AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
« Dream in a pragmatic way. »



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~

Partagez | 
 

 « Dream in a pragmatic way. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
April Kayley
THIS IS BLACK PARADE.
THIS IS BLACK PARADE.

▌Petits Mensonges : 35
▌Music : Just In Love ☼ Coming Back Down
▌Quotes : « All I can see is your eyes. »

Got a Secret ;
■Pseudo : Nevertheless
■Classe Sur Frenesis: Stalker



Got a Secret ;
■Pseudo : Nevertheless
■Classe Sur Frenesis: Stalker

MessageSujet: « Dream in a pragmatic way. »   Dim 10 Juil - 16:07


Be aware of your own shadow...




Jack of all trades


F e a t : Yatabe Noa. ( Para-sol )
NOM - Kayley
PRÉNOM - April
ÂGE - 17 ans
DATE DE NAISSANCE - 23 Décembre
PROFESSION - Lycéenne, se préparant pour le concours de - 東京大学 - Todai; Idol à mi-temps.
QUARTIER DE RÉSIDENCE - Shibuya ( 渋谷区 )
GROUPE - Circus

Gawd. No comment





The Geek Inside

PSEUDO - Miny, Heavy
ÂGE - 15 ans
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? - Partenariat avec The Other Side ♥
DES SUGGESTIONS ? - Aucune, j'adore. ♥
LE CODE - {KANONISED}

Master of none


VOTRE AVATAR SUR FRENESIS
PSEUDO - Nevertheless
CLASSE - Stalker
ARME - Epée

PRESQUE MOI -
Je sais parfaitement que tu n'existes pas, que tu n'es que l'objet de mon imagination. Et pourtant, tu es si parfait, si beau, comme je t'aime... Tes longs cheveux bruns en pagaille, tes yeux d'ambres que je ne peux m'empêcher de fixer à chaque fois que je me connecte, cet air si dur que je t'ai donné et que je ne regrette pas... Je suis tombée amoureuse d'un homme fictif, né de ma main – ou plutôt ma souris – et que jamais je ne rencontrerai. Il est mature, bien bâti, chevalier. Je ne pourrais pas décrire ses vêtements, étant donné que je ne cesse d'acheter des nouvelles tenues dès que j'ai des sous. Généralement, je lui fais porter du bleu, mais rien qui puisse lui cacher son splendide visage. Allez savoir pourquoi j'ai fais un homme – surtout si c'est pour tomber amoureuse – mais j'adore mon avatar.





Knows about everything but understands nothing.



A generalist rather than a specialist

- Tu seras la fierté de la famille!
Haha, je vois. Superbe l'avenir dis-moi.


Elle rigole, sourit, est sociable. Elle est studieuse, appliquée, intelligente. Elle est ambitieuse, douée, réfléchie. Oh, quelle belle enfant. Elle aura un radieux avenir, un bon métier, une carrière prometteuse. Elle est déjà connue sous le nom de « Meru-chan » par tout les jeunes, peut se payer son propre appartement, quelle enfant mature! Elle touche un peu à tout, même si elle n'a pas de talents plus particuliers que d'autres.

« I'm the Jack of all trades. »

Bien, c'est sympathique tout cela. Mais ce n'est qu'une façade. J'ai mes défauts, mes problèmes, ma vie n'est pas rose. Je ne peux pas toujours payer pleinement le loyer, je dois économiser pour la fac, j'ai parfois des grandes baisses de succès, je dois toujours trouver des nouvelles chansons... Je ne me plains de ma vie, elle est plutôt intéressante. Mais entre le gang, le boulot et les cours, j'ai énormément de mal à m'y retrouver. Je n'ai jamais le temps de souffler, de me poser. Je ne le montre pas évidemment, je prétends n'avoir aucun problème pour n'inquiéter personne – qui s'en soucierait. Mais il m'arrive d'en avoir marre et de pleurer seule dans mon appartement, des fois. Dans ces moments-là, je mets les écouteurs et le son à fond. J'écoute la première musique qui passe sur mon portable, et je me laisse aller dans le monde de la mélodie. Je garde près de moi mon MP4, pour ne jamais oublier ce jour.

