moi." . William la comprenait, il avait un niveau intermédiaire en Japonais. Il avait de la peine pour elle, même si il s'était fait la moitié des prostituée de Tokyo. William lui dit ensuite:

" Je vous paye quelque chose ? Un café ?.. Excusez-moi, monsieur! Un café , s'il vous plait "

Kyoko était très gênée, elle commença à lui dire que ce n'était pas la peine. William arrêta ses parôles (celle de Kyoko) tout de suite avec un

" Chuut " en face de ses lévres. Kyoko était très embarrassée. Le café arriva et Kyoko lui parlait de sa situation, ils s'échangèrent leur numéro.

Quelques jours plus tard, Kyoko devait voir William, devant Hachikou à Shibuya. Ce jour-là, William avait mis un peu de temps à arriver. Kyoko était un peu en colère. Au moment où William arriva, Kyoko lui fit une petite crise à cause de son retard. Ils marchèrent dans les rues de Shibuya. Ils ne se disaient pas un mot à cause du retard. C'est alors que au moment où Kyoko voulait lacher un " Désolée ", William lui prit la main , et il l'emmena dessuite dans un hotel. C'est là que tout se passe. Kyoko se laissa faire. Mais, le problème,c'est qu'ils ne s'étaient pas protegé.. Il n'y avait pas d'amour , là dedant. Juste de la colère et de la tristesse (par rapport au plan de ses amis) auprès de Kyoko, et juste de l'envie auprès de William, comme avec toute les fille qu'il a séduit. Le lendemain matin, vers 6H, Kyoko s'enfuit. 1 mois plus tard, Kyoko voulut s'assurer qu'elle n'était pas enceinte. Elle s'acheta deux test de grossesses. Ils étaient tout les deux positifs...

Quelques semaines passèrent, elle en parla avec William. Il était choquée et lui affirma que ce n'était pas de l'amour , mais juste de l'envie. Kyoko était très déçue. Malgré le fait que William ne voulait pas de l'enfant, Kyoko , elle , elle le voulait. Elle ne voulait pas avorter. William était en colère. Il n'aimait pas du tout Kyoko, et ne voulait en aucun cas l'enfant. Mais il demanda tout de même Kyoko en mariage pour ne pas qu'elle se retrouve dans le rouge. Miki était née. Un certain 06 décembre. William n'était pas venu à l'accouchement. Kyoko était heureuse, et triste en même temps. Après ces mois auprès de William, elle avait commencer à l'aimer. Mais ce n'était pas le cas de William. Il continuait à se faire des filles de Tokyo en même temps que d'être marié à Kyoko. Mais Kyoko le savait très bien , mais elle ne voulait pas se retrouver dans le rouge niveau argents. Elle accepta le fait que William la trompe avec toutes les filles de Tokyo. Miki eut finalement 3 ans. Elle marchait et courrait. Elle parlait un peu. Mais Kyoko se faisait battre, le jour où Miki a eu 3 ans.

Jusqu'à ce que Miki eut 14 ans,son père avait arrêté de les battre. Mais ce n'était pas fini pour autant. Parlons un peu du comportement du Miki , au collège. C'était une élève très violente. Elle se battait souvent avec les camarades qui n'avaient absolument rien demandé. Même avec les garçons , d'ailleurs! On lui faisait une simple et unique ropproche , elle s'énervait, pétait son cable et se battait. Elle n'avait pas vraiment d'amis à cause de son sale caractère. Ses seuls "amis" étaient dans le club de musique. Ah oui! D'ailleurs , Miki était inscrite dans un club de musique de son collège. Elle chantait dans un groupe et faisait des concerts aux festivals du collège. L'uniforme de son collège était assez mignon. Pour les filles , c'était une jupe plissée noir rayée grise ainsi qu'un pull noir. En dessous, une chemise blanche ainsi qu'un noeud papillon noir rayée grise. Miki montait ses chaussettes jusqu'au genoux. Elle pensait que tout les garçons étaient des êtres maléfiques qui ne voulaient que faire du mal aux femmes. Oui, tout ça à cause de son père. Mais elle se trompait. ~ C'était un jour comme les autres, Miki avait arrêté de menacer ses petits camarades innocent, comme à la maison , ça s'était un peu calmé. Il était midi au collège. C'était l'heure de manger. Miki était de nouveau dans son coin, et certains élèves la regardaient. Ils avaient peur qu'elle recommencent à les menacer, tout en ignorant sa situation familiale. Elle mangeait son Bento , tranquillement. Il était composé de riz et d'une omelette. En boisson, elle possédait une canette de Coca-Cola. C'était à peu-près ce qu'elle mangeait tout les jours. C'est un peu hors-sujet, mais Miki est une personne belle et intelligente. Si elle n'avait pas ce caractère, elle aurait sans doute tout les garçons à ses pieds. M'enfin ce n'est pas le cas. En parlant de garçon, leurs uniforme et tout noir. Pantalon noir et veste noir. Une chemise blanche et une cravate noir grisée. Bref, c'était un jour à peu-près "normal". Tout d'un coup, sans comprendre pourquoi, tout les élèves lâchaient des " Héééé?!! " , dans le genre très surpris. Miki ne comprenait pas trop pourquoi, elle le va la tête et vue un garçon s'approcha d'elle. Elle était très étonnée ,et les élèves avec peur pour ce garçon. Ce garçon, c'était Kazuki. Un garçon très populaire auprès des filles. Une magnifique silhouette et une classe à tomber par terre. En plus d'être beau et stylé, il était très intelligent. Il obtenait des bonnes notes à toutes les matières. C'était un garçon de la classe de Miki. Son uniforme, il ne le portait pas comme tout les autres garçons. Il laissait sa veste ouverte et sa chemise n'était pas complètement boutonnée. Il portait des lunettes Ray-Ban, la classe totale ,quoi. Il avait les cheveux châtains jusqu'au coup et une frange / mèche qui ne cachait pas ses beaux yeux noisettes. Il était devant la table de Miki , qui était en train de manger tranquillement et qui finit surprise avec des gros yeux lorsqu'elle vue son magnifique visage. Le beau garçon Kazuki souriait tandis que tout les élèves regardaient la scène. Le garçon la regarda dans les yeux et lui dit :

" Est-ce que je peux te parler , Miki ? Tout de suite , ça serait bien. "

Miki avait du riz dans la gorge, et lorsqu'elle entendit ces paroles, elle toussa , mais s'arrêta de suite pour ne pas paraître plus bête qu'elle ne l'est déjà. Elle rougissait légèrement. C'était la première fois qu'elle rougissait comme ça. Était-est-ce une déclaration d'amour ? Miki se posait beaucoup de questions sur ce Kazuki qu'elle avait dû apercevoir 10 fois dans sa vie, mais genre vite fait. Sans remarquer sa beauté extérieur. Elle était en même temps , choquée par ce que lui avait demandé Kazuki. Elle ne s'attendait pas à ce qu'un garçon vienne pour lui dire qu'il veut lui parler. Jusqu'à présent , aucun garçon ne lui avait demandé ça. Là, c'était tout de suite le coup de foudre. On pouvait remarquer les regards jaloux des jeunes filles assises sur leurs chaises et les yeux en feu. Miki ne savait plus du tout quoi dire. Que lui répondre ? Un silence de 10 secondes se passa. En fait, Kazuki pensait qu'elle allait s'énerver. C'était quand même un risque à prendre. Mais bien au contraire. Depuis le fond de la salle, on pouvait remarquer que le visage de Miki était devenu tout rouge. C'était la première fois que ses camarades la voyaient comme ça. Et rien que pour ça, les filles de sa classe pourraient lui en vouloir à mort et pourraient faire des choses ignobles. Miki se décida à lui répondre en...Bégayant :

" Ah euh oui euh... Bien sur oui, tu.. Tout de suite, oui... J.. Je te suis. "

Kazuki rigolait doucement, avec quand même une crainte qu'elle s'énerve. Miki avait souris bêtement ,c'était la première fois que ça arrivait. Encore une fois , les élèves lâchèrent un " Hééééé?! " encore plus fort qu'il y a quelques minutes. Miki ne s'était pas calmée. Elle était encore tout rouge, comme une tomate. Kazuki prit la direction de la porte et Miki le suivit. Les élèves avaient les yeux rivés vers eux. Ils étaient choqués. Couloir par couloir, Miki suivait toujours Kazuki. Elle se demandait où il l'emmenait. Ils arrivèrent dans la cours, où les activités sportifs s'effectuaient, en plein air. Le vent soufflait, c'était doux. Comme dans un film. Kazuki était dos à elle. C'est là qu'il se retourna. Il reprit son souffle et commença à lui dire :

