AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Follow us. We're so cool.



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 Follow us. We're so cool.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Volver
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 142

Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur



Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur

MessageSujet: Follow us. We're so cool.    Mer 21 Déc - 3:46

❝Emeth qui?❞ ... ❝Hein? L'engager?❞ ... ❝Sûrement...❞ Tout a commencé à ce moment là.


11h01: Narita Airport: centre de Tokyô, arrondissement d'Abazu. «T8 - avion en provenance de Norvège - 30min de retard»
▬« Aaah...»
Un soupire parmi d'autres dans la foule de l'aéroport. Un brouhaha immuable. Dans l'attente, on pouvait entendre la conversation de chacune des personnes. L'un parlait d'un voyage au Sahara et faisant tout un discours sur les poils de chameau. Conversation à l'allure passionnante. Un autre étalait son malheur de ne pouvoir aller à Pékin durant ses vacances. C'est vrai qu'on est aussi tous déprimés de se permettre de partir à Chicago. Un malheur relatif il faut croire. Une ordre de gens toujours plus étranges les uns que les autres. Tous parlaient, sauf une irréductible jeune fille. Amber Uriel Shina, qui d'autre?

Cela faisait déjà 20minutes que la jeune fille patientait à cause l'arrivée de l'avion en provenance de Norvège. Attendait-elle un membre de sa famille ou un ami? Non, juste un parfait inconnu. Aujourd'hui, elle allait servir de guide touristique à un certain Emeth Striker, l'inconnu en question. Anguille sous roche évidemment. Le but véritable de ce petit voyage était tout autre. Un recrutement dans Karneval masqué en visite. Tordu non? Une petite mascarade organisée.



11h35: Narita Airport: centre de Tokyo, arrondissement d'Abazu. «T8 - avion en provenance de Norvège - arrivé»

Une foule de voyageurs sortirent, foulant le sol de Tokyo pour la première fois pour certains. Aux aguets, Amber scrutait du regard tous les passagers. Cible trouvée, action réaction. Elle s'avança vers la personne en question et l'accosta sans une once de timidité et froidement.

▬« Emeth Striker? Bienvenu à Tokyo. Je serai votre guide pour la semaine. Vous devez être fatigué de votre voyage, que diriez-vous d'un petit café pour se remettre d'aplomb et discuter du programme d'aujourd'hui? Une voiture nous attend dehors. »

Un monologue apprit par cœur et récité sans hésitation. Littéralement, un robot humain. Peaufinant la crédibilité de sa couverture, la jeune fille prit soin de prendre le plus de bagages possibles et partit en direction de la sortie, laissant le nouvel arrivant derrière elle.



12h27: Cat's eyes: centre de Tokyo, arrondissement de Roppongi. «T8 - avion en provenance de Norvège - arrivé»

▬« 2cafés et un verre pour monsieur je vous prie. »

Installée à l'écart des autres tables, Amber avait emmené le norvégien en cet endroit, plutôt à l'écart de la zone touristique pourtant. Lieu discret, il n'est fréquenté la plupart du temps que par des habitués. Chose qui arrangeait bien les affaires de la jeune fille. Elle restait muette, voir sourde, évitant au maximum de satisfaire les potentielles interrogations de son compagnon actuel. Celle-ci posa tout naturellement ses coudes sur la table, bras à la verticale afin de soutenir sa tête. Son regard vide se posa alors sur Emeth.

▬« Bien... Aujourd'hui il n'y aura pas de programme de prévu, si ce n'est qu'une bonne discussion avec vous. Je ne vais pas y aller par 4chemins. Connaissez-vous CIRCUS? C'est une organisation dangereuse qui se développe et qui prend énormément d'ampleur à Tokyo. Peut-être que ceci a pu atteindre vos oreilles en Norvège? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Emeth Strikër
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 7



MessageSujet: Re: Follow us. We're so cool.    Jeu 22 Déc - 6:23

J’étais parfaitement dissimulé, là, allongé dans les fourrés sur le bord de l’autoroute. Invisible à ses yeux je l’avais en joue, la lunette grossissante de mon SVD cherchant le casque de ce putain d’américain. Impossible cependant de lui exploser le crane, le canon de mon fusil toujours indécis. Il n’y avait pourtant pas de vent… Non, mes mains, ce sont elles qui merdent. Avant que ma cible ne progresse trop sur l’asphalte j’arrache le rabat d’une de mes poches pour en sortir mon dopant. Nouant rapidement un élastique autour de mon bras à l’aide de mes dents je pique une veine bien visible. Le poing encore serré je retire le garrot, envoyant la seringue sur le bas-côté chacun des muscles de mon corps se crispe alors qu’une vive chaleur envahit progressivement mon corps tout entier. Le cerveau empreint de diazépam je secoue la tête et cligne des yeux pour me reprendre. L’atmosphère s’allège et la fraicheur du sol m’importe alors très peu mais un bourdonnement vient embrouiller mon ouïe mais peu m’en importe. De nouveau en chasse de mon gibier j’attends la mise au point du zoom pour l’arracher à la vie. «Petit, petit pe- ?!» A l’instant même ou mon doigt jauge la résistance de la détente une main m’attrape par le col et me retourne. Là, un grand flash, une lumière intense qui trompe ma vision et la voile d’un linceul agressif. Je me concentre alors sur mes oreilles, encore ce bourdonnement latent, et il s’intensifie.

Alors que je recouvre la vue la réalité qui apparait à mes yeux est alors totalement différente de celle dans laquelle j’étais quelques instants plus tôt. Cependant le brouhaha est toujours présent à mes oreilles, je retire alors mon casque et le calme revient étrangement. Face à moi une jeune femme blonde en uniforme. Souriante, elle me propose un sachet de biscuits. «Monsieur, thé, café, jus d’orange ?»

Emeth attrapa alors le paquet de cacahuètes et relâcha l’emprise de ses doigts crispés sur son joystick. «Hmm ça ira…» A l’écran, sa dépouille gisant dans une marre de sang. Le volume surélevé du casque laissa parvenir faiblement à ses oreilles «Les américains remportent la victoire !». *Jeu de merde, mériteraient que je leur pisse dessus... Tiens, en parlant d’urine…* Emeth se leva tranquillement avant d’emprunter l’allée centrale en direction des commodités. De part et d’autre des rangées de sièges parfaitement alignés plongées dans le calme. Le règne des valeurs sociales et éthiques, le même qu’on voulait pour les hommes, pour mieux les contrôler. Fort de ces réflexions sur le chemin du soulagement le jeune homme ouvrit promptement la porte des toilettes. C’est au même moment que décida de sortir de sa cabine un membre de l’équipage qui fût bien surpris de voir arriver violemment vers lui le métal. Le choc se fit dans le silence et Emeth l’aurait presque négligé s’il n’avait pas entendu un second bruit, celui de l’homme tombé de l’autre coté du mur, assommé par sa maladresse. Dans le feu de l’action ; on parle bien du relâchement de sa vessie ; il ne lui parut alors pas louche.

Poussant la porte pour regagner son siège il y trouva plus de résistance que quand il était entré. Jetant un œil sur le côté il aperçut dépasser du rideau les pieds de l’homme évanoui. Quelque peu moins soulagé les idées fusaient dans sa tête. Et si c’était le copilote ? Et si quelqu’un le découvrait là, il ferait le lien, et alors Emeth aurait des problèmes. Il ne lui fallut pas beaucoup plus de temps pour prendre sa décision, il fallait le cacher. Jetant un regard vers les passagers il constata que les premiers rangs étaient vides et que les hôtesses étaient occupées à distribuer nourriture et boissons. Attrapant par la jambe le stewart il traina difficilement son corps jusque dans l’étroit cabinet avant de refermer la porte. Il réajusta sa casquette pour dissimuler la bosse qui s’était déjà formée sur son front et le mit en scène, assis sur les chiottes. Prenant un pas de recul Emeth le considéra un instant avant de prendre un air satisfait les mains sur les hanches. Sortant à nouveau de la petite pièce il fouilla dans sa poche avant de sortir un élastique qu’il accrocha au verrou intérieur de la porte. Il la referma ensuite en tirant sur le fil, la verrouillant de l’intérieur par la même. Pas complètement rassuré Emeth regagna son siège avant d’apercevoir au fond de l’allée s’allumer en vert les lettres « Landing ». L’avion sur le tarmac, il était le premier levé et se dirigea vers la porte. Avant que la totalité de l’équipage ne se réunisse il sortit de l’appareil en catimini. L’air de rien il sifflotait dans le couloir en direction de la sortie.

Etrangement ses pas se faisaient plus longs et plus rapides à mesure qu’il s’éloignait. Il était arrivé à Tokyo. Allant chercher ses bagages Emeth fixa l’immense horloge au centre du hall : près de onze heures et demi. L’avion était en retard, il avait rendez-vous avec une sorte de guide. D’ailleurs c’était elle qui s’avançait vers lui. Une petite femme brune aux yeux bleus, le visage fin. Elle récita alors ce qu’Emeth prit pour un «Bienvenue» sans plus s’attarder sur son par-cœur. Elle se dirigea alors vers la sortie, suivie du jeune homme. Quelques kilomètres plus loin et une heure d’un silence immuable ils s’étaient retrouvés autour d’une table, un café apporté devant eux. Qu’est-ce qu’il allait bien faire de ça ? Il n’aimait pas le café. Elle ouvrit alors la bouche pour amorcer le dialogue. «Circus ? Hmm je n’en sais pas plus que ce que vous m’en avez dit, un rapport avec mes petites vacances ?» Emeth regardait la jeune femme dans les yeux pour capter son attention alors qu’il noyait peu à peu son café dans une montagne de sucre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Follow us. We're so cool.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: R o p p o n g i ー 六本木 :: Cat's Eye ー キャッツ・アイ-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com