« Apprentice of everything, master of none. »

Au lycée, on m'adule plus qu'autre chose. Mes vrais amis, je peux les compter sur les doigts de la main. Ces derniers, je leur accorde ma pleine confiance et me montre sous mon plus beau jour pour eux. Aux yeux des autres, je peux souvent paraître assez égocentrique, voir imbue de moi-même. Certains disent que c'est mon statut d'idol qui me confère une telle assurance, d'autres disent que c'est uniquement de la vanité. Je n'y prête pas attention, j'ai déjà trop de problèmes comme cela. De plus, si je me traumatise l'esprit pour deux-trois remarques, comment pourrais-je gérer les médias et les scoops qu'on m'attribue souvent? Au niveau de mes résultats scolaires, c'est tout simplement bon. Pas nul, pas excellent, juste bon. Je me contente d'avoir des assez bonnes notes en tout, ce qui peut me suffit pour passer à Todai. Je n'ai pas de spécialités, ou quoique ce soit. Je ne suis pas plus créative, motivée, ou douée que quelqu'un d'autre. Je me contente juste d'être studieuse, et dans les normes.

« You aim for everything, but hit nothing. »

Je suis ambitieuse, pour ne pas dire énormément. Mais premièrement, c'est parce que j'ai pleinement conscience de mes capacités, et je connais mes limites. Deuxièmement, c'est aussi parce que je suis terre-à-terre. Je ne me réfugie pas dans des illusions – Frenesis exceptée – ou autres conneries du genre. Je veux dire, les rêves, c'est bien, mais il faut que ça reste dans ta chambre. Si tu rêvasses trop dans la réalité, tu peux tomber de très haut. Alors je me contente de marcher sur le sol, sans me laisser aller, que ce soit dans mon gang ou dans mon travail. Parfois, cela me donne un côté hautain. Ce n'est, bien entendu, pas volontaire. Je veux dire, je suis parfois dure avec mes mots, mais c'est uniquement parce que c'est la vérité – ou du moins à mes yeux. N'allez pas croire que je suis snob ou quoique ce soit, ce n'est vraiment pas voulu.

« Who chases two jackrabbits catches none. »

Vous demanderez-vous, qu'est-ce qu'une adolescente comme moi fait dans un gang réputé pour être terroriste? Et bien, la raison est simple. Vous savez parfaitement ce qu'est une crise d'adolescence, quand tous nous énervent, que nos parents nous sortent par les yeux, qu'on se sent étrangement seul, qu'on a envie de jouer avec le feu. Et bien, mon adhésion au gang est parti de cela. J'avais envie, ne serait-ce qu'une fois dans ma vie, de choisir ma destinée. Me rebeller contre l'opinion de mes parents, de me libérer des obligations de mon boulot. Alors, grâce – ou plutôt à cause – de quelqu'un, j'ai rejoint Circus. Si les moyens étaient radicaux et sans-pitié, ce n'était pas pour autant que cela me déplaisait. J'aimais – et aujourd'hui encore – leurs idéaux, oeil pour oeil et dent pour dent. J'ai peut-être l'air douce, innocente, mais je suis assez corrompue de l'intérieur. Assez pour comprendre qu'il faut savoir faire des sacrifices, et assez pour me dire des innocents de temps en temps, ce n'est pas si mal si cela permet d'instaurer un règne par la peur. Et puis, mieux vaut choisir le côté que l'on croit gagnant, non?

« Goes for ten, done with nothing. »

A force de courir deux lièvres à la fois, les séquelles se font sentir. Je suis constamment exténuée, mon existence sonne fausse, j'ai l'impression de me perdre dans un néant de responsabilités. Je me réfugie dans la musique, qui me fait irrémédiablement penser à mon travail, ce qui me pousse à chercher des paroles à mes chansons. Je n'ai même plus le temps d'aller voir mes amis, que je fais passer après Frenesis. C'est peut-être bien d'ailleurs le seul loisir que j'arrive encore à me permettre. J'ai aussi entendu mes supérieurs parler d'un projet appelé « Players Killers ». Ca a l'air intéressant, évidemment. Mais je pense que pour en faire partie, il faut que je monte en grade. Et j'ai encore du chemin, étant donné que je suis très récente. Il n'empêche que Circus me plaît énormément comme organisation, malgré sa noirceur. Je ne peux d'ailleurs m'empêcher d'utiliser tout mes talents d'actrice pour cacher mes grimaces, lorsque mes camarades en disent du mal. Ils ne comprennent juste pas, ils sont trop obnubilés par le danger que les médias mettent en avant, et ne cherchent pas à comprendre leurs objectifs. De plus, certains des membres sont vraiment adorables et méritent d'être rencontrés.