- Miki, ça fait longtemps que je voulais te le dire. Il faut que tu sache que.. Depuis notre 1ère année de collège, j'ai les yeux rivés sur toi. Depuis tout ce temps, je me suis dis que je ne pouvais pas aimer une fille qui se bagarrait avec tout les garçons du collège et qui était désagréable avec tout le monde. Je pensais que ça aurait été honteux pour moi. Alors, j'ai essayé de t'oublier en sortant avec toutes les filles. Mais je n'ai pas réussi. J'aime ton côté bagarreur même si ça ne fait pas trop fille pour moi. Mais à présent, c'est plus un problème. J'ai décidé d'affronter la réalité et de ne pas me préoccuper du regard des autres. Donc , Miki.. Je voulais te dire que.. Je t'a...
- Je vais t'expliquer.
- Hein ? Comment ça ? M'expliquer quoi ?
- En vérité, la cause de mon comportement est en rapport avec ma famille. Tu sais, Kazuki... Je ne suis pas une enfant de l'amour. Juste une enfant non voulu. Mon père me bat, et ma mère aussi. J'éprouve une profonde rage pour mon père, et je me défoule sans le vouloir contre vous; Mes camarades. Ce n'est pas dans mes intentions de me faire détester. Je veux juste mettre fin à cette rage..

Le pauvre, Kazuki, ne savait pas quoi dire pour la consoler. C'était tellement inhabituel de la part de Miki de dévoiler tout ça aux gens. Surtout sans s'énerver. A présent, il avait compris les raisons de son comportement. Il était sûrement le seul dans le collège à le savoir. Il était triste pour elle , mais la fois content. Il était content car elle s'était confiée. Il ne réfléchit pas une seconde de plus , et prit Miki dans ses bras. Elle était une fois de plus ,choquée. Elle ne disait plus rien. Elle ne pouvait pas réagir à son comportement. Kazuki se remit "droit" et lui dit directement:

" Peu importe la façon dont tu te comportes, je ferai tout pour que tu ailles pour le mieux. Moi, je t'aime ! "

A ce moment-là, les yeux de Miki fut grand ouvert. Elle n'en revenait pas. Et se fut la scène du "baiser". Il sortit ensemble, le courant passait bien et les filles de sa classe étaient jalouse. Dans sa famille, son père, William , avait arrêté de les battre pour un moment. Miki nageait dans un petit nuage. Elle se comportait normalement en cours et s'était faite des amis depuis qu'elle sortait avec Kazuki. Mais, malheureusement; Ce n'était qu'un amour qui partait que d'un seul sens. C'est-à-dire que , ce garçon ,là. K-a-z-u-k-i. On peut dire qu'il avait bien préparé son coup. Enfin, je vais garder le suspense.

Un jour , vers 16H30 , les cours étaient finis. Tout les élèves étaient sortis de la classe, sauf Kazuki, Miki et les amis du garçon. La jeune fille appela son copain pour lui dire de venir, pour rentrer. Mais celui-ci lui répondit qu'il devait aller voir un film avec ses amis. Miki se dirigea vers la porte en laissant un petit :

" Ah, d'accord. A demain , alors. "

Elle partit un peu déçu mais en ce disant que à la maison , ça serait calme. Pas comme d'habitude, où on entend les cries de la mère Kyôko , souffrir par des coups de fouets lançaient par son père William. Voilà que Miki se trouvait en face du portail du collège, eut le déclic. Elle se disait bien, qu'elle avait oublié quelque chose. Oui, elle avait oublié le poème qu'elle avait écrit pour Kazuki, sous son bureaux. Un très joli poème d'amour. Ça faisait 1 mois qu'ils étaient ensemble. C'était peu , quand même , non ? Bref. Elle marchait , couloir par couloir. Escalier par escalier, se dirigeant vers la salle de classe. Elle trouvait qu'il y avait trop d'escalier. Elle n'était pas très sportive , après tout. Elle marchait lentement. En fait, elle ne voulait pas tellement rentrer chez elle. Revoir la sale gueule de son père, même si il avait arrêté des les battre. Elle pensait à Kazuki. Elle l'aimait vraiment, et grâce à lui , elle était devenue une fille à peu près normal. Mais pour les autres élèves, il y avait beaucoup moins d'ambiances qu'avant. La voilà devant la porte de la salle de classe. Au moment où Miki allait ouvrir la porte , elle entendit la voix de Kazuki à travers celle-ci. Et ce qu'il disait...:

" Tss, cette fille , c'est qu'une pauvre conne, en fait. Elle fait la dure, mais en fait, elle est super sensible. Son père la bat avec sa mère, vous savez ? Quand elle me l'a dit , j'ai failli éclater de rire !! "

Miki avait absolument tout entendu. Les ricanement de ses amis et de lui même. Kazuki. Voilà, ils avaient tout gâché. Carrément tout. Plus de Miki la gentille , plus de Miki la mignonne. Rien. Elle ouvrit la porte brusquement, et tout les regards de lui et ses amis se tournèrent vers Miki. Ils étaient surpris. La jeune fille s'avança vers sa table et pris le poème sous son casier. Elle le déchira en deux, sous leurs yeux. Elle s'avança vers Kazuki, qui lui, avait un air moqueur; et d'un coup, Miki le prit par le col.

" Ça y est ? Tu t'es bien amusé avec ta bande de copain ? "

Elle reprit d'un seul coup sa véritable personnalité et donna un énorme coup de poing sur le visage de Kazuki. Il commença à s'énerver et démarra une bataille. Une bataille comme ça qui ne s'était plus passé depuis 1 mois. Les amis de Kazuki essayaient de les séparer , mais, malheureusement pour eux , Miki était beaucoup plus enragée qu'elle n'en avait l'air. Elle voulait carrément envoyer Kazuki à l'hôpital. C'est à quelques minutes passèrent que les professeurs sont intervenus et qu'ils les ont finalement séparé. Ces deux là étaient blessés. Miki est rentrée chez elle , tandis que les garçons étaient resté auprès du directeur pour lui expliqué. Après tout , ils étaient 4 garçons contre 1 fille. Les 4 garçons étaient blessés.

Miki rentra chez elle et sa mère aperçu toute ses blessures. Elle la soigna directement , et lorsque sa fille lui annonça qu'elle s'était battu, Kyôko n'eut plus aucune émotions dans ses yeux. Que du vide. Elle savait très bien ce qu'il allait se passer...
Le lendemain , Miki et Kazuki s'évitaient le plus possible. Les élèves étaient étonnés qu'ils aient tout les deux des blessures. Ils ne s'étaient pas disputés une seule fois. Kazuki raconta bien sur que des mensonges aux élèves. Lorsqu'elle entendit la version de Kazuki , de ses oreilles, pendant la pause déjeuner, elle se leva et gueula :

" Pourquoi est-ce que tu mens , espèce d'enfoiré ?!!!! "

De nouveau , une bagarre se lança. Les chaises volait au dessus des têtes de leurs camarades. Encore une 2éme fois, Miki était des plus enragée. Cette fois-ci, c'était le directeur en personne qui était intervenu. Il les avait arrêté au plus vite afin qu'il n'y ait pas de blessé parmi les élèves. Mais entre Kazuki et Miki, ça en faisait déjà 2. Les parents de Miki et de Kazuki fut convoqué. Les deux élèves étaient renvoyé de l'établissement pendant 1 semaine entière. Et voilà que leur vie d'avant avait repris. Un père qui battait sa femme et sa fille. Et tout ça , à cause de Miki. Elle s'en voulait beaucoup, mais ce n'était pas une raison pour frapper sa mère...

