AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FIRST EVENT ♛ BLACKOUT



 
LA V2 EST ENFIN LA..HIP HIP HIP HOURRA ♪(ノ´∀`*)ノ DE NOUVELLES SURPRISES VOUS ATTENDENT. ~
Le Deal du moment :
Carte graphique MSI – AMD Radeon RX 6800XT ...
Voir le deal
699 €

Partagez | 
 

 FIRST EVENT ♛ BLACKOUT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


H.I.M.E Corp.
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
H.I.M.E Corp.

▌Petits Mensonges : 15



FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Vide
MessageSujet: FIRST EVENT ♛ BLACKOUT   FIRST EVENT ♛ BLACKOUT EmptyDim 6 Nov - 18:50



The trip of no return
«MAYBE YOU'LL NEVER COME BACK AGAIN.»
FIRST EVENT ♛ BLACKOUT 1177od4




Fin de la mission.


C'
est avec un certain soulagement et la sensation du travail bien accompli qu’enfin vous vous apprêtez à vous déconnecter du monde virtuel pour enfin reprendre le cours normal de votre existence. Mais si ce n’était pas pour tout de suite ?

Étrangement cette déconnexion vous semble longue….très longue. Vous voyez chaque pixel du décor s’effondrer un à un jusqu’à être plonger dans le noir le plus complet. Le rêve s’est évanouit et pourtant vous ne retrouvez toujours pas votre corps d’origine bien assis au fond du siège de la cabine. Ici vous êtes seul au fond d’un abime sans lumière. Sans échappatoire possible.

Au moment où vous pensez enfin être habitué à l’obscurité ambiante, une voix, sortie de nul par, excepter peut-être du vide de ce sombre gouffre, transperce le silence.

«Mission acceptée. »

Un à un, les pixels disparus réapparaissent pour former la plus éclatante des lumières. Vous sentez comme un gouffre qui vous aspire de l'intérieur. Une force incommensurable. Mais dans tout ce silence reste l’évidence de l’incompréhension. Tout redevient noir. Le néant vous happe dans ses profondeurs. Et derrière le brouillard des ténèbres ? L'inconnu.

Le bruit de l’eau vous interpelle. Enfin vous ouvrez les yeux et votre regard se pose sur l’immensité et la magnificence du paysage. À vos côtés d’autres joueurs, tout aussi perdu que vous l’êtes. Face à vous, assise, sur une souche d’arbre, en parfaite harmonie avec la beauté du panorama, une créature semblable à une nymphe vous observe :

« Je savais que vous viendriez nobles héros, le vent me l’a annoncé il y a plusieurs lunes de cela. Il m’a dit que de lointains étrangers seraient là pour accomplir la légende des « Quatre Dieux-Loups ». Dans ma contrée, on raconte que la richesse et la gloire éternelle couronneraient ceux qui arriveraient à leur arracher de force un croc. Mais nombreux sont ceux qui ont essayé et péri après avoir été mis à l’épreuve par les quatre éléments…puisse votre destin être meilleur. »

Puis comme immatérielle, elle se disperse dans le vent à l'image d'un mirage.

Prenez garde héros car c’est peut-être un voyage sans retour…

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas


Takeshi Toriyama
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Takeshi Toriyama
WAR AS WE LIKE IT.
WAR AS WE LIKE IT.

▌Petits Mensonges : 130
▌Music : Escape The Fate ~ There's No Sympathy For The Dead
▌Quotes : Not having any souvenirs isn't that different from Death, which is just another way, another journey ~

Got a Secret ;
■Pseudo : Spade
■Classe Sur Frenesis: Blaster



Got a Secret ;
■Pseudo : Spade
■Classe Sur Frenesis: Blaster

FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Vide
MessageSujet: Re: FIRST EVENT ♛ BLACKOUT   FIRST EVENT ♛ BLACKOUT EmptyJeu 10 Nov - 13:39