INDISCRÉTIONS



DIRTY LITTLE SECRET - Elle est membre des Circus, et pour gagner leur confiance, elle a tuée sa meilleure amie de sang-froid.
SEXUAL ORIENTATION - Hétérosexuelle.
PROJECT - Avoir le diplôme de Todai, et une grande carrière. ♪
DREAM - Réussir, de n'importe quelle façon, à se venger des Circus...
ALWAYS CLOSE - Un simple MP4. Il ne marche plus, et ne peut être réparé. Mais les souvenirs qu'y sont attachés sont précieux, et m'aide à feindre mon existence. Et pourtant, y vois-tu ces tâches brunâtres, quasiment effacées et sèches? Oh non, ce n'est pas le sang d'April... Pas le sien, du moins.
QUOTE - « Pour parvenir à ses fins, il faut savoir faire des sacrifices. »

BANG BANG: Beautiful & Dirty Rich
L'on me dit belle, l'on me dit charmante, l'on me dit ce que l'on veut... Mais tout cela n'est qu'une façade. C'est comme un masque que l'on décore, auquel on ajoute des perles, des plumes, des dessins qui reflètent ton esprit, des traces au feutre ou crayon, des confettis, des dorures. Je ne suis que le reflet de mes efforts, je me suis perdue quelque part dans mon ambition et dans l'attente des autres.

Pour moi, mon apparence est un mensonge. Je sais que mes amis aiment mes longs cheveux bleus, qui sont le résultat de multiples teintures. Ces dernières les abimant, les cassant peu à peu, les faisant souffrir comme les douleurs que je m'inflige seule. Depuis un certain temps, j'ai cessé de les couper. Flemmardise? Oh non. Juste une désagréable résolution, pour me rappeler des mes fautes et autres conneries du genre. La seule chose que je coupe, c'est ma frange. Je ne la laisserais jamais dépasser mes petits sourcils, ou même me couvrir mes yeux d'azurs. Et pourtant, un jour, je sais que je me débarrasserais de cette touffe qui m'étouffe un peu plus chaque jour. C'est juste que je ne suis pas encore prête. Et ça, on peut le lire dans mes yeux. Je peux avoir une expression déterminée, qui ne fait pas d'ailleurs très crédible sur mon visage, mais mes yeux resteront hésitants. Comme si ils étaient voilés, embrumés par un nuage, j'ai pris l'habitude de les détourner quand je fais face à quelqu'un. C'est comme une condamnation, je me souviens encore et toujours de ses iris, me fixant, me blâmant en silence pour mieux me ravager. Ce crime n'était pas mien, et j'en ai conscience. Mais j'endure ce châtiment, pour me remémorer mon impuissance ce jour-là.

Qu'en penses-tu, en me surveillant de là-haut? Je dois te paraître bien misérable, moi et ma noirceur que j'ai décidé d'assumer.

Et puis, j'observe mon corps sur la première page d'un des magazines que je viens de trouver. Ma peau est pâle, comme pour bien montrer que je passe mon temps à geeker. Même si cela est entièrement faux, étant donné qu'entre les séances photos et les études, j'ai bien du mal à trouver le temps d'aller faire une petite partie de Frenesis. Mais à me voir, l'on ne pourrait pas deviner les heures perdues à aller gagner de l'expérience, ou à tuer des monstres pour augmenter de niveau. Je peux me vanter d'avoir une taille fine – qui bien évidemment cache un régime draconien – et de langues jambes. Pour une japonaise, on m'a souvent dit que j'étais assez grande. 1M70, ce qui est pour moi la taille juste, je n'en fais pas un complexe et l'apprécie à sa valeur. Généralement, je préfère les jupes et les robes aux pantalons et shorts, je me sens plus à l'aise. Niveau haut, c'est mon sponsor qui finance et qui me dicte quoi mettre, alors je suis souvent la mode, malgré moi. Il est très rare que je choisisse mon apparence, en fait.