Quelques temps après, Kyoko prit la décision de divorcer. Pendant 14 ans , elle se faisait battre par William. C'était la même chose pour Miki. A l'âge de 10 ans, il commençait à la battre, elle aussi. Il la frappait. Il les détestait, toutes les deux. Miki pleurait, tout les jours. Kyoko essayait de tenir le choque, mais c'était impossible. De nombreuses tentatives de suicides ont été tentée pour Kyoko, sa fille lui en a empêché. Enfin voilà. Kyoko a divorcé de William et a porté plainte contre lui. A présent, William est en prison. 2 ans après, Miki eut 16 ans. Pendant une journée au lycée, Kyoko lui laissa un mot dans le salon. Lorsque Miki rentra chez elle, elle aperçut le mot..:

" Je suis désolée , Miki. Je suis partie. Tu ne me reverra plus. Je suis désolée de t'avoir fait souffrir comme ça Miki. J'aurai dû choisir d'avorter, tu n'aurais pas dû subir ça. On se recroisera , peut être. Un jour. Je t'offre ce dernier cadeau, pour des 16 ans. Une guitare et 10 000 000円 que j'ai durement éconnomisé pendant ces 16 ans. J'ai toujours su que tu étais passionnée par la musique. Je t'entendais, chanter ces chansons tristes dans ta chambre. A l'heure où tu lis cette lettre, je ne suis pas morte. Je suis toujours vivante. Mais je suis partie ailleurs , quelques part où nous nous recroiserons surement. Travaille comme tu peux et vie avec cet argent. Je t'aime. Signé Kyoko,Maman. "

...Miki eut les larmes aux yeux. Elle prit ses affaires, la sommes d'argent et la guitare. Elle n'en revenait toujours pas. Pourquoi sa mère l'avait-elle laissé tomber?! Miki lança des parôles à voix basse..:

" Pourquoi.. Pourquoi t'as fait ça.. Pourquoi tu m'as laissé tomber...? Je te promais... Je te vengerais.. "

. C'est là que son caractère désagréable prit tout son coeur. Les ténebres l'envahissait et commençait à devenir une mandiante. Voleuse , folle. Elle s'était procurer une arme blanche avec une partie de la somme d'argent que lui avait laissé sa mère. C'était un poignard. De quoi ce défendre, quoi. A son âge, le nombre de viol était courant. Elle avait postulé pour un poste de serveuse dans un petit restaurant, et pour dépanner, elle jouait de la guitare dehors pour récolter genre 1000yens. Elle gagnait juste le SMIC pour se payer un studio. Au début , elle dormait à la gare, jusqu'à ce qu'elle se trouve un studio. Elle avait bien évidemment arrêté le lycée. Et elle commençait à vraiment vouloir tuer son père. Par la rage de son passé....

Comment l'oublier...? - " Si je le retrouve... Je le bute! "

Tout au fond d'elle , Miki se disait ça. 6 mois plus tard, elle avait encore 16 ans. Encore sous l'effet de la rage, elle cherchait toujours sa mère. Mais Tokyo est une grande ville. On trouve beaucoup de gens , là-bas. Beaucoup de gens étrange. Meurtrier , honnête passager, civil, policier, terroriste,.. Malheureusement, sous ces apparences banal, se cache peut-être des personnalités effrayantes. Auprès de son "foutu" père; Miki voulait être ce genre de personnes. Effrayante, violente, meurtrière. Elle voulait qu'il sache combien il pouvait se mordre les doigts et regretter ce qu'il avait fait à sa mère et elle. Elle voulait savoir ce qu'elles avaient subies ces dernières années. Le faire morfler jusqu'à son dernier souffle de vie, et laisser simplement une trace de sang sur le seul et aucun signe de vie de sa part.