Aux alentours d'une ville aux attraits quasi apocalyptiques, divers joueurs s'affairaient à faire grimper leur progression en hausse, chacun de différentes manières, groupés ou en solitaire. Satisfait de son avancée personnelle, un joueur aux ailes noires estimait en avoir fait assez pour aujourd'hui. Se tenant au plus haut point d'un bâtiment aux couleurs ternes, il observait les environs et ces autres joueurs qui semblaient à eux tous, former une gargantuesque fourmilière urbaine. Bien qu'il était fort futile de le faire, il détourna son attention de ces fourmis pour poser ses yeux sur ce ciel...Non, cette simple étendue assombrie et surplombée par cette pollution qui s'était avérée plus qu'étouffante pour cet environnement naturel qui avait déjà péri il y a longtemps de cela. Ces ténèbres gesticulantes qui avaient usurpé la place des cieux radieux depuis maintenant un long moment se reflétèrent dans son regard argenté. Certains qualifiaient toute cette histoire de sinistre ou de déplorable, tandis que d'autres disaient de cette situation irréversible qu'elle pouvait inlassablement arborer les traits de la désespérance ou de l'effroi. L'effroi ? Allons, le noir n'était en aucun cas apeurant, du moins, il s'agissait là de ce qu'il pensait. A l'instar d'un bon nombre de personnes, il se sentait plutôt à l'aise sous ce sombre tapis. Ce jeu était décidément fantastique et même plus. Une telle avancée technologique aurait très certainement fait pâlir de jalousie les ancêtres de ces jeunes descendants qui eux, avaient la chance de pouvoir goûter un tel fruit. Malheureusement, toutes choses avaient une fin, et à l'heure actuelle, il était temps pour l'homme qui était confortablement installé dans son siège, à contrôler cet ange noir, de retourner à des affaires plus sérieuses devions-nous dire. Mais Frénésis en décida autrement. Vide ou invisible. Il n'y avait pas d'autres mots pour décrire ce qui l'entourait. N'était-il pas supposé s'être déconnecté ? Il attendait deux, trois, quatre, cinq minutes durant mais rien ne se passait. Et cette voix-off s'élevant dans cet arrondissement interminable envahi par des ténèbres qui n'auraient jamais dues être vint briser le silence et susurrer à ses oreilles, de sa voix électronique...

« Mission acceptée. »

Perdu dans le noir, il ne pouvait que s'interroger sur cette situation indéniablement inhabituelle. Mission acceptée ? Qu'allait-il se produire ensuite ? Perplexe mais calme, il balayait les sombres recoins de cet univers pixelisé de son regard doté d'un vif argent lorsqu'une vivace lumière vint finalement l'aveugler, lui décrochant le réflexe de se protéger les yeux. Devant lui, à nouveau, les pixels s'assemblaient telles des pièces d'un puzzle aux couleurs verdoyantes, blanches comme neige, et aussi bleues que les océans, alors qu'il se sentait comme happé dans un trou noir. Le vent vint surprendre la peau de cet homme ailé, accompagné par le chant trompeur des oiseaux, on pouvait entendre le bruit inlassable de merveilleuses chutes d'eau. Spade explorait visuellement les environs et se délectait de ce spectacle grandiose bien que virtuel, cela restait apaisant et surprenant. Ce n'était pas vraiment ce à quoi il s'attendait. Pourquoi Diable, se retrouvait-il ici, à fouler de nouveau une terre Frénésienne, alors que son souhait s'était porté vers une simple déconnexion ?

L'arrivée quasi simultanée d'autres joueurs qu'il n'avait visiblement pas remarqués lui arrachèrent un coup d'œil. Une gamine brune qui paraissait totalement inoffensive, secondée par une drôle de fillette aux longs cheveux roses avec un bonnet bien singulier à l'effigie d'un chaton, toutes deux suivies par...Snow ? Ah ça pour une surprise... Au moins, l'une de ses connaissances se retrouvait dans le même bateau que lui. Pour autant, il n'accourra pas vers elle, soudainement interpellé par une voix solennelle et féminine. Non loin de là, élégamment assise sur la souche d’un arbre qui n’était déjà plus depuis des lustres, se tenait l'une de ces créatures plus communément appelées nymphes. Fine, légère, gracieuse, ses mouvements transcendaient l’air avec douceur alors que ses lèvres s’entrouvrirent pour laisser échapper quelques mots à l’adresse de ces quatre joueurs isolés. Pour la richesse et l'éternelle gloire qu'elle offrait aux méritants, la légende des « Quatre Dieux-Loups » était incontestablement connue dans les parages. Toutes ces belles récompenses qui avaient le don de pouvoir corrompre la plupart de ces cœurs humains en avaient déjà conduis plus d’un vers une mort certaine et apparemment définitive. En revanche, une pluie de sensations fortes et agréables s’abattraient sur ces dits héros si ces derniers en sortaient humblement vainqueurs. Pour ce faire, ils se devaient de braver les quatre éléments fondamentaux, à savoir l’Eau, l’Air, la Terre et le Feu, et s’octroyer de gré ou de force un croc de ces bêtes à la féroce réputation. Qu'avait-il de si spécial pour qu'une telle légende ne s'axe sur quelque chose d'aussi...Comment dire... Peu utile ? Sans doute avait-il des facultés de guérisons insurmontables, le pouvoir de rendre une terre perdue à nouveau fertile et vivante, ou...Soyons fous, peut-être pouvait-il ramener les défunts sur la voie de l'acquisition d'une nouvelle âme encore chaude et attisée par la flamme de Vie ? Tant de questions dansaient et tournoyaient autour de cette convoitise que Spade trouvait bien mystérieuse, en effet. Alors qu'il était plongé dans ses réflexions, la nymphe quant à elle se dissipait petit à petit, lentement mais sûrement, telle une image illusoire qui avait mesquinement dupé ses proies.

-Attendez ! s'empressa-t-il finalement, encore interloqué par cette situation peu commune.

Trop tard. Elle avait disparue, juste devant ses yeux et devant ces autres joueurs qui se tenaient là, sur leur visage se lisaient cette même surprise, cette même incompréhension ainsi que cette même perplexité qu'il sentait lui-même bouillir dans son propre corps. Mais pour qui cette nymphe se prenait-elle exactement ? Leurs faire part d'une telle mission avec à la clef de telles récompenses...Tout ceci paraissait fort sympathique, mais comme toujours, il n'y avait que le bon côté des choses qui se dévoilaient au grand jour. Si la réussite leurs souriait, ils seraient sûrement acclamés, mais qu'en serait-il si le contraire venait à se produire, en plus du fait que cette probabilité était de loin la plus fréquente ? Quelque peu dépité par tout ceci, sans pour autant se laisser prendre par la colère, Spade sentait sa confusion se mêlait à de la frustration. C'est une innocente pierre qui en paya les frais, se retrouvant à faire une chute libre de la falaise. Chute résultant d'un mouvement d'humeur de la part de Spade qui ne pouvait s'empêcher d'exprimer son désarroi, néanmoins tout en gardant une certaine sérénité, puis finalement il daigna enfin poser son regard sur ces trois autres joueurs. Ils étaient tous dans la même galère. Mais...Mourir pour un personnage virtuel ne signifiait pas grand chose, n'est-ce pas ? Même si les PNJs de Frénésis prenaient la mort au sérieux, les conséquences de l'emprunt de ce sentier funeste n'étaient pas les mêmes à leurs yeux, pas vrai ? Spade n'en savait trop rien...Cette stupide nymphe était partie sans même leurs laisser le temps de poser ne serait-ce la moindre question. Tant pis... Il fallait au moins qu'il tente sa chance. Peut-être que parmi ces trois camarades, l'une d'entre elles avait sans doute croiser cette Faucheuse virtuelle, qui sait ? Alors qu'il leurs tournait le dos, cet ange noir fit un demi-tournant sur lui-même pour scruter les autres joueurs avant de lâcher, perplexe...

-Avez-vous déjà croisé la Mort sur Frénésis ? fit-il tout en soutenant lourdement ses interlocuteurs.

Une brise s'éleva alors, faisant frémir l'épais feuillage des arbres aux alentours. Le vent, porteur de nouvelles selon certaines croyances, il devait sûrement être en pleine communication avec Mère Nature par le biais de ces frêles petites feuilles verdoyantes ou tout simplement grâce aux brefs mugissements qu'il poussait de lui-même. Le clapotis ainsi que le rugissement des chutes d'eau devaient très certainement être la voie de communication propre au monde aquatique tandis que la terre devait inexorablement s'exprimer par l'intermédiaire d'ondes quelconques. Tout ceci sans oublier un tout autre porte-parole de cette Reine qu'est la Nature, à savoir le feu qui, sans doute avait pour intermédiaire la chaleur-même qu'il engendrait ou tout bonnement les crépitements qu'il produisait lorsqu'il entrait en action. Tant d'éléments surplombants quotidiennement le commun des mortels, aussi bien dans la réalité qu'ici, il y avait tout de même de quoi se sentir épier l'air de rien. De quoi parlaient-ils en ce moment-même ? Voyaient-ils en ce groupe de dits héros, ne serait-ce qu'une once de chance de vaincre ? Ou voyaient-ils, au contraire, leur fin, aussi misérable qu'elle pouvait être ?
Revenir en haut Aller en bas


Ruby McQueen
SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Ruby McQueen
HEART MIND & SOUL.
HEART MIND & SOUL.

▌Petits Mensonges : 47

Got a Secret ;
■Pseudo : Candice
■Classe Sur Frenesis: Saltimbanque



Got a Secret ;
■Pseudo : Candice
■Classe Sur Frenesis: Saltimbanque

FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Vide
MessageSujet: Re: FIRST EVENT ♛ BLACKOUT   FIRST EVENT ♛ BLACKOUT EmptyJeu 29 Déc - 17:13

    FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Maria3 FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Maria4 FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Maria14
    « Tiens, c’est l’heure. »

    Parmi une foule monstrueuse cherchant à augmenter de niveaux, une personne s'amuse à disparaître puis à réapparaitre en changeant toutes les cinq minutes de lieu. Cette personne aime flâner dans les différents décors que propose Frénésis de la jungle aux allures mystiques à la ville sortant tout droit du futur tout en passant par la ville volante. En effet elle adore observer les autres, comme au théâtre, elle s'assoit dans un coin et ne bouge pas d'un poil. Elle se contente de se divertir en regardant les autres se faire dégommer ou bien se disputer. Rien de plus divertissant que de voir des personnes se faire attaquer par des créatures totalement hideuses. Candice a pu observer plusieurs types de joueur : ceux qui fuient face au danger, ceux qui se croient forts et se font ratatiner par leurs adversaires, d'autres ne sont pas plus utile qu'une plante verte : ils attendent que la quête soit remplie pour récupérer de l'expérience puis il y a toujours les groupes DPS/Soigneur/Tank.
    Au bout d'un moment la gamine en eut marre et s'en alla en trottinant dans la grande jungle Memoria. Oui, Candice n'avait qu'une seule envie lors de cette connexion : le glandage. Si vous lui demandiez de décrire quelques créatures de ce monde, elle vous sortirait une description longue et détaillée. Bref, sa passion dans ce jeu est de découvrir avec le même émerveillement tous les recoins de Frénésis, pixel par pixel. Elle ne voulait laisser aucune zone d'ombre. Cet objectif était bien loin d'être remplie en voyant tout ce qu'elle découvrait à chaque connexion. Elle se retrouva près d'un petit village. De loin, elle voyait un groupe de personnes qui avait besoin d'aide. Étant anonyme, elle décida de passer son chemin, pas envie. Tout comme pour toutes les quêtes qu'elle aurait pu accepter aujourd'hui. Si seulement elle les avait faites, elle aurait reçu un sacré butin. Mais bon, on ne peut pas aider dans la vie réelle et aussi aider dans les jeux, il y a choix à faire. Étant donné tout ce qu'elle a fait pendant toute la journée, elle méritait bien ça, non ?

    Mais pourquoi s'être connecté alors ? Bah un peu comme tout le monde, échapper à la réalité et plus concrètement fuir son père. En effet, celui-ci allait revenir d'un voyage. Privé ou professionnel ? Elle n'en savait rien mais tant qu'elle savait qu'il était loin tout allait bien. Qu'il fasse tout ce qu'il veut après tout ... sauf rester à la maison. Bref ce soir elle avait besoin d'être loin, loin de son père et de ses souvenirs. Mais ce bonheur va être court, car elle devait déjà se déconnecter pour se rendre chez elle. C'était avec désespoir qu'elle se déconnecta. Si seulement elle pouvait rester plus longtemps.
    Cette pensée était si forte qu'elle avait l'impression que le temps ralentissait pour enfin s'arrêter. La déconnexion mettait des plombes, chaque pixel disparaissait les uns après les autres pour laisser la gamine dans un néant. Pas de lumière ni de couleurs, est-ce qu'elle s'était endormie ? Non. Et si c'était cela sa chance de ne pas rentrer ce soir. Candice ne savait pas quoi penser : être morte de peur de rester ici jusqu'à la fin ou être soulagée. Elle resta calme et regarda autour d'elle pour voir si quelque chose apparaissait. Non. Rien. Cette sensation de flotter dans cet abîme lui donnait envie de dormir, elle était comme bercé et pourtant elle tombait. Elle imaginait qu'elle était Alice et qu'elle tombait vers un monde meilleur et féerique. Mais comment serait le monde de Candice ?

    Alors qu'elle somnolait, la fillette crut entendre quelque chose. Elle ouvrit les yeux en se demandant ce qu'il se passait. Soudain une lumière éclatante transperça la noirceur du gouffre. Candice mit machinalement ses mains devant ses yeux. Au bout de quelques instants, les pixels s'ajoutèrent un à un pour reformer un décor. La gamine avait l'impression que des mains invisibles les assemblaient. Émerveillée, elle tourna sur elle-même, un sourire sur les lèvres. Elle essayait tant bien que de mal à toucher ses vagues de couleurs. Mais ce sentiment s'éteignit vite : Candice avait l'impression d'être attirée dans un trou noir. Elle cherchait à s'accrocher à quelque chose. Mais à quoi ? Ces pixels qui virevoltent dans les airs ne sont pas consistants... Elle fut alors contrainte de se laisser faire.
    La petite princesse ferma les yeux, elle s'attendait à subir un choc. Elle fut très surprise lorsqu'elle sentit la terre sous ses pieds. Elle ouvrit lentement les yeux et cligna des yeux comme pour régler sa vision. Ce qu'elle vit l'enchanta. Elle oublia complètement qu'elle aurait dû se déconnecter, car après tout, elle ne voulait pas se déconnecter. Candice regarda partout, elle voulait connaître tout de ce décor. Elle essayait de tout retenir comme si c'était la seule fois qu'elle pourrait admirer ce paysage et encore si ce n'était que le paysage : tous ses sens étaient comblés, les chants des oiseaux, le bruit de l'eau, l'odeur de fleurs... elle avait l'impression d'en manger. C'était un délice. Puis elle s'intéressa à ceux qui étaient dans la même situation qu'elle. Il y avait un ange noir ou un ... démon qui capta directement le regard de Candice, elle avait de plus en plus l'impression d'être dans un conte de fées. Mais la présence de cette personne l'embêtait un peu : depuis quand un être tel que lui pouvait être dans un lieu comme ça ? Il faisait un peu tâche, non. Puis elle se rendit compte que ce qu'elle se disait était absurde. Depuis quand une princesse serait venue dans un tel lieu ? Même chose pour les deux autres personnes : une joueuse aux cheveux rouges ainsi qu'une fillette aux cheveux roses portant un bonnet en forme de chat, qui était très mignon en passant.
    Puis, elle aperçut une magnifique créature, une nymphe. Sa beauté était inégalable tout comme sa grâce et sa douceur. Elle était assise sur une souche d'arbre. Voilà une personne faite pour ce décor, en harmonie avec le lieu. Bien qu'elle soit faite de pixel.

    La voix de la nymphe l'interpella, c'était la même qu'elle avait entendue dans le noir. Mais qu'est-ce qu'elle avait dit déjà ? Elle ne s'en rappelle plus, la voix avait parlé tellement bas... En écoutant la créature, la gamine se souvint : elle avait dit « Mission acceptée ». Mais il y avait un problème, elle ne se souvenait pas d'avoir déjà entendu le nom de la mission : « Quatre Dieux-Loups Pourtant, elle ne fait qu'écouter à longueur de journée, quelle frustration ! Alors qu'elle était dans ses pensées, la nymphe se volatilisa, lorsque Candice s'en rendit compte, elle était agacée : à quoi servent les PNJS qui ne répondent pas aux questions posées et qui disparaissent comme ça; comme si de rien était ! D'une part on est mal barré et on nous met des bâtons dans les roues en ne nous aidant pas ! N'importe quoi ! Mais il fallait voir le bon côté des choses, plus la quête est difficile plus ça prendra du temps pour la remplir, quoique si on meurt la question ne se pose plus... Enfin elle ne pourra pas, de toute évidence tenir compagnie à ses très chers parents qui, elle en était sûre, seraient très inquiets de ne pas la voir arriver. Bref, c'était ses parents.

    - Avez-vous déjà croisé la Mort sur Frénésis ?

    Candice posa son regard sur l'ange qui venait juste de parler. Était-il à ce point inquiet en ce qui concernait cette mission ? Ce n'est qu'un jeu, ce n'est pas comme si nous allions réellement mourir sinon la population aurait déjà chuté à Tokyo. Ce qui pourrait se passer serait la perte d'argent, de biens ou au pire si les créateurs du jeu étaient sadiques, la perte de l'avatar... Ce qui est impossible et puis ils n'auraient rien à gagner, à part des pleurs et des cris de la part des morts... Hum cette raison n'était pas si mal que cela. Mais pour Candice, perdre son avatar au niveau 1 n'était pas vraiment une punition. Et puis, mourir, c'en était déjà une.

    - Non.

    À quoi servirait une longue phrase lorsque tout pourrait s'exprimer en un mot, pourquoi gâcher du temps pour prononcer une phrase surtout pour répondre à une question qui n'attendait qu'un oui ou un non. Et puis pourquoi se justifier ? Cette question l'exaspérait, c'est tout. Elle ne voyait pas en quoi la mort sur Frénésis était si importante.

    La surprise due au bug était trop longue à son goût et la magie du décor s'effaçait peu à peu. Elle était lasse, elle voulait tout simplement quitter cet endroit et vite. Pour elle, le merveilleux monde de Candice n'était que des chutes faites de pixel tout comme la forêt et tout être vivant. Ce n'était en quelque sorte que les chutes du Niagara. Rien d'autre.


    « Tiens, j’espère qu’il y aura un gâteaux en dessert. »
Revenir en haut Aller en bas


SAY MY NAME, SAY MY NAME:
Contenu sponsorisé




FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Vide
MessageSujet: Re: FIRST EVENT ♛ BLACKOUT   FIRST EVENT ♛ BLACKOUT Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

FIRST EVENT ♛ BLACKOUT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: F r e n e s i s ー 姫の世界 :: Frenesis Quest :: Memoria-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Contemporains