Seuls mes cheveux m'appartiennent réellement, maintenant que tu n'es plus là. Cela semble si bête à dire, et pourtant si vrai. Même mon regard fuyant est tien. Et là, tu dois bien rire de moi et ma sottise... Seulement, jamais plus je ne pleurerai. Mon sourire ne quittera plus mon visage, crois-moi bien.




Dernière édition par April Kayley le Lun 11 Juil - 21:21, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
April Kayley
THIS IS BLACK PARADE.
THIS IS BLACK PARADE.

▌Petits Mensonges : 35
▌Music : Just In Love ☼ Coming Back Down
▌Quotes : « All I can see is your eyes. »

Got a Secret ;
■Pseudo : Nevertheless
■Classe Sur Frenesis: Stalker



Got a Secret ;
■Pseudo : Nevertheless
■Classe Sur Frenesis: Stalker

MessageSujet: Re: « Dream in a pragmatic way. »   Dim 10 Juil - 16:09


Popped My Heart On My Bubble Dreams...



The Story Of Morning Glory




« I'm the Jack of all trades, master of none. »
April était un stéréotype de l'enfant heureux. Née aux états-unis un jour froid de Décembre, la petite avait été choyée et dorlotée par ses géniteurs. Elle se rappelle encore aujourd'hui qu'ils étaient vraiment heureux d'avoir une fille, car un garçon pose apparemment trop de « problèmes ». Durant les 5 ans qu'elle a passée là-bas, elle ne s'est jamais plaint une seule fois de sa vie. Ses parents étaient un couple soudés, son père travaillait comme homme d'affaire, et sa mère était une écrivaine de renommée. A l'école maternelle, April se vantait souvent de sa famille, quitte à blesser ceux qui n'avaient pas autant de chance qu'elle. C'était des années d'insouciances, empreintes de candeur. Et elle regrettera pour toujours ces années de bonheurs, qu'elle ne savait pas unique. Si elle avait sue, elle en aurait profité, comme elle n'a pas pu le faire à l'époque.
***
Qu'est-ce que je fais? Qu'est-ce que j'ai fais? Pourquoi suis-je encore vivante, alors que toi, tu es... Tu m'as laissée derrière, comme l'on se débarrasse d'un objet inconvénient. Je te respectais, tu sais. Mais tu m'as quittée, comme si mes sentiments n'étaient pas réciproques. Quand je vois ton visage, ton sourire, je ne peux m'empêcher de me blâmer. Mes larmes roulent sur mes joues, inévitablement. Le cutter me glisse des doigts, mon sang se perd sur la moquette de mon appartement, je me dépéris adossée à la fenêtre. Mon regard se tourne vers le ciel, comme pour y chercher un réconfort que plus jamais tu ne me donneras. Mes paupières se ferment, dans le silence qui me condamne. La blessure me brûle, mais pas assez pour effacer mes larmes. Mes souvenirs s'embrouillent, et dans la vague de regret qui m'envahit, seule ton expression ce jour-là me revient. Ton regard si distinct, qui me maudissait en silence. Tu n'avais rien fait. Tu me montrais le MP4 du doigt, et me faisait signe d'écouter la musique que tu m'avais conseillé. Je l'avais fait. J'avais mis le son à fond, pour essayer d'échapper à tes paroles inaudibles. Mais ton regard me suivait. Tes lèvres m'attiraient. Cependant, je n'avais plus aucun droit de te retenir. Dans une dernière embrassade, je chuchotais une phrase que je n'entendais pas, mais qu'il avait comprise; « Je te fais mes adieux ». Je me retirais ensuite, le laissant en proie à ses chasseurs. Le coup de feu retentit, la pluie nettoya le sang sur ma joue, mais les marques restèrent à jamais sur mon lecteur de musique. Tout comme ton expression, lorsque je tu m'avais laissée quitter tes mains, et que notre histoire avait pris fin. Je me sentais si noire, à ce moment précis.
***
Après 5 ans de vie aux States, les parents d'April avaient décidés d'aller goûter aux saveurs orientales du Japon. Allez savoir pourquoi ce pays, parmi tout ceux d'Asie, mais cela semblaient les tenter. Elle ne s'y était pas opposée, car quand on est jeune, on a moins de réticence à commencer une nouvelle vie. Elle avait donc appris les bases du japonais, avec du mal.

Elle avait maintenant dix-sept ans, et était une japonaise dans les normes. Aux détails près qu'elle se teignait les cheveux, qu'elle était une idole, qu'elle faisait partie d'un gang et qu'elle était une meurtrière. Ça fait beaucoup à appréhender, non? Alors laissez-moi vous expliquer par ordre.

En arrivant à Tokyo, elle fut charmée par la ville que c'était. Une ville qui jamais ne dormait, où les différences était bel et bien visibles. Le seul souci, c'était que ses cheveux blonds et ses yeux bleus lui donnaient le titre « d'étrangère ». A l'école, soit elle était mise à l'écart, soit elle était adulait pour un trait qu'elle n'a pas choisie. A son entrée au lycée, elle a décidée de se teindre les cheveux en bleus. Et c'est en grande partie ce qui a contribué à son repérage en tant qu'idole...

La lycéenne qu'est April est une adolescente connue de la majeure partie du Japon. Non, elle n'est pas la descendante d'un riche industriel ou d'un acteur, et elle n'est pas non plus une prodige qui a eu le diplôme de Todai à 14 ans. C'est juste qu'elle est une idole, étoile montante et prometteuse. Ces signatures sont ses longs cheveux et yeux bleus, et le mp4 qui figure dans toutes ses apparitions, que ce soit sur scène, dans des conférences ou des clips. Ce dernier suscite énormément l'intérêt des fans et journalistes, qui se demandent tous si c'est bien du sang dessus. « Meru-chan », de son pseudonyme, répond toujours par des paroles plus énigmatiques les unes que les autres. En parlant d'énigmes... Avez-vous déjà écouté ses chansons? Peut-être, oui. Quand on écoute, on aime, on aime pas, question de goût. Mais quand on y prête réellement attention, on a l'impression de comprendre des messages cachés derrière cette chanson. Enfin, « on »... Seules une poignée de personnes sont destinées à comprendre, et celles-ci sont membres de Circus. Il est possible que les policiers, ou que « Karneval » est compris, bien évidemment. Seulement, qui pourrait croire que tant de noirceur se cache derrière les phrases d'une simple ballade? Personne de sensé, en tout cas. Elle sert donc d'intermédiaire, marchant sur un fil qui peut briser à tout moment. Elle connaissait pourtant les risques...

Encore et toujours ses yeux... S'il n'était pas mort, jamais April n'aurait été meurtrière. Oh, elle ne l'a pas tuée. Elle a juste assistée à son meurtre, sans rien dire. Elle savait parfaitement qu'il allait mourir. Elle était dans ses bras, et les chiens de Circus pointaient leur viseur sur la tête à son petit ami. Elle n'avait pas envie de partir, mais elle ne voulait pas mourir. Il lui avait donc dit de mettre le MP4 à fond, et de fermer les yeux. Elle l'avait écoutée, mais elle n'avait pas fermé les yeux. Elle l'avait regardé jusqu'à la fin, pour être sûr de pouvoir regretter sa lâcheté, pour mieux se blesser. Elle n'avait pas détourné le regard, lorsque la balle lui avait traversé le crâne dans une grande éclaboussure de sang. Pas même elle n'eut un battement de cils lorsque le liquide chaud se colla à sa peau. Elle fixa son corps inerte tombant au sol, et l'expression impassible sur le visage des meurtriers. Puis, en jetant un coup d'oeil à son MP4 tâché, elle comprit qu'il était cassé. Qu'elle ne pouvait plus le réparer. Que plus jamais elle ne pourrait écouter la musique. Et qu'elle ne pourrait plus partager ses écouteurs avec « Lui ». Tout en réalisant cela, ses larmes coulaient à flots, dans un silence religieux que seuls les clapotements de la pluie s'écrasant au sol venaient briser. Puis, elle entendit un bruit métallique sur l'arrière de son crâne.

« Si je rejoins les Circus, vous m'épargnez? »

Elle avait prononcé cette phrase dans un murmure. Elle ne voulait pas gâcher sa vie, et mourir avec lui. Elle voulait vivre pour lui, en empruntant le seul chemin qui lui restait. Alors, quand les hommes l'avaient emmenés, elle n'avait rien dit. Elle ne savait pas si elle allait survivre. Peut-être allait-il l'emmener ailleurs, car les gens affluaient attirés par le bruit du coup de feu, pour ensuite la faire disparaître. Ou peut-être allaient-ils la laisser les rejoindre, sachant qu'elle serait surveillée et indigne de confiance. Elle serait un pion, dont ils essayeraient de se débarrasser constamment. Ils voudraient qu'elle prouve sa loyauté en tuant un être proche. Oh, elle pouvait bien s'occuper de ses parents ou ses amis. Car, comparé à son petit ami qu'elle avait perdue, ils n'étaient rien. Mais il ne fallait pas qu'elle s'emballe, et il était inutile de faire plus de victimes que nécessaire.

Mais faute de constater qu'elle avait parfaitement raison. Ils avaient décidés de l'accepter, certes. Sa renommée pouvait être un atout, ils avaient dit, ou quelque chose comme cela. Mais elle devait tuer un proche, pour leur prouver sa détermination. Alors le lendemain, accompagné d'un membre pour prouver sa « bonne foi », elle avait proposée une sortie à sa meilleure amie. Cela faisait longtemps, qu'elle l'avait vu. Après tout, cette dernière aimait le petit ami d'April, et elle ne voulait pas de malaises. Donc, tout en discutant et radotant, l'idole avait conduit la pauvre fille dans une ruelle. Son accompagnateur bloqua l'entrée, pour être sûr qu'aucun témoin ne passe, et lui lança un regard qui signifiait tout. Elle prit son courage à deux mains, des larmes coulant déjà de ses yeux. Sa meilleure amie, qui commençait à s'inquiéter, lui demanda avec gentilesse ce qu'il se passait.

« Désolée. »
Avec toute la maigre force qu'elle avait, April lui enfonça profondément un poignard dans l'abdomen. Elle se retira ensuite, en voyant l'expression effroyable de sa victime. Cette dernière agonisa dans des cris atroces pendant deux longues minutes, avant de rendre l'âme. La nouvelle membre des Circus se souviendra de son visage à vie. Ces yeux révulsés de sang, sa bouche grande ouverte, son teint si blême et le regard qui traduisait toute sa souffrance, étaient tout ce qui restait de leur amitié.Visiblement satisfait, l'homme vint aux côtés de l'idole, lui passa le manteau sur les épaules pour cacher l'hémoglobine sur les vêtements souillés, et la ramena chez elle. Elle passa le reste de la journée repliée dans un coin de son appartement, seule avec le poids de son meurtre et ses larmes qui ne s'arrêtaient pas.

Elle aurait sûrement perdue la raison, si elle ne s'était pas rappelée qu'elle l'avait fait pour son défunt amant, et qu'elle était obligée si elle voulait espérer pouvoir un le venger. De plus, elle avait atteint le point de non-retour, elle n'avait qu'à regretter maintenant.
***
C'est là la triste histoire de notre pauvre lycéenne. Elle est maintenant membre des Circus, bien qu'elle n'ait pas leur confiance. Son rôle? Transmettre des messages codés et signaux dans ses chansons. Sa vie ne tient qu'à un fil, car seul son statut d'idole la protège de tout soupçon. Mais, c'est le chemin qu'elle a choisie pour Lui. Elle garde en souvenir son MP4, ne le quittant jamais. Au fur et à mesure, elle a commencée à adhérer aux idéaux de Circus. Mais elle ne l'admettra jamais, le voyant comme une trahison à ses résolutions.

Elle a aussi découvert un jeu appelé « Frenesis ». Elle est tombée partiellement amoureuse de l'apparence de son avatar. Elle sait que c'est elle, qu'elle contrôle tout sur lui... Mais elle ne peut s'empêcher de se bercer d'illusions, pour ne pas affronter la dure réalité. C'est pour elle un peu comme une deuxième personnalité...Elle se consacre aussi aux études, pour ne jamais avoir le temps de penser. Elle sait qu'elle sera négative pour tout, en toutes circonstances.

C'est aujourd'hui la vie d'April. Mais qui, en regardant ses prunelles d'azurs, pourrait deviner toutes les horreurs cachées derrière ce sourire qu'elle arbore tout les jours? Personne, et elle l'espère bien....




Dernière édition par April Kayley le Lun 11 Juil - 21:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Molly Sagasaki
HIGH, HIGH, TOUCH THE SKY.
HIGH, HIGH, TOUCH THE SKY.

▌Petits Mensonges : 31

Got a Secret ;
■Pseudo : Dawn.
■Classe Sur Frenesis: Voleur.



Got a Secret ;
■Pseudo : Dawn.
■Classe Sur Frenesis: Voleur.

MessageSujet: Re: « Dream in a pragmatic way. »   Dim 10 Juil - 18:09

    Bienvenue officiellement April ! ♥️
    Jolie avatar tout mignon *__* ♥️ ! et bref, good luck pour ta fiche. (on croit toi. Heart + musique de film /sbaf )

    ( et merci de m'avoir autorisé à poster Wink ♥️ x3 )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Volver
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 142

Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur



Got a Secret ;
■Pseudo : Snow
■Classe Sur Frenesis: Voleur

MessageSujet: Re: « Dream in a pragmatic way. »   Dim 10 Juil - 18:25

Rien que parce que tu es de Circus j'vais te souhaiter la pas benvienue, nah. èwé /out/
Non sérieusement, bienvenue ici. ♥️ Fighting pour ta présentation.

Tchou. Heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
April Kayley
THIS IS BLACK PARADE.
THIS IS BLACK PARADE.

▌Petits Mensonges : 35
▌Music : Just In Love ☼ Coming Back Down
▌Quotes : « All I can see is your eyes. »

Got a Secret ;
■Pseudo : Nevertheless
■Classe Sur Frenesis: Stalker



Got a Secret ;
■Pseudo : Nevertheless
■Classe Sur Frenesis: Stalker

MessageSujet: Re: « Dream in a pragmatic way. »   Lun 11 Juil - 21:21

Merci à vous ♥
Et je poste pour dire que j'ai fini ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
June Hong Ki
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 250
▌Music : If I Die Young - Band Perry (The)
▌Quotes : ➸ Bright star, would I were stedfast as thou art- Not in lone splendour hung aloft the night And watching, with eternal lids apart, No yet still stedfast, still unchangeable, Pillow'd upon my fair love's ripening breast, To feel for ever its soft fall and swell, Awake for ever in a sweet unrest, Still, still to hear her tender-taken breath, And so live ever-or else swoon to death.

Got a Secret ;
■Pseudo : Fake
■Classe Sur Frenesis:



Got a Secret ;
■Pseudo : Fake
■Classe Sur Frenesis:

MessageSujet: Re: « Dream in a pragmatic way. »   Lun 11 Juil - 22:03

Bienvenue à toi ♥
    Notre première célébrité, notre première Circus ♪ Une fiche plutôt bien menée, avec un style clair et assez agréable à lire. Pas de faute d'orthographe conséquente et un personnage plutôt intéressant qui mène une vie bien dangereuse 8D J’espère pour toi que tu es prête à vivre sur un fil car tu es validée

Petite étoile, bienvenue dans le ciel de Tokyo !



There's a song that's inside of my soul. It's the one that I've tried to write over and over again
I'm awake in the infinite cold. But you sing to me over and over and over again. So, I lay my head back down. And I lift my hands and pray to be only yours, I pray, to be only yours, I know now you're my only hope.



Merci Ju-de pour mon ava qui roxx & mes sign's ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-liar-game.forum-actif.net


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Dream in a pragmatic way. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Dream in a pragmatic way. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Show Me Your Teeth :: Dawn Of Your New Life :: Circus ー サーカス-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com