Un jour , dans le 6éme mois de ses 16 ans; Elle sortit de chez elle, ne pensant à rien. Elle était habillée normalement, c'était un mois de Juin. Il ne faisait pas très chaud, c'était le matin. Elle portait un tee shirt simple, noir avec un motif d'étoile blanche. Ainsi qu'une veste légère noir fourrée. Une jupe plissée blanche avec des collants noir ainsi que des baskets montantes blanches et noirs. Elle avait aussi un sac à bandoulière noir et blanc avec marqué dessus " Don't smile to Anybody ". A l'intérieur , il y a son porte monnaie et son poignard. A la base, elle devait aller faire quelques course au supermarché. Elle n'avait plus rien en stock , chez elle. Les citoyens se font de plus en plus radin pour les musiciens de rue , ou bien..?! Un peu trop. Miki avait tout juste assez pour payer sa dernière goûte de lait. En réalité, elle ne mangeait que de la nourriture instantanée comme du curry en boîte où des Ramens. Ou bien sinon dans des petits restaurant à 500yens le menu complet. Mais le plus important n'est pas là. Arrivée au supermarché , elle cherchait comme d'habitude ses petits plats instantanés; Mais à ce moment-là, Miki aperçu une silhouette. Une grande silhouette familière. Sa mère ? Impossible. Ça ne ressemblait pas du tout à Kyôko. Mais alors, si ce n'était pas elle, ça ne pouvait être qu'une seule personne. Cette silhouette qui se trouvait dans le rayon de "la nourriture instantanée" se tourna vers un autre rayon , celui des boissons, à gauche de celui de la nourriture~. Miki eu a peine de voir cette silhouette 5 secondes qu'elle le reconnut tout de suite. Elle courut, lâchant les quelques articles qu'elle avait en main, les laissant tomber par terre. Cette silhouette.. N'était autre que William McApline. Quoi ?! Mais n'était-il pas censé être en prison ? Impossible. Ils l'ont relâché ? Leurs regards s'étaient croisés, à peu près 10 secondes. Un moment de silence. Le calme et le zen du corps de Miki s'échappa brusquement. Tout à coup , il n'y eu que de la rage et de la haine. Plus aucune émotion dans son regard. Elle mit sa main à l’intérieur de son sac à bandoulière, et attrapa le poignard sans sortir sa main de son sac. C'est là que son père imaginait ses intentions, bizarrement. Il prit ses jambes à son coup et courut , laissant tomber à son tour son panier avec ses articles à l'intérieur. La jeune fille fut surprise de sa réaction. Elle n'avait même pas sortie son arme. Elle s'énerva et hurla :

" Pourquoi tu t'enfuis , sale porc ?!! "

Sans réfléchir, elle courut derrière lui. Les caissier ne comprenait pas ce qu'il se passait. La sécurité du supermarché était arrivée avant qu'ils ne puissent sortir du magasin. Enfin, seulement Miki. Son père était allé trop vite pour que la sécurité l'arrêtent. La rage de Miki avait envahie tout son corps. Elle voulait à tout prix se venger de lui. Et dire qu'elle avait enfin l'occasion de le massacrer. Si la sécurité n'était pas intervenus, elle l'aurait déjà peut-être blessé. Ou même pire. A vrai dire, William avait bien changé. Il était devenus un vieil homme fatigué, rien qu'en 2 ans. Mais ses capacités physiques , ça , il les a toujours. Miki s'était vraiment énervée auprès de la sécurité qui n'avait absolument rien fait, les pauvres. Elle avait bien crié. Dérangeant les clients et les caissiers. Elle s'était heureusement expliquée avec le supermarché et s'était excusée. Concernant le poignard, elle ne l'avait pas sorti...

Voilà 6 mois de plus passé. C'est l'anniversaire de Miki, elle a 17 ans. Ça y est, elle commence à se faire un petit peu plus d'argent. Grâce au bon travail qu'elle fait au restaurant , son patron avait décidé d'augmenter son salaire, mais juste un peu. Elle mange un peu plus équilibré. Mais.., en plein Shibuya, voilà qu'elle revoit cette silhouette. Qu'elle avait vu il y a 6 mois. Exactement la même. Cette fois, leurs deux regards ne s'étaient pas croisés. Elle le regardait, s'éclater avec toutes ces filles à moitié bourrées. Elle n'allait pas le voir pour faire un scandale. Ce serait trop dangereux pour elle, avec tout ce monde. Mais s'est fait promettre que le jour où elle verrait son père, William McApline, seul , dans une ruelle mal éclairée; Elle le prendrait par surprise , et...

BLOOD..











Dernière édition par Miki McApline le Jeu 22 Déc - 18:18, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Volver
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 142

Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur



Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur

MessageSujet: Re: Miki McApline   Dim 18 Déc - 3:44

Je n'ai malheureusement pas encore lu ta présentation, mais je peux déjà te dire une petite chose... Miki des Vocaloid est déjà pris sur le forum. Je t'invite donc à aller voir dans ce topic quels personnages sont déjà pris sur le forum. Si tu as besoin, nous pourrons sûrement t'aider à trouver un personnage qui peut lui ressembler fortement. ;D



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Miki McApline
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 8
▌Music : J-pop J-rock K-pop



MessageSujet: Re: Miki McApline   Dim 18 Déc - 13:56

Oh ;_;. Désolée..
J'ai trouvé un autre personnage , finalement :).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Volver
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 142

Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur



Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur

MessageSujet: Re: Miki McApline   Lun 19 Déc - 18:49

Je vois qu'au final tu as décidé de ne plus jouer à Frenesis. (:

Donc alors passons aux petites modifications de la présentation.
Il y a de nombreuses fautes d'accord. Des s qui manquent et qui se retrouvent là où il ne faut pas, des accents portés disparus qui se greffent sur des mots qui n'en ont pas. Je te conseille de faire une petite relecture de ta fiche en essayant des les corriger. (; Ah oui, et fait atention aux répétitions telles que "Kyôko" 5fois en 8lignes. (:

Ensuite, un beau petit regret de voir que la moitié de ton histoire ne se concentre que sur l'avant de la naissance de Miki. Mais ce n'est pas bien grave, cela aide, ceci dit, quand même à la compréhension. Juste, si tu pouvais dire quand elle intègre les Yakuzas, précisément le gang Carnage, ça sera bien. (:

Après ces petits ajustements tu pourras être validée. ^^



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Miki McApline
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 8
▌Music : J-pop J-rock K-pop



MessageSujet: Re: Miki McApline   Mer 21 Déc - 5:57

Salut :).

Je crois avoir fini ma présentation.
Tu me tiens au courant si il y a encore des petits détails qui gêne. >.<

Au final, j'ai choisi d'être Tokyoïte parce-que être Yakuza sera trop dur pour moi, rien que pour l'histoire. Voilà :).

Bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kanon Masukawa
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 328
▌Music : FICTION ♛ BEAST
▌Quotes : A philosopher once asked, -Are we human because we gaze at the stars or do we gaze at the stars because we are human?- Pointless really. Do the stars gaze back? Now that's a question.

Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Re: Miki McApline   Jeu 22 Déc - 17:39

Alors vu que Amber s'est occupée des descriptions, je m'occupe de l'histoire (sinon pareil que Bebeurre: attention aux répétitions des prénoms -entre autre-, ça casse un peu le rythme de la narration :') )

Donc, je suppose qu'elle a arrêté le lycée pour pouvoir travailler...mais le problème je ne pense pas que "chanteuse dans la rue" lui permette de gagner décemment sa vie et encore moins de pouvoir payer un loyer ôwô De plus, il est rare d'avoir un manager lorsqu'on chante dans la rue x) Il faut peut-être lui trouver une autre activité plus régulière à côté, non ?



YOU & I. BY JU-DE ♥️ || L'art du dandinage by NAOBABO ♥️w♥️
DINDES TEAM A LA CONQUÊTE DU MONDE ♥
A v a t a r ©️ l'orangequituetout Heart
ありがとう~

N a o . a g a i n.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Miki McApline
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 8
▌Music : J-pop J-rock K-pop



MessageSujet: Re: Miki McApline   Jeu 22 Déc - 17:57

D'accord , Kanon °O°.

Je vais modifier ça. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Kanon Masukawa
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 328
▌Music : FICTION ♛ BEAST
▌Quotes : A philosopher once asked, -Are we human because we gaze at the stars or do we gaze at the stars because we are human?- Pointless really. Do the stars gaze back? Now that's a question.

Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte



Got a Secret ;
■Pseudo : T s u b a s a.
■Classe Sur Frenesis: Acolyte

MessageSujet: Re: Miki McApline   Jeu 22 Déc - 18:22

Donc je pense que tout est bon maintenant ♥ Tu es donc officiellement validé.~
Bon jeu /o/



YOU & I. BY JU-DE ♥️ || L'art du dandinage by NAOBABO ♥️w♥️
DINDES TEAM A LA CONQUÊTE DU MONDE ♥
A v a t a r ©️ l'orangequituetout Heart
ありがとう~

N a o . a g a i n.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miki McApline   

Revenir en haut Aller en bas
 

Miki McApline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Show Me Your Teeth :: Dawn Of Your New Life :: Tokyoïtes ー 東京人-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit