AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
clapotement entremêlés [LUCYFER]



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 clapotement entremêlés [LUCYFER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Ogai Ijishi

▌Petits Mensonges : 10
▌Music : I wanna fuck you like a animal — Nine Ich Nails



MessageSujet: clapotement entremêlés [LUCYFER]   Mar 20 Déc - 0:32

Une grimace, bien serrée entre les dents, l’œil plissé. Quelle mauvaise mine. Quelle mauvaise mine tenait-il là. Pourtant, malgré la douleur qui le saisissait, il essayait tout de même d'extirper son paquet de cigarette qui était bien calé au fond de la poche de son pantalon. Sous l'énervement, il écrasa la boite de carton à terre afin de l'ouvrir plus "facilement". L'homme se pencha, nouvelle grimace, puis ramassa une cigarette qu'il coinça entre ses dents. Une nouvelle épreuve se présenta : alluma ladite cigarette. Finalement, ça ne fut pas aussi compliqué que cela, mais il dût lâcher son bras ensanglanté dont il essayait péniblement de faire cesser l’hémorragie avec son bandage de fortune.
Ogai constata les dégâts, regardant sa main rougeâtre et ses vêtements tachés de son propre sang, néanmoins, il resta calme, crachant la fumée de sa cigarette avec soin. Ça le détendait, c'était reposant, la nicotine qui pénétrait en lui le relaxait. Il manquait parfois de faire tomber le bâtonnet à cancer d'entre ses lèvres, mais il le rattrapait toujours de justesse et s'appuyait de nouveau contre le mur en grognant de mécontentement. Dans son état, rester assit à côté d'un carton, adossé à des briques suintantes d'eau dans une ruelle sombre où une drôle d'odeur étouffée par la pluie qui s'abattait ce soir là assez légèrement sur la ville règne, n'était pas très conseillé.
Son sang ruisselait jusqu'aux bouches d'égouts pour aller se jeter dans les catacombes de ce quartier pourri, mais ce trajet peu commun n’intéressait pas l'ancien militaire qui était toujours concentré par son activité de détente, il ne songeait même plus à comment il en était arrivé ici, le bras blessé, les mains vides. Une affaire qui avait mal tourné, un client mécontentant sans aucun sens de l'honneur, ce qui était très important aux yeux d'Ogai, et une violente dispute éclata pour finir en conflit armé. L'homme était fort, mais seul contre tous il ne tenu pas longtemps. Il dut choisir la fuite et son égo en prit un coup. C'est lâche de fuir, mais il se rassurant en disant qu'avec toutes les fautes qu'il avait fait, ce n'est pas une de plus qui va changer grand chose, il était déjà pré-destiné à l'enfer. Dommage, il aspirait au grand repos, mais ça ne lui serait certainement pas accordé. Cette pensée le fit sourire alors qu'il triturait sa cigarette entre ses doigts, pensant que le sang avait enfin fini de s'écouler de son bras, vu qu'il avait serré son bandage assez fort pour stopper la course effrénée du liquide vital rougeâtre. Si il attrape l'enfoiré qui lui avait fait ça, il allait payer, à coup sûr. Quel sort allait-il lui réserver ? Ogai songea un peu à cela. Lui casserait-il les côtes ? Crèverait les deux yeux ? Oui, ce qu'on lui fait, l'ancien militaire le rend... En double. Ou tout simplement en pire.
Un nouveau rictus se dessina sur ses lèvres abimés qui gardait en leurs commissures des traces de sang. Son regard se leva vers le ciel. Sombre, sans étoiles. Tokyo est trop pollué pour ça. Il soupira, rabaissant ses yeux, ayant une grimace en bougeant accidentellement son bras endommagé.
Quelles conneries. Il était pas mieux là, à l'abri des intempéries à fumer sa clope, tranquille, seul ? Qui a besoin de compagnie, quand la compagnie possède son libre arbitre.
Peut-être que le paradis et l'enfer c'était la même chose finalement, en y réfléchissant bien, dans l'un ou dans l'autre on risque de toujours ressentir un manque. C'était peut-être bien qu'il soit blessé enfaite, la douleur lancinante lui prouvait qu'il était en vie, même si son humanité était morte. Elle est morte dans une explosion. Boom, rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Lucyfer S. Nine
THIS IS BLACK PARADE.
THIS IS BLACK PARADE.

▌Petits Mensonges : 18

Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis:



Got a Secret ;
■Pseudo :
■Classe Sur Frenesis:

MessageSujet: Re: clapotement entremêlés [LUCYFER]   Mar 20 Déc - 2:16


« Lucyfer. As-tu peur de la mort ? » La jeune femme soupira, et tout en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille, répondit froidement. « Je la côtoie tous les jours. Je la cause aussi parfois. La seule chose qui m’effraie. C’est de me dire qu’elle viendra, et me loupera. Je n’ai pas peur de la mort. C’est de la souffrance, que j’ai peur. » Lucyfer quitta la table, ou se trouvait un ami de son école de médecine. Et lui esquissa un léger sourire avant de partir de la pièce. Elle n’avait pas du tout peur de la mort. Ni même de la personne qui la causera. Lucyfer donne la mort à des gens, elle ne calcule plus le nombre de mort. Elle sauve des gens de la mort. Elle empêche des gens d’y succomber, ou bien-même de la donner. La mort est son quotidien. Alors elle ne peut pas avoir peur de ce avec quoi elle vie. La seule chose qui lui fait véritablement peur, c’est la souffrance. Mourir doucement, lentement. Souffrant chaque seconde avant la mort, avant que vos organes ne lâchent prises. C’est ça, qui l’effraye.

Lucyfer saisit son casque et le déposa rapidement sur ses oreilles, baillant de façon à presque s’en casser la mâchoire. Elle commençait alors à marcher passant entre quelques personnes certains pressés, d’autres lentes. Elle glissa alors sa main dans sa poche pour en sortir un briquet blanc à rayures bleus et un paquet de cigarette. Lucyfer porta une de ses drogues à ses lèvres puis l’alluma, pour ensuite recracher en entre-ouvrant la bouche cette fumée meurtrière. Aujourd’hui, elle avait manqué un de ses cours de médecine. Certes ces derniers sont d’une importance primordiale, mais mon dieu qu’ils sont ennuyeux. Lucyfer se perdit alors dans ses pensées, baillant une fois de plus. Elle chantonnait pour éviter de se donner mal au crâne avec de telles conneries. La demoiselle porta alors les yeux vers ses pieds pour faire attention ou elle posait les pieds. Mais, fut interpeler par un liquide rougeâtre qui s’écoulait vers les bouches d’égout. Il n’y avait personne d’autre appart elle dans la ruelle.

Lucyfer s’arrêta alors devant la bouche d’égout, et s’abaissa au sol pour plonger doucement le doigt avec hésitation dans la mare de sang au sol. Elle cligna fortement des yeux avant d’essuyez son doigt ensanglanté sur son tee-shirt marin. Levant les yeux vers la source de l’écoulement. Tombant sur un homme salement amoché. Elle porta alors ses mains à son casque le faisant tomber sur son cou le long de sa chevelure brune. La plupart des gens normaux seraient partis en courant, par la peur surement. Et d’autre l’aurait approché pour lui venir en aide. Lucyfer faisait partie de la seconde partie de la population. Ceux qui se sentent obligé d’aidés les autres, malgré leur états mentaux. En effet, ce n’est pas le dédoublement de la personnalité qui aiderait énormément de gens sur terre. Au contraire, cela les rendrez plutôt fous. Lucyfer se mit alors à marcher vers le jeune homme d’un pas assuré. Posant ses genoux au sol, dans la mare de sang, à côté du jeune homme. « Je… » Elle soupira rapidement avant de plongé son regard dans celui du jeune homme, tout en glissant sa main le long de son tee-shirt. Ou elle déchira un long morceau de tissu. « Je ne veux même pas savoir ce qu’il vous est arrivé. Mais, laisser moi regardé ça. S’il vous plaît. » Elle n’attendit même pas sa réponse qu’elle avait déjà enlevé le morceau de tissu ensanglanté de son bras. Pour mieux voir la blessure. Elle grinça des dents, mais lui offrit un sourire radieux. Comme pour le rassuré. « Hum. Je vais remplacer votre pansement de luxe par ce morceau de tissu. Il est sera déjà plus propre que ce dernier. *jetant au sol le tissu pourpre* L’hémorragie s’est arrêtez. Mais il faut absolument recoudre tout ça ! » Lucyfer avait ce sourire joyeux sur les lèvres. Vous savez, ce que l’on a pour rassurer les autres. Pour leur montré qu’on est là, et qu’on ne les laissera pas tout seul.

- désolée des fautes.. ;_; ! il est tard, et je suis un peu fatiguée o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Ogai Ijishi

▌Petits Mensonges : 10
▌Music : I wanna fuck you like a animal — Nine Ich Nails



MessageSujet: Re: clapotement entremêlés [LUCYFER]   Dim 8 Jan - 1:25

« Je… »

Tu ? ... Hein ? L'homme ouvrit un œil, relâchant légèrement la pression de ses dents sur sa cigarette comme si cela allait l'aider à mieux observer le spécimen humain qui s'était rapproché de lui. Une jeune fille. Ogai n'était pas en mesure de situer son âge, il avait perdu toute notion du temps en ce qui concerne le physique d'autrui. Il en conclu donc qu'elle ne devait pas avoir plus de la majorité vu comment la demoiselle était menue et petite. De toute façon, par rapport à lui, tout le monde était petit. Surtout les filles.

« Je ne veux même pas savoir ce qu’il vous est arrivé. Mais, laisser moi regardé ça. S’il vous plaît. »

Il voulu entrouvrir ses lèvres que l'inconnue déchira un bout de son t-shirt, extirpant à l'ancien militaire un sourire appréciateur. Qui a t-il de mal à apprécier les bonnes choses de la vie ? Et puis dans l'état qu'il était pourquoi lui reprocherait-on ça ?
Alors il ne dit rien et se laissa docilement faire, trop fatigué par la perte de son sang pour agir comme un fauve blessé. L'homme grimaça seulement quand la fillette retira son bandage de fortune qui avait désormais perdu sa couleur verte d’antan.
C'était bien que la petite ne soit pas curieuse, parce que tout homme secret qui se respecte a une sainte horreur des gamines curieuses. Ça braille, ça pose des tonnes de questions, ça couine quand on les frappes pour les remettre à leur place... Une source d’ennuis. De plus, il préférait le silence, le calme. C'est mieux pour ses nerfs sensibles qui se brisait malheureusement très souvent. On ne l'appelle pas Redrum pour rien.
Cette adolescente n'avait pas idée de ce qu'elle faisait, oh non. Aider un meurtrier, un fou, un psychopathe... Si elle avait su, elle aurait certainement rebrousser le chemin. Ou pas ? Certaines minettes sont en besoin d'aventures, besoin de ressentir l’excitation que procure le genre "bad boy". Le genre d'Ogai. Mais ça court pas les rues ces donzelles là. Le genre humain à peur de ce qui dérange, peur de voir ses petites habitudes chamboulées.

« Hum. Je vais remplacer votre pansement de luxe par ce morceau de tissu. Il est sera déjà plus propre que ce dernier. *jetant au sol le tissu pourpre* L’hémorragie s’est arrêtez. Mais il faut absolument recoudre tout ça ! »

Il avait fini par ouvrir ses deux yeux afin d'observer la jeune fille pour mieux la détailler du regard. De haut en bas, de long en large. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas vu une adolescente d'aussi près. En temps normale elles sont trop intimidées par lui et sa carrure de soldat.
En plus elle lui souriait. Pourquoi ? Sa situation était risible ? Son état était drôle ? Il plissa les yeux, affinant son regard ambré planté dans les mirettes de la fillette et fit glisser sa cigarette vers la droite.

« Qu'il y a-t-il ? »

Sourcils froncés, il avait un air suspicieux, presque agressif, pourtant sa voix avait gardé un ton monotone, neutre. N'étant pas très calé sur les bons sentiments il ne comprit pas que ce sourire n'était qu'une touche de chaleur, un bien précieux, très précieux qu'il faut en général rendre. Elle aurait put le laisser crever, cette gamine, mais elle décida de lui porter secours par pure bonté. Et ça Ogai ne le captait pas, trop obnubilé par sa folie. Pourtant il devrait en être plutôt heureux, mais il ne connait pas cet état d'esprit, il a oublié. Il a oublié qu'est-ce que ça fait d'être heureux.

[Désolée, je me suis strictement pas relue D8 /out of time]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: clapotement entremêlés [LUCYFER]   

Revenir en haut Aller en bas
 

clapotement entremêlés [LUCYFER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: R o p p o n g i ー 六本木-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit